"A Witch Like Me: the Spiritual Journeys of Today's Pagan Practitioners"

Article rédigé par mes soins. Reproduction interdite.

 

Cet ouvrage rassemble des textes compilés par Sirona Knight. Ces articles, écrits par des Sorcières* reconnues par l'ensemble des communautés néo-païennes, sont des témoignages relatant les expériences personnelles de chacun en tant que Wiccan. L'accent est mis sur l'aspect personnel et unique des récits ainsi que sur les parcours d'auteurs qui ont en commun d'être des précurseurs au sein de la Wicca, chacun à sa manière.

 

Les contributeurs
Le volume compte treize contributeurs auxquels s'ajoute Sirona Knight, l'instigatrice du projet. On retrouve donc :

- Dorothy Morrison (auteur, entre autres, de « The Whimsical Tarot », à découvrir prochainement ici !) ;
- Phyllis Curott (auteur de Witch Crafting et Book of Shadows) ;
- Raymond Buckland (est-il besoin de présenter ce pilier de la tradition ?) ;
- Gerina Dunwich (auteur de maints ouvrages, dont A Witch's Halloween, brièvement évoqué ici) ;
- Z. Budapest ;
- Marion Weinstein ;
- Patricia Telesco ;
- Raven Grimassi ;
- Lady Sabrina ;
- Skye Alexander ;
- A.J. Drew ;
- Silver Ravenwolf (auteur notamment de Halloween, brièvement évoqué ici) ;
- Timothy Roderick.

 

L'auteur
A Witch Like MeElle-même sorcière et auteur d'une dizaine de livres et de nombreux articles sur la Wicca, Sirona Knight est aujourd'hui l'une des figures marquantes de ce mouvement. La spiritualité qu'elle expose est bien sûr wiccane, et orientée vers les cultures celtiques et druidiques. À travers cet ouvrage, elle a souhaité réunir les témoignages de personnalités emblématiques qui ont, chacune à leur manière, contribué au développement – et à l'acceptation, même s'il reste encore du chemin à faire de ce côté-là ! – de cette religion.

 

La démarche
Cet ouvrage étant un recueil de témoignages relatant autant d'expériences dont la diversité met en évidence la richesse, il était a priori ardu d'établir une forme de fil conducteur pour uniformiser l'ensemble. Pourtant, celui-ci est bien présent puisque Sirona Knight a eu la bonne idée de soumettre à chaque auteur le même questionnaire, qui a donc servi de base pour la rédaction des articles. Les contributeurs ont pu s'en inspirer pour mettre en évidence ce qui leur semblait être les points clés de leurs parcours de sorcières.

À ce titre, il est intéressant de constater que certains événements, qu'ils soient ou non déclencheurs de la « vocation » sorcière de chacun, se retrouvent dans plusieurs témoignages avec des colorations et des points de vue différents. Voilà qui donne au lecteur la possibilité de comparer entre elles les expériences qu'il découvre, mais aussi de les comparer avec la sienne. Il est très fréquent qu'au cours de la lecture de cet ouvrage, un sourire s'échappe, accompagné d'une pensée pour un événement qui aurait été vécu par le lecteur !

 

Remarques
Cet ouvrage fournit un tour d'horizon éclectique de ce qu'est la Wicca. Il est donc idéal pour toute personne désireuse d'avoir un premier contact avec cette religion ou qui souhaiterait en approfondir sa connaissance à travers des expériences authentiques qu'elle pourra mettre en regard de la sienne.

La Wicca qui est présentée ici est donc très loin de la vision « lisse » que l'on trouve parfois dans d'autres ouvrages. L'un des principaux intérêts de celui-ci est de faire ressortir les différents points de vue théoriques, mais aussi la multitude de manières de vivre des expériences pourtant communes à chacun.

Par exemple, la « loi du triple retour » (tout ce que l'on fait nous revient au triple) est souvent au centre des débats, et ce volume ne déroge pas à la règle. Certains auteurs y croient et l'adoptent dans leurs pratiques, d'autres non... et les raisons des uns et des autres sont tout aussi valables puisqu'elles s'inscrivent dans les pratiques personnelles liées à une expérience personnelle et donc unique. Ainsi, certains expliquent que pour eux, la loi du triple retour est une conception valide car elle permet à la sorcière de cadrer ses pratiques et en quelque sorte de rester sur un « terrain sécurisé ». D'autres la considèrent comme invalide et caduque car ils n'y voient qu'une manière pour la sorcière d'échapper à une partie de ses responsabilités : agissant comme une épée de Damoclès, la loi du triple retour mêle le « destin » ou le divin aux activités de la sorcière en en faisant un juge des agissements de celle-ci. Lorsque ses actes sont peu louables, la sorcière subit alors les « foudres » liées à ce qu'elle a fait et se retrouve punie. Pour les personnes ne reconnaissant pas la loi du triple retour, ce principe est contraire à ce que prône la Wicca, à savoir que chacun est pleinement responsable de ses actes puisqu'il en décide en son âme et conscience. Par conséquent, c'est seule face à sa conscience que la sorcière doit agir et se comporter. En d'autres termes, elle doit s'assurer d'être en accord avec sa conscience en toute circonstance et assumer pleinement les conséquences (humaines et autres) de ses actes, et non attendre ou craindre quelconque punition (ou récompense) qui viendrait de l'extérieur. Ce type de conception appartient à d'autres conceptions du Monde que la vision wiccane.

 

Un autre point souvent mis en avant au sein des débats qui animent les discussions sorcières est de savoir si la pratique de la Wicca en solitaire est aussi valable que la pratique au sein d'un coven. Si la pratique en solitaire a été défendue comme acceptable dès les débuts de la Wicca par d'éminents auteurs tels que Doreen Valiente, elle est largement rejetée par d'autres, et ce encore aujourd'hui. Il est donc normal, dans un ouvrage comme celui-ci, de trouver des opinions diverses à ce sujet. Ici, chacun des contributeurs qui abordent cette question parfois épineuse présente un raisonnement fondé sur son expérience personnelle en avançant des arguments qui lui sont propres. Le lieu n'est pas au débat ou à la confrontation de points de vue, mais simplement à l'exposition de différentes conceptions qui viendront enrichir la réflexion du lecteur.

 

Outre ce type de préoccupations, cet ouvrage montre une grande diversité au niveau des expériences puisqu'il en présente autant qu'il y a de contributeurs. Cet aspect est sans conteste l'un des plus intéressants du livre car il met en relief la relation personnelle et individuelle que le Wiccan vit avec sa spiritualité. En effet, contrairement à bon nombre de systèmes spirituels ou religieux, la Wicca n'est pas un système dogmatique, c'est-à-dire qu'à aucun moment on y impose une ligne de conduite ou un mode de vie avec son lot de rituels, de prières et d'obligations. Ceci est illustré avec brio dans les contributions rassemblées par Sirona Knight car on se rend compte à la lecture que l'on nous soumet des visions et des expériences aussi variées que le sont les chemins de vie des contributeurs. Si l'on retrouve dans l'ensemble des témoignages des trames communes dans la prise de conscience des affinités des auteurs avec les traditions wiccanes, chaque parcours est résolument différent... et unique ! Ceci montre que la Wicca est avant toute chose une expérience individuelle et personnelle, qui est ressentie différemment par chacun. Ainsi, il n'y a ni « bon » ni « mauvais » parcours : seul le parcours vécu et ressenti compte.

Bien sûr, la trame commune aux expériences reste très présente, mais celle-ci est souvent liée aux différentes étapes de la découverte de leurs affinités wiccanes par les contributeurs et de leur affirmation au sein de cette religion. Voilà qui ne manque pas de temps à autre d'arracher un sourire au lecteur qui se souvient d'avoir vécu des épisodes similaires. Certains sont cocasses et amusants tandis que d'autres peuvent être représentatifs des réactions humaines de certains membres de l'entourage.

 

Tout ceci met en relief des points de vue différents mais complémentaires qui permettent au lecteur curieux de se faire une idée de ce qu'est la Wicca. L'accent est mis sur l'impressionnante richesse de cet ensemble de traditions tout en montrant que ce qui peut être perçu alors comme un ensemble d'éléments disparates est en réalité une tradition qui s'exprime sous la forme d'une sorte de mosaïque dont chaque élément est une expérience individuelle. Chaque morceau fait partie du même tout et, bien que chacun soit en apparence indépendant, tous sont reliés par des dynamiques et des mentalités communes.

 

À qui ce livre s'adresse-t-il ?
Ce livre s'adresse à toute personne désireuse d'en apprendre un peu plus sur la Wicca à travers des expériences de vie. Ici, point de théories ou de « manuel du parfait Wiccan » : le lecteur est plongé directement dans la vie de personnes dont la crédibilité n'est plus à démontrer. Grâce à ce procédé, certains « fantasmes » tombent rapidement, quitte à décevoir les esprits les plus avides d'histoires « sensationnelles » : si certains témoignages mentionnent le goût de leurs auteurs pour des séries télévisées telles que « Ma Sorcière Bien-Aimée » ou « Charmed », ils s'empressent de préciser que si divertissants que soient ces programmes, la sorcière de la vie réelle ne doit pas s'attendre à voir des événements aussi trépidants que ceux que vivent au quotidien Samantha Stephens ou les sœurs Halliwell survenir dans sa vie uniquement parce qu'elle est une sorcière ! Le contraste entre fiction et vie réelle est affirmé avec humour, mais sans jamais dénigrer l'aspect divertissant et « atypique » que revêt souvent la figure de la sorcière de nos jours.

La vision hétéroclite qui est présentée ici intéressera tout autant les Wiccans « confirmés » qui cherchent à élargir leur champ de recherche. Ils se reconnaîtront dans les récits qu'ils liront, ce qui leur permettra de se situer de manière plus précise et de prendre confiance en leur propre tradition.

 

Référence exacte
KNIGHT Sirona [ed. & author]. A Witch like Me: the Spiritual Journeys of Today's Pagan Practitioners. Franklin Lakes, NJ: New Page Books [The Career Press], 2002. [ISBN : 978-1-56414-539-0]

 

Pour aller plus loin
Outre les ouvrages cités au début de cet article, qui souhaite faire plus ample connaissance avec les contributeurs qui ont participé à ce volume peut visiter les sites Internet de quelques-uns d'entre eux :

- Sirona Knight
- Dorothy Morrison
- Phyllis Curott
- Raymond Buckland
- Gerina Dunwich
- Z. Budapest
- Raven Grimassi
- Skye Alexander
- Silver Ravenwolf

 

* Le terme sorcières est employé ici comme le veut la tradition pour désigner des personnes pratiquant la Wicca, indépendamment de leur sexe. En effet, en anglais, on utilise le mot witch à la fois pour les hommes et pour les femmes dans ce contexte.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 18 juillet 2013. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Wicca témoignage

Ajouter un commentaire