introspection

Tirage de la réalisation personnelle

Le Tirage de la Réalisation Personnelle

Tirage mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Ce tirage se fait sans question. Il est idéal dans les moments où le consultant doute de lui-même et lorsqu’il manque de confiance en lui. Il permet de faire une sorte d’« état des lieux » des forces et des faiblesses du consultant et de mettre en lumière les éventuels blocages qu’il rencontre dans son évolution personnelle. Ainsi, on arrive à éclairer le consultant sur le chemin à suivre pour se réaliser pleinement.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire cinq lames que l’on dispose comme suit :

Tirage de la réalisation personnelle

 

Lecture et interprétation
Les cartes se lisent dans l’ordre où elles ont été tirées. Ainsi :

La première lame montre les forces du consultant au moment où il effectue le tirage. On y voit ses atouts, ses qualités, ce qui fait sa force.

La deuxième lame met en relief les faiblesses du consultant, ce qui le handicape. Comme avec la première lame, il est ici question de mécanismes intérieurs qui agissent sur le consultant.  On y voit donc les attitudes qu’il a et qui lui portent – souvent lourdement – préjudice. Ce sont les points sur lesquels il devra agir s’il souhaite se débarrasser de ses soucis de confiance en soi.

La troisième lame couronne le tirage et influence le consultant et ses réactions. Elle montre donc ce qui le conditionne, le freine ou le pousse à aller de l’avant. Cette lame-ci met souvent l’accent sur un événement douloureux qui a été vécu dans un passé plus ou moins proche et qui continue de peser sur le consultant. C’est l’une des clefs de sa situation actuelle.

La quatrième lame montre le chemin que peut emprunter le consultant pour se réaliser pleinement en se débarrassant de ce qui l’empêche d’avancer. Cette carte met l’accent sur les moyens qui le mèneront à l’épanouissement.

La cinquième lame, au centre du tirage, montre le but, l’épanouissement, la réalisation que peut atteindre le consultant s’il réussit à prendre le dessus sur les choses qui le freinent et qui ont été soulevées précédemment. Cette carte indique le potentiel qui se trouve en lui mais dont il n’a pas conscience.

 

Remarques
Bien que la disposition des lames le fasse ressembler au tirage en croix, celui-ci est très différent.  Si les deux premières lames peuvent faire écho aux deux premières du tirage en croix, les autres ont des fonctions bien particulières. Ainsi, on commence par montrer au consultant un « instantané » de son état d’esprit et de la manière dont il aborde les choses.

Ceci permet au tirage de révéler des choses sur le consultant dont lui-même n’a pas nécessairement conscience et de pointer directement vers les sources de son mal être et de son manque de confiance en lui-même. Armé des principales clefs, il peut donc travailler sur les aspects qui auront été soulevés par le tirage.

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut être effectué avec n’importe quel tarot ou oracle. Cela dit, je l’apprécie particulièrement avec le Rider-Waite Smith tarot ou avec « Madame Endora’s Fortune Cards ». Il est également possible d’utiliser les deux jeux en couvrant le tarot par « Madame Endora’s Fortune Cards », car les résultats sont assez saisissants.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 19 septembre 2012. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

L'Envol du Phénix

L'Envol du Phénix

Endora's face

 

 

 

 

Tirage spécial Endora mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Objet
Aider le consultant à faire face à une situation difficile et douloureuse. L’éclairer sur le chemin à suivre pour se reconstruire et panser ses plaies suite à ces événements.

 

Procédure
Mélanger les cartes, couper et rassembler le jeu. L’étaler devant soi en éventail et tirer treize cartes que l’on dispose de la façon suivante :

L'Envol du Phénix

 

Interprétation
La figure, qui représente le phénix dans les flammes, se décompose en deux grandes parties : les Flammes et l’Oiseau.

Les Flammes
Les cartes 1, 2 et 3 sont les Flammes, ce qui brûle. Elles représentent la situation qui meurtrit le consultant. La carte du centre (la deuxième) montre le noyau du problème, ce qui provoque l’état dans lequel le consultant se trouve. Elle est ce qui mène l’Oiseau à sa mort et ce sur quoi il doit s’appuyer pour renaître, ce dont il doit guérir. Les cartes 1 et 3 qualifient cette lame, elles la précisent. Ce sont les influences qui ont pesé ou qui pèsent encore sur la situation.

L’Oiseau
Les cartes 4, 5 et 6 sont le Corps de l’Oiseau. Elles montrent le consultant face à la situation, la façon dont il l’appréhende et dont elle continue de l’affecter.

Les cartes 7, 8 et 9 sont l’Aile Gauche. Elles indiquent ce que le consultant doit laisser derrière lui pour pouvoir avancer, ce dont il doit se séparer et faire le deuil pour aller mieux. La carte penchée montre ce qu’il peut y gagner.

Les cartes 10, 11 et 12 sont l’Aile Droite. Elles mettent en lumière ce à quoi le consultant doit se raccrocher, ce qu’il doit mettre en avant pour relever la tête. La carte penchée montre ce qu’il peut y gagner.

La carte 13 est la Tête de l’Oiseau. Elle montre la direction à suivre, le cap à tenir. Elle est ce qui permettra de vaincre ce qui affecte le consultant.

 

Remarques
La structure du tirage. Bien qu’elle comporte tout de même un grand nombre de cartes, cette méthode de tirage n’est pas aussi compliquée qu’il y paraît à première vue. En effet, pour en faire une bonne interprétation il suffit de procéder pas à pas et de décortiquer le tirage en fonction des cinq parties qui le composent. De cette façon, on se retrouve avec quatre tirages en trois cartes, mais ceux-ci sont tous liés les uns aux autres par un dénominateur commun (la situation du Consultant). Ces quatre parties permettent d’analyser la situation du consultant tandis que la dernière carte est projective et permet d’entrevoir de quelle façon il sortira de son état.

Cette méthode demande de prendre son temps pour l’analyse afin de bien cerner les interactions entre les différents aspects examinés. Ainsi, l’interprétation peut se révéler très profonde et apporter des éléments qui n’avaient jusque-là pas été considérés ou auxquels on n’avait prêté attention et mener le consultant à prendre conscience de certaines choses.

L’inspiration mythologique. Le phénix est un oiseau fabuleux connu pour se régénérer éternellement en renaissant de ses cendres. Selon les versions, les contes et les légendes disent que cette créature vit pendant 500 ans puis meurt en s’auto-consumant pour renaître ensuite de ses cendres. Ainsi, son bûcher est aussi ce qui le ramène à la vie pour 500 autres années. On raconte aussi selon les traditions qu’une larme de Phénix – extrêmement rare ! – pouvait guérir n’importe quelle plaie et ramener à la vie ceux qui étaient mortellement blessés.

On l’appelle également l’Oiseau de Feu (voir par exemple le conte recueilli par Afanassiev appartenant au folklore russe) car il incarne cet élément et ses propriétés à la fois destructrices, purifiantes et régénératrices. Sa propre chaleur finit certes par le consumer et le tuer, mais elle lui permet aussi de revenir à la vie. De résurrection en résurrection, l’oiseau acquérait une meilleure maîtrise de l’élément Feu, qui était en lui et qu’il diffusait autour de lui.

Le phénix a de tout temps été chargé d’une dimension philosophique, ésotérique et hermétique affirmée. Il symbolise entre autres l’éternel recommencement, le cycle sans fin de la vie, de la mort et de la résurrection, ainsi que l’élévation de l’âme à chaque renaissance. Dans le langage courant, l’expression « renaître de ses cendres » s’emploie pour désigner le fait de se relever plus fort après une épreuve et de se reconstruire.

La relation entre le tirage et la légende. Toutes ces notions sont réunies dans ce tirage, qui aide le consultant à cerner ce qui lui donnera les moyens de passer une épreuve ou d’aller de l’avant face à une situation difficile et douloureuse. La structure s’inspire donc du moment où l’Oiseau renaît par le feu car on cherche à mettre en valeur ce qui permettra au consultant de grandir à nouveau. On représente donc la situation d’un point de vue ascendant pour le consultant.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 12 août 2011. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

 

Accédez à tous les articles sur cet oracle