"Le Tarot de Madame Lenormand", Alma de Angelis & Ernest Fitzpatrick

Article rédigé par mes soins. Reproduction interdite.

 

Le Tarot de Madame Lenormand, jeuTexte : Alma De Angelis
Illustrations : Ernest Fitzpatrick
Éditeur : Lo Scarabeo

 

Ce tarot est une réécriture de l’oracle de Mlle Lenormand. Il s’agit bien d’un « vrai » tarot, c’est-à-dire d’un jeu composé de 22 arcanes majeurs et 56 mineurs. Voilà qui rassure, car on ne compte plus les éditions du Petit Lenormand qui désignent de façon erronée cet oracle sous le nom de « tarot ».

 

Présentation
Classique, dans une boîte cartonnée, avec un livret accompagnateur en français, anglais, espagnol, allemand et italien.

 

Les cartes
Les cartes sont de format standard pour un tarot. Chaque lame est entièrement illustrée.

Les arcanes majeurs reprennent la structure du tarot de Marseille, avec la Justice en VIII et la Force en XI. L’atmosphère du jeu est appuyée par des motifs empruntés à la Révolution Française et au Premier Empire. Ainsi, en observant les personnages représentés sur certaines cartes, on reconnaît Mlle Lenormand en Papesse (II) – joli hommage ! –, son amie Joséphine de Beauharnais en Impératrice (III), et Napoléon Bonaparte en Empereur (IV). Le Pendu (XII) est quant à lui un pantin vêtu de l’habit révolutionnaire et suspendu à une potence sur laquelle un écriteau donne la date en utilisant le calendrier révolutionnaire, et la Mort (XIII) prend la forme d’une sorte d’ange sombre, crâne et faux en main, planant au-dessus d’une exécution à la guillotine.

Les scènes révolutionnaires et impériales peuvent dérouter au départ, mais en y regardant bien, ces arcanes sont plutôt fidèles à ceux d’un tarot plus classique dans leur symbolique. Ainsi, il n’est pas difficile de s’accoutumer à ce système, d’autant que les couleurs douces présentent un caractère apaisant non négligeable qui rappelle la tonalité du Petit Lenormand. Les arcanes mineurs sont entièrement illustrés, toujours dans des tons rappelant la Révolution et l’Empire, mais aussi l’Antiquité et le Moyen Âge. Là aussi, les couleurs sont douces et harmonieuses. Le lien de parenté entre ce jeu et le Petit Lenormand se manifeste dans les scènes dépeintes sur les arcanes mineurs. Si la plupart comporte des illustrations suivent le modèle Waite, une partie rend hommage à l’oracle de Mlle Lenormand en en reprenant les symboles :

- 5 de Coupes => le Renard, qui tient une volaille dans la gueule ;

- 6 de Coupes => l’Enfant, qui joue à la poupée (dans le Petit Lenormand l’Enfant saute à la corde ; on conserve donc la notion de jeu) ;

- 2 de Deniers => l’Arbre (un saule pleureur au bord de l’eau tandis que le Petit Lenormand le montre en bordure de route) ;

- 3 de Deniers => l’Ours, qui évolue dans un décor quasi-similaire à celui de l’oracle ;

- 8 de Deniers => la Faux, là aussi présentée appuyée contre des bottes de paille ;

- 9 de Deniers => le Jardin, avec sa fontaine et ses arbres ;

- 10 de Deniers => combinaison du Chien (premier plan) et de la Maison (arrière-plan) ;

- 3 de Bâtons => la Clef ;

- 4 de Bâtons => les Oiseaux ;

- 6 de Bâtons => la Lettre, posée sur une table ;

- 8 de Bâtons => le Chemin. Au lieu de la fourche de l’oracle, on a ici un carrefour. Les panneaux indicateurs sont présents, de même que le cadre campagnard ;

- 9 de Bâtons => les Souris, également au nombre de trois au premier plan. Deux ont été ajoutées à l’arrière-plan. Sur la lame du tarot, elles se trouvent dans une cuisine, et les trois principales grignotent quelque chose dans une assiette, ce qui illustre bien la notion de vol/perte incarnée par les Souris dans le Petit Lenormand ;

- 10 de Bâtons => la Verge, avec les mêmes éléments que ceux montrés sur l’oracle ;

- 2 d’Épées => la Croix, esthétiquement similaire à celle du Petit Lenormand ;

- 3 d’Épées => l’Ancre, également présenté en bord de mer, mais accompagné d’une jeune fille qui se tient à côté ;

- 6 d’Épées => le Vaisseau ;

- 7 d’Épées => le Serpent qui, enroulé autour de sa branche, représente un danger tapi dans l’ombre et guette le personnage qui se tient au centre de la carte.

Le Tarot de Madame Lenormand, cartes

 

Le petit livret accompagnateur
Le livret est classique pour un jeu divinatoire. Multilingue (Anglais, Italien, Espagnol, Français et Allemand) et de faible épaisseur, il ne contient malheureusement que peu d’informations. Après une très brève présentation de qui était Mlle Lenormand (quelques lignes), les arcanes majeurs et mineurs sont énumérés et définis par des mots-clés en tenant compte du sens (droit ou renversé). Là encore, ceux-ci sont dénués de détails alors qu’on aurait aimé trouver quelques éléments d’analyse permettant de faire le lien entre ce jeu et le Petit Lenormand et d’éclaircir la symbolique des lames.

Une seule méthode de tirage est proposée, ce qui est on ne peut plus minimaliste. Cela dit, il ne s’agit ni du tirage en croix ni de la croix celtique, mais de la méthode gitane, dont le principe est expliqué rapidement en fin de section. Cette forme de tirage est intéressante, car elle permet d’explorer le passé/présent/futur proche du consultant dans les domaines suivants : amour, santé, travail, famille, argent, et amitié.

 

Usages
S’utilise comme n’importe quel autre tarot.

 

Conclusion
Ce « Tarot Lenormand » est une association intéressante entre le Petit Lenormand et le tarot. En effet, il en réutilise certaines images en les mettant en relation avec les arcanes d’un tarot classique, ce qui permet de faire le lien plus facilement entre les deux types de jeux pour qui connaît le Lenormand. L’ensemble reste un bel hommage à Mlle Lenormand, tant dans l’atmosphère Révolution/Empire que dans les illustrations employées. Il ravira à la fois les utilisateurs du Lenormand et ceux qui s’intéressent aux périodes historiques représentées.

Cependant, pour ceux qui veulent l’utiliser dans le cadre de tirages, il vaut mieux assimiler les significations des cartes puis se tourner vers d’autres ouvrages pour trouver les méthodes appropriées, car le petit livret n’est pas assez complet.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 06 septembre 2010. Reproduction partielle ou totale strictement interdite)

Ajouter un commentaire