Le Petit Lenormand, éd. Carta Mundi

Article rédigé par mes soins. Reproduction interdite.

 

Cartes divinatoires de Mlle Lenormand

  

Petit Lenormand, Carta MundiLe Petit Lenormand fait partie des jeux que je manipule le plus. Peut-être même est-ce celui que j’ai le plus utilisé jusqu’à présent. En réalité, c’est celui par lequel tout a commencé. Lorsque j’étais adolescente, on me l’a offert par hasard : quelqu’un l’avait gagné et ne savait qu’en faire, et du coup me l’a donné, sachant que je m’intéressais un peu à ce genre de choses. Il était neuf, sous blister. Dès l’ouverture de la boîte, j’ai senti un lien se tisser avec les cartes : les symboles me « parlaient » et m’intriguaient. Peu à peu, j’ai appris à apprivoiser le jeu. J’ai épluché le livret pour associer chaque carte à sa signification et comprendre le fonctionnement du tirage présenté. Après quelques difficultés (c’était la première fois que je faisais cela !), j’ai eu un déclic. À partir de ce moment-là, mes prédictions se sont révélées exactes, aussi bien sur des personnes de mon entourage que sur des inconnu(e)s, que sur moi-même.

 

Présentation
Classique, dans une boîte cartonnée. Un livret (en français) l’accompagne. Il existe plusieurs éditions de cet oracle, mais je me référerai ici principalement à la première que j’ai eue entre les mains, c’est-à-dire celle de chez Carta Mundi, dans sa petite boîte rouge [voir ci-contre]. Des trois éditions que l’on trouve facilement dans le commerce, celle-ci est celle que je connais le mieux. On notera que les différentes versions du Petit Lenormand reprennent la même structure, seul le style des illustrations change. À chacun donc de choisir celui qui lui convient le mieux, par affinité.

 

Les cartes
Les cartes ont le format standard de cartes à jouer et sont au nombre de 36. Chacune d’elle comporte une illustration simple et est associée à une carte à jouer (piques, cœurs, carreaux, trèfles), puisque ce jeu a été créé à partir de ce type de cartes.

La simplicité des illustrations est l’atout majeur d’un oracle, et le Petit Lenormand ne déroge pas à cette règle. Ainsi, chaque carte porte un symbole qui appelle forcément des images et des situations dans la tête du pratiquant, sans grand risque de s’éloigner du sens principal. Par exemple, la lame n°25, appelée l’Anneau, représente tout simplement un anneau, sans que d’autres éléments y soient présents. Cela permet de diriger la lecture directement sur les points importants abordés par la carte en fonction de sa signification. De plus, figurent sur chaque carte quelques vers qui résument les conseils et avertissements prodigués par chacune, ce qui est très pratique lors d’un tirage ! À noter également : cet oracle se tire avec les cartes droites, il n’y a donc pas de signification pour le sens « renversé ».

En d’autres termes, tout est fait pour faciliter l’assimilation et l’usage de ce jeu, de la structure des cartes aux couleurs douces qui les illustrent, rendant les sessions de travail agréables et propices à la méditation. Si les symboles représentés « parlent » au pratiquant, celui-ci n’aura nul besoin avant de commencer d’étudier leurs significations de longues heures durant avant de pouvoir effectuer ses premiers tirages. Bien évidemment, ceux-ci ne seront sans doute pas très précis au début car il faut s’habituer aux cartes et à leurs significations ainsi qu’au fonctionnement du Petit Lenormand, mais au fur et à mesure de son utilisation, les prédictions s’affineront et la sensibilité s’accroîtra. Le pratiquant « intégrera » donc le système assez rapidement et la lecture deviendra un réflexe.

Au niveau de son fonctionnement, le Petit Lenormand n’est pas très difficile à manipuler. Le livret accompagnateur fournit un exemple de tirage (on y reviendra), et l’on commence habituellement par essayer de comprendre celui-ci, puisqu’il fait partie des tirages les plus complets pour saisir la situation générale du consultant. Cependant, nulle obligation de se limiter uniquement à celui-ci : une fois que l’on a l’habitude des associations de cartes et du mode de lecture du Petit Lenormand, on peut tout à fait passer à d’autres formes de tirages, dont certaines seront présentées dans ces pages, dans des articles ultérieurs.

L’un des avantages des cartes, que l’on parle de tarots ou comme ici d’oracles, est qu’elles offrent d’infinies possibilités à celui/celle qui en a assimilé les significations. Ainsi, il est possible de créer ses propres modèles de tirage avec n’importe quel jeu, pourvu que l’on en fixe bien les conventions au préalable (définir les buts spécifiques au tirage, la signification de l’emplacement de chaque carte, etc.). Le Petit Lenormand se prête admirablement bien à cela, du moment que l’on ne perd pas de vue les associations entre les cartes.

Cela dit, je conseillerais aux débutants d’attendre un peu avant de pratiquer d’autres tirages que celui qui est montré dans le livret, car mieux vaut bien maîtriser une méthode de tirage avant de passer à d’autres. Dans un premier temps, travailler avec la méthode fournie permet de l’approfondir et d’assimiler les fonctionnements de base du jeu, ce qui est très important avant de vouloir poursuivre et élargir l’apprentissage.

Petit Lenormand, Carta Mundi, cartes 1Petit Lenormand, Carta Mundi, cartes 2

 

Le petit livret accompagnateur
Le livret est lui aussi classique pour un jeu divinatoire : de faible épaisseur, il se glisse dans la boîte. Il est divisé en trois principales sections : la première présente le jeu et donne quelques indications biographiques sur la vie de Mlle Lenormand ; la deuxième est consacrée à la signification de chaque carte ; la troisième donne une méthode de tirage – tirage complet – avec un exemple d’interprétation.

Cela peut paraitre bien pauvre à première vue, mais il s’avère que ce livret est fort bien fait, car les explications qu’il fournit sont suffisantes à une bonne assimilation du jeu. En maîtrisant les éléments donnés ici, il est possible d’effectuer bon nombre de tirages et d’affiner ses ressentis et ses prédictions.

En ce qui concerne la signification des cartes, on remarque que s’il n’existe pas de sens « droit » ou « renversé » comme dans les tarots ou certains oracles, il y a en revanche une différence d’interprétation en fonction de si la carte est « près » ou « loin ». Ceci fait référence à la méthode de tirage exposée, puisque dans cette configuration, le point de repère est la carte qui représente le consultant (le Monsieur) ou la consultante (la Dame). Par conséquent, la lecture se fait en fonction de la place de cette carte dans le jeu. Il convient donc d’interpréter les cartes par rapport au consultant, mais aussi par rapport à leur entourage, qui vient nuancer leur signification. Une fois que l’on a compris cela, tirer les cartes avec le Petit Lenormand devient un jeu d’enfant !

Bien sûr, d’autres formes de tirages ne prennent pas en compte la carte représentant le/la consultant(e). Dans ce cas, on fera particulièrement attention aux emplacements des lames dans le tirage, mais aussi à celles qui sont à proximité.

Un livret succinct et bien construit, donc, qui s’adresse en particulier aux débutants (ce qui est, somme toute, logique, car lorsqu’on achète un jeu, la plupart du temps, on ne l’a jamais manipulé). Pour approfondir sa pratique et son apprentissage du Petit Lenormand, il faut se tourner vers des ouvrages plus complets, qui mettront en valeur des significations plus détaillées pour les lames et plusieurs méthodes de tirage.

 

Usages
Le Petit Lenormand offre un grand éventail de possibilités. Il permet en effet d’effectuer des tirages généraux/globaux, aussi bien que d’explorer des questions précises.

Dans le cas d’un tirage global, il n’est pas forcément obligatoire de poser une question. Ainsi, si l’on prend comme exemple celui qui se trouve dans le livret : on bat les cartes, on coupe, puis on étale le jeu entier en quatre lignes de 8 cartes et une cinquième de 4 cartes (que l’on dispose en dessous des précédentes, à partir de la troisième carte). Ensuite, on repère la lame qui représente le/la consultant(e), et on interprète le tirage en tenant compte de la position de chaque carte. Ce type de tirage permet en quelque sorte de « prendre une photo » de la situation générale du(/de la) consultant(e), en explorant tous les grands domaines de sa vie. Il existe plusieurs formes de tirages généraux, et certains sont plus directifs que d’autres au niveau de la lecture.

On peut aussi poser des questions précises au Petit Lenormand, à l’aide de tirages conçus à cet effet. Il en existe plusieurs dizaines, ce qui n’exclut pas pour le pratiquant de créer les siens propres. Quel que soit le mode de tirage choisi, les résultats se révèlent toujours d’une grande précision, pour peu que l’on maîtrise les significations des cartes.

Les usages sont donc assez libres et ce jeu peut se suffire à lui-même. L’un de ses principaux atouts est que les tirages permettent de voir non seulement le futur, mais aussi le passé et le présent, et de les mettre en relation directe beaucoup plus aisément qu’avec un tarot, par exemple.

 

Conclusion
Le Petit Lenormand est un excellent support, qui sera apprécié autant des débutants que des habitués. Des symboles simples et des illustrations claires facilitent l’assimilation des significations des cartes, et donc l’apprentissage du jeu. Ces premiers contacts, complétés par un peu d’entraînement, permettront d’obtenir rapidement de très bons résultats. Ensuite, on approfondira progressivement les connaissances liées à la signification des cartes. Ceci se fait avec le temps et l’expérience, en fonction des observations personnelles du pratiquant. Ceux ou celles qui éprouveraient de grandes difficultés à démarrer avec ce jeu pourront toujours consulter certains des ouvrages qui lui sont consacrés. Ceci est également valable pour ceux/celles qui souhaiteraient affiner leurs connaissances.

Les cartes de l’édition Carta Mundi sont de très bonne qualité : les miennes ont plus de quinze ans et elles sont toujours en parfait état. Marquées par le temps, certes, mais les images et les textes sont intactes. Il suffit de prendre un peu soin de ses jeux, et leur longévité est incroyable !

Un autre trait qui le rend fort attractif : son prix. De faible coût, on le trouve entre 3€ et 6€ dans le commerce pour l’édition de chez Carta Mundi. Les autres coûtent un peu plus cher, mais on y reviendra plus tard.

Le Petit Lenormand est donc un jeu qui peut convenir à tout le monde, tant par la facilité de son approche que par les différents niveaux d’apprentissage qu’il déploie. Une assimilation rapide pour des résultats d’une précision éclatante.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 08 novembre 2009. Reproduction partielle ou totale strictement interdite)

Ajouter un commentaire