trouver sa voie

Deuxieme étoile à droite et tout droit jusqu'au matin

"Deuxième étoile à droite... et tout droit jusqu'au matin!"

Tirage mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Dans le roman Peter Pan de J. M. Barrie, l'itinéraire à suivre pour se rendre au Pays Imaginaire (« Neverland ») est indiqué très clairement : « Deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin » (« Second star to the right and straight on 'til morning »). C'est ainsi que l'on accède à cet endroit magique où l'on s'attend à pouvoir vivre ses rêves.

Ayant toujours aimé l'idée selon laquelle on peut atteindre le pays des fées en réunissant certains « ingrédients », j'ai souhaité la retranscrire dans un tirage qui permette de voir de quelle façon il est possible de réaliser ses propres rêves et d'atteindre les objectifs que l'on s'est fixés... et le voici ! Le tirage présenté ici montre quelle est la meilleure façon de s'y prendre pour réaliser un rêve, un projet auquel on tient et que l'on veut voir devenir réalité. Les éléments du conte de J. M. Barrie sont repris et réinterprétés de manière à s'intégrer au processus qui mène de la conception d'un projet à sa mise en application. Ainsi, poussière de fées, pensée heureuse, premiers essais de vol, étoiles et ligne droite sont du voyage, sans oublier bien sûr la destination en elle-même, appelée « le matin ».

Alors si vous aussi, vous croyez aux fées et si vous avez envie de faire ce voyage, c'est l'occasion rêvée ! Munissez-vous d'un peu de poussière de fées et d'un jeu de cartes... et en avant !

 

Le tirage
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire onze cartes que l'on dispose comme suit :

Deuxieme étoile à droite et tout droit jusqu'au matin

 

Lecture et interprétation
Ce tirage est composé de plusieurs parties qui reprennent les grandes étapes du voyage vers le Pays Imaginaire. On a d'abord les sept premières cartes qui marquent la première étape du parcours, de ce qui pousse le consultant à vouloir l'entamer au point charnière où tout bascule, à savoir la deuxième étoile. Ensuite, la deuxième étape est la ligne droite qui mène « jusqu'au matin », et donc jusqu'à la réalisation potentielle du souhait du consultant. Enfin, la dernière carte est le matin et marque le point d'arrivée qui sera celui du consultant au terme de son périple.

 

« Deuxième étoile à droite... »
La carte 1 est le point de départ du voyage. Elle montre le consultant et son projet avant qu'il ait eu recours à la poudre de fées. C'est l'impulsion qui pousse le consultant à se lancer. Elle est ce qui le motive à vouloir réaliser son souhait.

La carte 2 se place en travers de la première et montre ce qui s'oppose au consultant et qui pourrait se mettre en travers de son chemin dans la réalisation de son projet. Elle est ce qui le retient au sol et l'empêche de décoller.

Les cartes 3, 4 et 5 sont le décollage et les premiers pas à accomplir pour lancer le projet. Ainsi, la carte 3 est la poudre de fées, dont tout un chacun a besoin pour pouvoir voler. Cette carte est l'impulsion propice au décollage, ce qui enclenche le processus que met en place le consultant pour réaliser son projet. Pour décoller, il est également nécessaire de faire appel à une pensée heureuse, qui activera la poudre de fées. C'est justement ce que représente la carte 4 en faisant référence au but que l'on s'est fixé. En effet, celui-ci est immanquablement l'idée d'une réalisation heureuse puisqu'on l'envisage sous son potentiel le plus beau. La carte 5 intervient une fois ces deux éléments indispensables au vol réunis. Il n'y a maintenant plus qu'à faire ses premiers essais de vol, et c'est exactement ce que reflète cette carte ! Les premiers essais sont la mise en route du projet, la manière dont le consultant se lance dans son aventure.

La carte 6 est la première étoile. Si l'on se souvient des instructions, on sait que l'étoile qui sert de repère pour se rendre au Pays Imaginaire n'est pas la première que l'on rencontre sur son chemin, mais la deuxième. Il serait donc dommage de faire fausse route en tournant à droite à la première étoile ! Par conséquent, cette carte représente la voie à ne pas suivre, le chemin à ne pas emprunter. Elle est ce qu'il est conseillé au consultant d'éviter de faire s'il souhaite avoir une chance de réaliser son souhait et atteindre son objectif.

La carte 7 est la deuxième étoile, le point de repère auquel il faut tourner à droite, la chose à ne jamais oublier ou perdre de vue pour qui veut réaliser son souhait. Contrairement à la première étoile, cette deuxième étoile indique la voie à suivre pour mener à bien son projet et reflète un conseil qu'il sera bon d'avoir toujours à l'esprit tout au long du parcours.

 

« ... et tout droit jusqu'au matin ! »
Les cartes 8, 9 et 10 illustrent la ligne droite que l'on doit suivre pour arriver au Pays Imaginaire après avoir tourné à droite à la deuxième étoile. Ces trois cartes sont lues ensemble car elles montrent l'enchaînement des principales étapes qui marquent le chemin qui mènera le consultant à la fin de son parcours.

La carte 11 est le matin, c'est-à-dire la destination. Elle représente le matin, qui marque le terme du voyage et donc l'arrivée au Pays Imaginaire. Cette carte décrit l'aboutissement du projet, la manière dont le souhait se réalisera. Cette issue est laissée ouverte afin que l'on puisse y voir le succès comme son contraire. Tout dépend de la carte qui se trouve dans cette position !

 

Remarques
Ce tirage a été créé par mes soins à l'occasion du Salon Fantastique 2014, où les visiteurs ont pu le découvrir. En raison de sa source d'inspiration et du type d'exploration qu'il propose, il rencontre un franc succès, et je dois avouer qu'il fait d'ailleurs partie des tirages que j'ai eu le plus de plaisir à mettre au point.

Si les onze cartes qui le composent peuvent paraître nombreuses à première vue et effrayer certains qui ne se sentent pas suffisamment aguerris pour se lancer dans la lecture de ce type de tirage, il est important de noter que celui-ci ne présente aucune difficulté particulière. Bien sûr, il faut veiller à rattacher chacune des cartes avec ce qu'elle symbolise au sein du tirage, mais une fois que l'on en a pris l'habitude, les difficultés du départ s'estompent rapidement. De plus, la structure du tirage permet de procéder par étapes, ce qui facilite grandement les choses !

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut être effectué avec n'importe quel support classique, mais en raison du thème qu'il exploite, il est particulièrement approprié de faire appel à des jeux qui mettent en avant le vaste univers des contes de fées ainsi que les traditions féeriques au sens plus large. Parmi ceux-ci, je recommande notamment le magnifique « Fairy Tale Tarot » (Lisa Hunt), le très subtil « Whimsical Tarot » (Dorothy Morrison et Mary Hanson-Roberts) ou tout jeu signé Paulina Cassidy, sans oublier bien sûr des oracles tels que le « Wild Wisdom of the Faery Oracle » (Selina Fenech et Lucy Cavendish), « Oracle of the Shapeshifters » (Lucy Cavendish et Jasmine Becket-Griffith), « Oracle of Shadows and Light » (Lucy Cavendish et Jasmine Becket-Griffith)... et bien d'autres encore !

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 15 décembre 2014. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Tirage de la réalisation personnelle

Le Tirage de la Réalisation Personnelle

Tirage mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Ce tirage se fait sans question. Il est idéal dans les moments où le consultant doute de lui-même et lorsqu’il manque de confiance en lui. Il permet de faire une sorte d’« état des lieux » des forces et des faiblesses du consultant et de mettre en lumière les éventuels blocages qu’il rencontre dans son évolution personnelle. Ainsi, on arrive à éclairer le consultant sur le chemin à suivre pour se réaliser pleinement.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire cinq lames que l’on dispose comme suit :

Tirage de la réalisation personnelle

 

Lecture et interprétation
Les cartes se lisent dans l’ordre où elles ont été tirées. Ainsi :

La première lame montre les forces du consultant au moment où il effectue le tirage. On y voit ses atouts, ses qualités, ce qui fait sa force.

La deuxième lame met en relief les faiblesses du consultant, ce qui le handicape. Comme avec la première lame, il est ici question de mécanismes intérieurs qui agissent sur le consultant.  On y voit donc les attitudes qu’il a et qui lui portent – souvent lourdement – préjudice. Ce sont les points sur lesquels il devra agir s’il souhaite se débarrasser de ses soucis de confiance en soi.

La troisième lame couronne le tirage et influence le consultant et ses réactions. Elle montre donc ce qui le conditionne, le freine ou le pousse à aller de l’avant. Cette lame-ci met souvent l’accent sur un événement douloureux qui a été vécu dans un passé plus ou moins proche et qui continue de peser sur le consultant. C’est l’une des clefs de sa situation actuelle.

La quatrième lame montre le chemin que peut emprunter le consultant pour se réaliser pleinement en se débarrassant de ce qui l’empêche d’avancer. Cette carte met l’accent sur les moyens qui le mèneront à l’épanouissement.

La cinquième lame, au centre du tirage, montre le but, l’épanouissement, la réalisation que peut atteindre le consultant s’il réussit à prendre le dessus sur les choses qui le freinent et qui ont été soulevées précédemment. Cette carte indique le potentiel qui se trouve en lui mais dont il n’a pas conscience.

 

Remarques
Bien que la disposition des lames le fasse ressembler au tirage en croix, celui-ci est très différent.  Si les deux premières lames peuvent faire écho aux deux premières du tirage en croix, les autres ont des fonctions bien particulières. Ainsi, on commence par montrer au consultant un « instantané » de son état d’esprit et de la manière dont il aborde les choses.

Ceci permet au tirage de révéler des choses sur le consultant dont lui-même n’a pas nécessairement conscience et de pointer directement vers les sources de son mal être et de son manque de confiance en lui-même. Armé des principales clefs, il peut donc travailler sur les aspects qui auront été soulevés par le tirage.

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut être effectué avec n’importe quel tarot ou oracle. Cela dit, je l’apprécie particulièrement avec le Rider-Waite Smith tarot ou avec « Madame Endora’s Fortune Cards ». Il est également possible d’utiliser les deux jeux en couvrant le tarot par « Madame Endora’s Fortune Cards », car les résultats sont assez saisissants.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 19 septembre 2012. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

L'Etoile d'Eärendil

L'Étoile d'Eärendil

Endora's face

 

 

 

 

Tirage spécial Endora mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
J’ai conçu ce tirage pour « Madame Endora’s Fortune Cards » car celles-ci se prêtent particulièrement bien à ce type d’exploration. Bien sûr, il peut être effectué avec tout autre jeu, mais les résultats pourraient ne pas être aussi « spectaculaires ».

 

Objet
Obtenir un conseil lorsqu’on ne sait pas quelle attitude adopter face à une situation ou une personne.

 

Procédure
Mélanger, couper et étaler le jeu en éventail devant soi. Tirer cinq cartes que l’on place comme suit :

L'Etoile d'Eärendil

 

Interprétation
Carte 1 : représente la situation ou la personne à laquelle le consultant doit faire face.

Carte 2 : le consultant face à la situation ou la personne. La manière dont il aborde les choses, ce qu’il met déjà dans la situation.

Carte 3 : le but du consultant. Cette carte peut aussi indiquer l’issue probable ou une aide que le consultant peut recevoir pour régler au mieux le problème.

Carte 4 : l’Étoile. C’est la qualité, l’attitude ou le trait de caractère que le consultant devra mettre en avant pour régler le problème et atteindre le but décrit en 3.

Carte 5 : le défaut, la qualité, l’attitude ou le trait de caractère que le consultant devra éviter s’il veut résoudre sa situation.

 

Remarques
L’Étoile d’Eärendil. Ce tirage doit son nom à la mythologie tolkienienne. Selon la légende contée dans The Silmarillion, Eärendil embarque avec Elwing sur Vingilot, le bateau qu’il a construit et vogue dans le ciel. Il emporte avec lui le dernier Silmaril, joyau qui contient les derniers éclats de la lumière des deux Arbres sacrés de Valinor. Le trésor, fixé à la proue du bateau, brille tellement qu’il est visible de la terre et devient l’étoile qui sert de guide aux marins et qui ravive l’espoir de ceux qui luttent contre les forces des ténèbres. Cette étoile est la préférée des Elfes et correspond certainement à notre Vénus. On l’appelle aussi notamment Étoile du Matin, Étoile du Soir et Gil-Estel (Étoile de l’Espoir). Ce tirage s’inspire de ce conte car comme l’Étoile d’Eärendil en Terre du Milieu, il permet au consultant de trouver sa voie grâce à « son étoile ».

La structure du tirage est simple mais symbolique. Elle s’organise sur deux axes, le premier horizontal et le second vertical. L’axe horizontal incarne ce qui est, ce qui existe et est visible, palpable au moment du tirage : le Consultant est conscient de son problème (1), de la façon dont il l’appréhende (2) et de son but (3). Pourtant, cela n’empêche en aucun cas d’obtenir de nouveaux éléments ou de considérer les choses sous un autre angle. L’axe vertical concerne le consultant directement. Il représente certains traits de caractère qui lui sont propres et qui seraient susceptibles de remonter à la surface pour lui faire du tort (5) ou ceux qu’il lui serait judicieux de mettre en avant (4).

Les positions des lames concordent également avec leur portée divinatoire : la deuxième, au centre, montre l’élément auquel toutes les autres vont se rattacher lors de l’interprétation (consultant). La première la précède car elle met l’accent sur ce qui amène le consultant à poser sa question ; la troisième se trouve « devant » car elle est ce qui n’est pas encore atteint, ce que l’on poursuit. La quatrième couronne le consultant. C’est l’Étoile, car elle est ce qu’il devrait mettre en avant et représente la qualité, les valeurs ou l’attitude qui devrait le guider. La cinquième est en-dessous car elle est ce qui est caché au fond du consultant mais qui, si cela remonte à la surface, pourrait le retarder, le lester, voire même mettre fin à ses espoirs.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 07 août 2011. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

 

Accédez à tous les articles sur cet oracle

La Croisée des Chemins

La Croisée des Chemins

Tirage mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Voici un tirage que j'ai mis au point. Il aide le consultant à faire un choix en lui permettant de peser le pour et le contre de chaque option qui s’offre à lui. Il part d’un tronc commun représentant le consultant et la situation dans laquelle il se trouve, puis se sépare en deux branches, chacune incarnant l’une des possibilités que le consultant a en tête.

 

Procédure
Mélanger, couper et rassembler le jeu. L’étaler devant soi en éventail, puis tirer onze cartes que l’on dispose comme suit :

La Croisée des Chemins

 

Interprétation
Les cartes 1, 2, 3 et 4 représentent en quelque sorte le tronc du tirage, c’est-à-dire les fondements de la situation. Elles renseignent sur les forces en présence.

Carte 1 : Le consultant face à son choix. Son attitude, sa façon d’aborder la situation.

Carte 2 : La situation telle qu’elle est.

Carte 3 : La situation telle que la voit le consultant.

Carte 4 : Ce qui provoque l’hésitation. C’est la jointure entre les deux embranchements, le point de départ commun.

Les cartes 5, 7 et 9 représentent la première option, le premier chemin qui s’offre au consultant.

Les cartes 6, 8 et 10 sont la seconde option.

Cartes 5 et 6 : Ce qui pousse le consultant à choisir cette voie (les avantages).

Cartes 7 et 8 : Ce qui refroidit le consultant à l’égard de cette voie (ce qui le freine, les inconvénients, les risques).

Cartes 9 et 10 : Le résultat du chemin emprunté.

Carte 11 : Donne un conseil général par rapport à la situation et au choix à faire. Éclaire le consultant quant à l’attitude à adopter.

 

Remarque
Bien sûr, il est possible de couvrir si nécessaire.

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut s’effectuer avec un tarot ou un oracle.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 31 mai 2011. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

La Méthode des Chemins

Pour être éclairé sur un choix à faire: la Méthode des Chemins

Explications rédigées par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Voici une méthode de tirage simple qui vise à aider le consultant à faire un choix entre deux options (ou plus). Il s’agit d’une méthode « classique » souvent présentée dans les ouvrages anglophones. Oubliée la plupart du temps, elle est pourtant remarquable par sa simplicité et son efficacité !

 

Procédure
1/ Identifier les deux options (ou plus) du choix que l’on désire explorer.

2/ Mélanger le jeu, rassembler les cartes, couper, étaler en éventail.

3/ Tirer une première série de sept cartes maximum et disposer les lames en ligne devant soi, dans l’ordre où elles ont été tirées. Cette ligne représente la première option qui s’offre au consultant.

4/ Tirer une deuxième série de sept cartes maximum et disposer les lames en ligne devant soi, dans l’ordre où elles ont été tirées. Cette ligne représente la seconde option qui s’offre au consultant.

5/ Lire les deux lignes l’une après l’autre, en gardant bien à l’esprit à quelle option chacune se rapporte. Les cartes se lisent de gauche à droite (de la première à la dernière posée) : elles racontent une histoire qui montre les projections concernant chaque option. Ainsi, la première ligne indiquera l’évolution de la situation si le consultant retient l’option 1 et la deuxième révèle ce qui attend le consultant s’il suit le deuxième chemin.

La Méthode des Chemins

 

Remarque
Cette méthode permet de voir les avantages et les inconvénients de chaque chemin et encourage le consultant à peser le pour et le contre des options qui s’offrent à lui. Il n’est pas question ici de dire littéralement au consultant « il faut faire ceci » ou « il faut faire cela ». La décision reste entièrement entre les mains du consultant puisque plutôt que de lui fournir une solution « toute faite », ce tirage met en lumière les différents aspects contenus dans les choix envisagés par le consultant.

 

Quels supports privilégier ?
Ce tirage peut se faire aussi bien avec un tarot ou un oracle. Cela dit, au niveau des oracles, je privilégie ici le Belline ou la Triade.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 30 mai 2011. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)