tirage spécial Endora

A Message from Cernunnos

Le Message de Cernunnos

Endora's face

 

 

 

 

Read this article in English.

Tirage spécial Litha et Endora mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Malgré les apparences, Litha est déjà là et nous sommes en train de vivre les journées les plus longues de l'année. Litha, ou le Solstice d'Été, aura lieu ce 21 juin, célébrant le moment où la force solaire, créatrice, atteint son zénith sur la Roue de l'Année. Traditionnellement, Litha est le sabbat idéal pour profiter de cette force créatrice et régénératrice en lançant de nouveaux projets ou en pratiquant des rituels magiques, car ces actions se voient portées et renforcées par ce flux d'énergie de croissance.

Ce moment est donc particulièrement bien choisi pour évaluer ses propres forces, celles dont on dispose ou qui sont encore dormantes et qui pourraient bien nous aider dans nos entreprises ! De même, « charger » ses projets et ses démarches de cette énergie ne peut que leur être bénéfique !

 

Hommage à Cernunnos
Le tirage spécial que je vous propose cette année cherche à mettre en lumière les forces qui se trouvent en le consultant au moment du sabbat, et ce à différents degrés. J'ai choisi une disposition rappelant une tête de cerf (les lames 1, 2, 3 et 4 étant la tête tandis que les lames 5 à 10 constituent les bois).

Litha étant le sabbat qui honore Cernunnos en tant que Dieu Cornu par excellence, je souhaitais rendre hommage à cette figure qui n'est autre que le pendant masculin de l'énergie sacrée qui régit la Nature. En effet, cet Être Surnaturel est très souvent représenté tantôt arborant des bois de cerf, tantôt directement sous les traits d'un cerf majestueux. Le roi de la forêt m'est donc apparu comme l'image la plus appropriée pour la création d'un tirage lié à cette fête.

 

Objectif
Aider le consultant à faire un bilan de ses forces lors du Solstice d'Été. Il verra ainsi, à travers l'image de Cernunnos, ce que lui réserve cette fête. Ce tirage se fait sans question.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire dix cartes que l'on dispose comme suit :

A Message from Cernunnos

 

Lecture et interprétation
Le tirage se découpe en deux principales parties. On analysera donc dans un premier temps les lames 1, 2, 3 et 4 qui constituent la tête du cerf, puis les lames 5 à 10 (impérativement dans l'ordre présenté ci-dessous) qui forment les bois.

La lame 1 dépeint le consultant tel qu'il est au moment du tirage, et donc au moment du Solstice d'Été.

La lame 2, placée en dessous de la première, montre ce qui sommeille en lui, ce qu'il s'apprête à devenir.

La lame 3 lui présente ses forces au moment du tirage tandis que la lame 4 le met face à ses faiblesses ou aux aspects qui s'affaiblissent en lui.

La lame 5 montre quelle force présente en le consultant atteint son paroxysme au moment du Solstice alors que la lame 6 représente celle qui lui cède la place.

La lame 7 décrit une force qui est déjà présente en le consultant mais qui va encore grandir jusqu'au Litha prochain. La lame 8 indique ce qui sera « sacrifié » pour lui faire la place nécessaire à sa croissance.

La lame 9 est une force encore en gestation en le consultant, à la manière d'une graine qui est plantée mais qui n'est pas encore sortie de terre sous forme de jeune pousse. Le Litha présent lui donnera l'énergie nécessaire pour qu'elle puisse « sortir de terre » et commencer sa croissance à l'état visible. La lame 10 représente ce qu'elle s'apprête à remplacer.

 

Remarques sur la structure du tirage
Les lames 1, 2, 3 et 4 sont une variation de la structure du tirage en croix. Elles sont les points de repère qui s'inscrivent dans le présent et qui permettent de cerner l'état actuel du consultant.

Quant aux lames 5 à 10, elles sont les bois du cerf. Comme chaque chose, chaque force dans le Monde est soumise aux lois de l'équilibre, il convenait dans ce tirage de montrer ces connexions et les relations de cause à effet qui existent entre elles, de la même manière que le principe des vases communicants. C'est exactement le rôle que tient chacun des deux bois : le premier (lames 5, 7 et 9) correspond aux forces qui se trouvent en le consultant et qui sont en train de grandir tandis que le deuxième (lames 6, 8 et 10) montre ce qu'il « perdra » en contrepartie. Les lames qui se font face dans chaque bois se lisent donc en miroir, l'une voyant sa force augmenter pendant que l'autre la voit diminuer.

 

Supports à privilégier
En raison de ses liens évidents avec les spiritualités néo-païennes, ce tirage a été pensé spécialement pour « Madame Endora's Fortune Cards ». Cependant, tout jeu à connotation néo-païenne lui convient également, comme par exemple le très beau « Oracle of Shadows & Light », le non moins étonnant « Oracle of the Shapeshifters » ou encore le sublime « Wild Wisdom of the Faery Oracle » ou d'autres merveilles qui seront à découvrir prochainement dans ces pages.

Bien sûr, ce tirage est tout à fait réalisable avec un tarot, mais pour rester dans le ton de la saison, on veillera à rester dans des thématiques néo-païennes ou féeriques qui s'accordent particulièrement bien avec le Solstice d'Été.

 

Je vous souhaite à tous et toutes un très beau Litha !

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 20 juin 2013. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

 

Accédez à tous les articles sur cet oracle

Le combat du Roi Houx et du Roi Chêne, spécial Yule

Le Combat du Roi Houx et du Roi Chêne

Endora's face

 

 

 

 

Tirage spécial Yule et Endora mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Pour Yule (le solstice d'hiver), voici un tirage concocté par mes soins. Ce tirage est doublement spécial puisqu'il a été conçu pour les « Madame Endora's Fortune Cards » et s'inspire du légendaire caractéristique de ce sabbat. L'association de ces deux aspects en fait évidemment un tirage particulièrement intéressant au niveau spirituel, mais il reste aussi très pertinent pour tout ce qui concerne les préoccupations plus « terre à terre ».

 

Le Roi Houx et le Roi Chêne
Le solstice d'hiver marque le jour le plus court de l'année. Par conséquent, à partir de celui-ci, les journées rallongent et symboliquement, le Soleil sort du sommeil dans lequel il s'était plongé. La nature reprend alors des forces et peut renaître grâce à l'action vivifiante de l'astre solaire.

La tradition veut que le solstice d'hiver soit le moment choisi pour le vieux Roi Houx et le jeune Roi Chêne de se livrer à un combat qui ne pourra admettre qu'un vainqueur. En réalité, ces deux figures sont deux aspects du dieu et par extension, deux aspects du cycle solaire puisque le dieu est une entité solaire. Ainsi, le Roi Houx, par son grand âge, incarne le Soleil déclinant (et donc vieillissant) tandis que le Roi Chêne représente le Soleil émergeant après un long sommeil. Celui-ci gagne en force à mesure que le temps passe pendant que le Roi Houx s'affaiblit peu à peu.

Lors du solstice, les deux rois s'engagent dans un combat qui ne peut avoir qu'une issue : le Roi Chêne triomphe du Roi Houx. Une fois le Roi Houx défait, le Roi chêne peut influencer la nature. Le Soleil, qui jusque-là déclinait, regagne en force. Il sort alors de sa torpeur et les jours rallongent à mesure que le jeune dieu mûrit.

Ce combat marque à la fois la fin d'un cycle et le début d'un nouveau puisque des deux rois se succèdent. Certaines traditions que nous connaissons et pratiquons encore aujourd'hui y sont associées : par exemple, allumer un feu de cheminer ou décorer une bûche que l'on faisait brûler toute la nuit durant. Ceci devait aider le Soleil à « renaître » en assurant la continuité de la lumière jusqu'au terme du combat des deux rois. Aujourd'hui, ces traditions survivent entre autres sous la forme des bûches de Noël que nous mangeons en cette saison.

 

Objectif du tirage
À l'image de la légende attachée au cycle solaire et à la phase qu'il traverse à Yule, le tirage proposé ici explore la fin d'un cycle et donne un aperçu de celui qui se profile pour le consultant. En d'autres termes, ce tirage permet de voir ce que le consultant laisse derrière lui, ce qu'il quitte, ce dont il se détache et ce vers quoi il se dirige.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire sept cartes que l'on dispose comme suit :

Le combat du Roi Houx et du Roi Chêne, spécial Yule

 

Lecture et interprétation
Ce tirage se découpe en trois parties.

Le Signifiant (noté « S » sur le schéma ci-dessus). Cette carte est tirée et placée en premier. Elle représente le consultant au moment où le tirage est effectué. Ainsi, si le Signifiant peut montrer l'état d'esprit de la personne qui interroge les cartes, c'est aussi un instantané de la situation du consultant et de ce qu'il est. Le Signifiant fait office de charnière entre les deux autres parties du tirage.

Les lames 1, 2 et 3 se lisent ensemble. Elles montrent l'évolution passée du consultant, ce qui l'a mené à ce qu'il est au moment du tirage. On les lit comme si elles racontaient une histoire. Ce bloc de trois cartes représente le Roi Houx, c'est-à-dire l'état dont le consultant s'éloigne, ce qu'il quitte, ce qu'il laisse derrière lui (volontairement ou non), ce dont il se détache.

Les lames 4, 5 et 6 se lisent aussi ensemble. Elles indiquent de quelle façon de consultant va évoluer, vers quoi il se dirige, ce qui lui permet de triompher des problèmes passés. Comme le Roi Chêne qui prend la place du Roi Houx grâce à sa vigueur, ce bloc de lames montre ce qui grandit et se développera en le consultant.

 

Remarque
Habituellement, ce tirage se fait sans question car il a été pensé pour une exploration générale qui exploite l'imagerie du sabbat. Cependant, si on le souhaite, il est possible de l'effectuer avec une question du moment que l'on reste dans l'idée de la succession des cycles.

 

Supports à privilégier
Bien que ce tirage ait été créé pour « Madame Endora's Fortune Cards » en raison des figures païennes sur lesquelles elles s'appuient, il est tout à fait possible de l'effectuer avec d'autres supports. « Oracle of the Shapeshifters » apparaît ainsi comme l'un des jeux à privilégier puisqu'il permet de travailler sur tout ce qui touche aux transformations.

Le tarot reste un outil universel avec lequel il est également possible de travailler ce tirage.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 21 décembre 2012. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

 

Accédez à tous les articles sur cet oracle

Rencontre avec l'autre côte du Voile

Rencontre avec l'autre côté du Voile

Endora's face

 

 

 

 

Tirage spécial Samhain/Halloween et Endora mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
La période de Samhain est particulièrement propice aux communications avec l’Autre Monde en raison de l’affinement du Voile séparant les deux Mondes qui se produit à cette époque. Notre monde – le Monde humain – devient alors perméable et les choses qui appartiennent à l'Autre Monde lui deviennent alors visibles et accessibles. 

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'Autre Monde ne se limite pas au Monde des Morts. En réalité, il bien plus vaste et s'il fait effectivement office de dernière demeure pour les défunts, il est surtout l'espace où se trouvent les Êtres Mythiques et Surnaturels, ceux que l'on appelle parfois « dieux » ou « divinités », « esprits » (de la nature, par exemple) et êtres légendaires. Tous ces êtres ont un point commun : ils incarnent le Sacré, les forces sur lesquelles l'humain ne peut rien.

Le tirage présenté ici en ce jour très spécial facilite la communication avec cet autre côté du Voile et permet de recevoir un message de ces êtres spirituels. Ainsi, le consultant se trouve face à un être de l'Autre Monde qui lui délivre un message, un conseil et lui indique de quelle manière il veille sur lui.

 

Objectif
Exploration de soi. Prendre conscience de ce que l'on est et de ce que l'on porte en soi au moment du tirage. Voir de quelle manière on peut se réaliser.

 

Procédure
Séparer les lames des « Madame Endora's Fortune Cards » selon la structure du jeu. Ainsi, on a cinq tas :

- premier tas : la Cour Royale (le Roi, la Reine, le Magicien, la Voyante, le Chevalier, la Jeune Fille, le Ménestrel, l'Arlequin) ;

- deuxième tas : le Royaume des Fables (le Golem, l'Homme Vert, l'Obstacle, Méduse, le Satyre, Séduction, l'Heureux Hasard, la Sirène, le Sphinx, l'Esprit) ;

- troisième tas : le Bestiaire (le Chat Noir, la Chimère, le Dragon, le Gryphon, le Corbeau, le Serpent, l'Araignée, la Licorne, le Loup, la Vouivre) ;

- quatrième tas : le Trésor (le Caducée, le Calice, la Dague, la Porte, la Main du Destin, le Sablier, la Clef, l'Amour, le Cercle Mystique, l'Oracle, le Bouclier, le Talisman) ;

- cinquième tas : les Éléments (le Soleil, la Lune, les Étoiles, l'Air, la Terre, le Feu, l'Eau, les Vents du Changement).

  

Une fois ces tas formés, mélanger les cartes qui se trouvent dans chacun d'entre eux et les disposer dans l'ordre cité ci-dessus. Les étaler devant soi en cinq éventails et tirer sept cartes selon les indications suivantes et les disposer en suivant le schéma ci-dessous.

Prendre une lame dans le premier tas (lame 1). Appartenant à la Cour Royale, celle-ci montre ce qu'est le consultant au moment du tirage : nature, état d'esprit, attitude, etc.

Prendre une lame dans le deuxième tas (lame 2). Appartenant au Royaume des Fables, celle-ci désigne l'interlocuteur qui se trouve habituellement de l'autre côté du Voile et qui est venu parler avec le consultant. Il fait ici office de guide spirituel car il protège le consultant et lui prodigue des conseils grâce aux révélations qu'il lui fera à travers les lames tirées par la suite.

Prendre une lame dans le troisième tas (lame 3). Cette carte appartient au Bestiaire et montre le trait de caractère dont fait preuve le consultant au moment du tirage, l'instinct qui le domine.

Prendre trois lames dans le quatrième tas (lames 4, 5 et 6). Ces cartes appartiennent au Trésor et représentent les outils dont le consultant aura besoin pour se réaliser pleinement. Ceux-ci sont mis à sa disposition par le guide identifié grâce à la lame 2.

Prendre une lame dans le cinquième tas (lame 7). Appartenant au domaine des Éléments, celle-ci évoque le type d'énergie que l'on recommande au consultant de mettre en œuvre pour qu'il puisse se réaliser pleinement.

Rencontre avec l'autre côte du Voile

 

Remarques
Ce tirage a été créé spécifiquement pour « Madame Endora's Fortune Cards ». Comme on peut le voir, j'ai choisi ici de m'appuyer sur la structure du jeu pour construire ce mode de tirage. En effet, il me semblait que celle-ci avait beaucoup de choses à révéler et vu le caractère hautement spirituel de la saison, un tirage spécial Endora et Samhain/Halloween m'a paru tout à fait indiqué.

Afin de se mettre « dans l'ambiance » pour apprécier pleinement ce tirage, il est recommandé d'imaginer qu'une nuit de Samhain, on se trouve à la limite entre les deux Mondes. On se pose alors la question de savoir qui l'on est vraiment à cet instant précis, et l'on tire la première lame. Vient vers nous une forme que l'on a d'abord du mal à identifier. On tire la deuxième carte, qui lève le voile sur l'identité de l'interlocuteur. On se trouve désormais face à lui, disposé à écouter les messages qu'il a à nous transmettre. À mesure que l'entrevue se déroule, on tire les cartes 3, 4, 5, 6 et 7, qui forment le cœur du message.

 

Support à privilégier
« Madame Endora's Fortune Cards » uniquement !

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 31 octobre 2012. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

 

Accédez à tous les articles sur cet oracle

L'Envol du Phénix

L'Envol du Phénix

Endora's face

 

 

 

 

Tirage spécial Endora mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Objet
Aider le consultant à faire face à une situation difficile et douloureuse. L’éclairer sur le chemin à suivre pour se reconstruire et panser ses plaies suite à ces événements.

 

Procédure
Mélanger les cartes, couper et rassembler le jeu. L’étaler devant soi en éventail et tirer treize cartes que l’on dispose de la façon suivante :

L'Envol du Phénix

 

Interprétation
La figure, qui représente le phénix dans les flammes, se décompose en deux grandes parties : les Flammes et l’Oiseau.

Les Flammes
Les cartes 1, 2 et 3 sont les Flammes, ce qui brûle. Elles représentent la situation qui meurtrit le consultant. La carte du centre (la deuxième) montre le noyau du problème, ce qui provoque l’état dans lequel le consultant se trouve. Elle est ce qui mène l’Oiseau à sa mort et ce sur quoi il doit s’appuyer pour renaître, ce dont il doit guérir. Les cartes 1 et 3 qualifient cette lame, elles la précisent. Ce sont les influences qui ont pesé ou qui pèsent encore sur la situation.

L’Oiseau
Les cartes 4, 5 et 6 sont le Corps de l’Oiseau. Elles montrent le consultant face à la situation, la façon dont il l’appréhende et dont elle continue de l’affecter.

Les cartes 7, 8 et 9 sont l’Aile Gauche. Elles indiquent ce que le consultant doit laisser derrière lui pour pouvoir avancer, ce dont il doit se séparer et faire le deuil pour aller mieux. La carte penchée montre ce qu’il peut y gagner.

Les cartes 10, 11 et 12 sont l’Aile Droite. Elles mettent en lumière ce à quoi le consultant doit se raccrocher, ce qu’il doit mettre en avant pour relever la tête. La carte penchée montre ce qu’il peut y gagner.

La carte 13 est la Tête de l’Oiseau. Elle montre la direction à suivre, le cap à tenir. Elle est ce qui permettra de vaincre ce qui affecte le consultant.

 

Remarques
La structure du tirage. Bien qu’elle comporte tout de même un grand nombre de cartes, cette méthode de tirage n’est pas aussi compliquée qu’il y paraît à première vue. En effet, pour en faire une bonne interprétation il suffit de procéder pas à pas et de décortiquer le tirage en fonction des cinq parties qui le composent. De cette façon, on se retrouve avec quatre tirages en trois cartes, mais ceux-ci sont tous liés les uns aux autres par un dénominateur commun (la situation du Consultant). Ces quatre parties permettent d’analyser la situation du consultant tandis que la dernière carte est projective et permet d’entrevoir de quelle façon il sortira de son état.

Cette méthode demande de prendre son temps pour l’analyse afin de bien cerner les interactions entre les différents aspects examinés. Ainsi, l’interprétation peut se révéler très profonde et apporter des éléments qui n’avaient jusque-là pas été considérés ou auxquels on n’avait prêté attention et mener le consultant à prendre conscience de certaines choses.

L’inspiration mythologique. Le phénix est un oiseau fabuleux connu pour se régénérer éternellement en renaissant de ses cendres. Selon les versions, les contes et les légendes disent que cette créature vit pendant 500 ans puis meurt en s’auto-consumant pour renaître ensuite de ses cendres. Ainsi, son bûcher est aussi ce qui le ramène à la vie pour 500 autres années. On raconte aussi selon les traditions qu’une larme de Phénix – extrêmement rare ! – pouvait guérir n’importe quelle plaie et ramener à la vie ceux qui étaient mortellement blessés.

On l’appelle également l’Oiseau de Feu (voir par exemple le conte recueilli par Afanassiev appartenant au folklore russe) car il incarne cet élément et ses propriétés à la fois destructrices, purifiantes et régénératrices. Sa propre chaleur finit certes par le consumer et le tuer, mais elle lui permet aussi de revenir à la vie. De résurrection en résurrection, l’oiseau acquérait une meilleure maîtrise de l’élément Feu, qui était en lui et qu’il diffusait autour de lui.

Le phénix a de tout temps été chargé d’une dimension philosophique, ésotérique et hermétique affirmée. Il symbolise entre autres l’éternel recommencement, le cycle sans fin de la vie, de la mort et de la résurrection, ainsi que l’élévation de l’âme à chaque renaissance. Dans le langage courant, l’expression « renaître de ses cendres » s’emploie pour désigner le fait de se relever plus fort après une épreuve et de se reconstruire.

La relation entre le tirage et la légende. Toutes ces notions sont réunies dans ce tirage, qui aide le consultant à cerner ce qui lui donnera les moyens de passer une épreuve ou d’aller de l’avant face à une situation difficile et douloureuse. La structure s’inspire donc du moment où l’Oiseau renaît par le feu car on cherche à mettre en valeur ce qui permettra au consultant de grandir à nouveau. On représente donc la situation d’un point de vue ascendant pour le consultant.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 12 août 2011. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

 

Accédez à tous les articles sur cet oracle

L'Etoile d'Eärendil

L'Étoile d'Eärendil

Endora's face

 

 

 

 

Tirage spécial Endora mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
J’ai conçu ce tirage pour « Madame Endora’s Fortune Cards » car celles-ci se prêtent particulièrement bien à ce type d’exploration. Bien sûr, il peut être effectué avec tout autre jeu, mais les résultats pourraient ne pas être aussi « spectaculaires ».

 

Objet
Obtenir un conseil lorsqu’on ne sait pas quelle attitude adopter face à une situation ou une personne.

 

Procédure
Mélanger, couper et étaler le jeu en éventail devant soi. Tirer cinq cartes que l’on place comme suit :

L'Etoile d'Eärendil

 

Interprétation
Carte 1 : représente la situation ou la personne à laquelle le consultant doit faire face.

Carte 2 : le consultant face à la situation ou la personne. La manière dont il aborde les choses, ce qu’il met déjà dans la situation.

Carte 3 : le but du consultant. Cette carte peut aussi indiquer l’issue probable ou une aide que le consultant peut recevoir pour régler au mieux le problème.

Carte 4 : l’Étoile. C’est la qualité, l’attitude ou le trait de caractère que le consultant devra mettre en avant pour régler le problème et atteindre le but décrit en 3.

Carte 5 : le défaut, la qualité, l’attitude ou le trait de caractère que le consultant devra éviter s’il veut résoudre sa situation.

 

Remarques
L’Étoile d’Eärendil. Ce tirage doit son nom à la mythologie tolkienienne. Selon la légende contée dans The Silmarillion, Eärendil embarque avec Elwing sur Vingilot, le bateau qu’il a construit et vogue dans le ciel. Il emporte avec lui le dernier Silmaril, joyau qui contient les derniers éclats de la lumière des deux Arbres sacrés de Valinor. Le trésor, fixé à la proue du bateau, brille tellement qu’il est visible de la terre et devient l’étoile qui sert de guide aux marins et qui ravive l’espoir de ceux qui luttent contre les forces des ténèbres. Cette étoile est la préférée des Elfes et correspond certainement à notre Vénus. On l’appelle aussi notamment Étoile du Matin, Étoile du Soir et Gil-Estel (Étoile de l’Espoir). Ce tirage s’inspire de ce conte car comme l’Étoile d’Eärendil en Terre du Milieu, il permet au consultant de trouver sa voie grâce à « son étoile ».

La structure du tirage est simple mais symbolique. Elle s’organise sur deux axes, le premier horizontal et le second vertical. L’axe horizontal incarne ce qui est, ce qui existe et est visible, palpable au moment du tirage : le Consultant est conscient de son problème (1), de la façon dont il l’appréhende (2) et de son but (3). Pourtant, cela n’empêche en aucun cas d’obtenir de nouveaux éléments ou de considérer les choses sous un autre angle. L’axe vertical concerne le consultant directement. Il représente certains traits de caractère qui lui sont propres et qui seraient susceptibles de remonter à la surface pour lui faire du tort (5) ou ceux qu’il lui serait judicieux de mettre en avant (4).

Les positions des lames concordent également avec leur portée divinatoire : la deuxième, au centre, montre l’élément auquel toutes les autres vont se rattacher lors de l’interprétation (consultant). La première la précède car elle met l’accent sur ce qui amène le consultant à poser sa question ; la troisième se trouve « devant » car elle est ce qui n’est pas encore atteint, ce que l’on poursuit. La quatrième couronne le consultant. C’est l’Étoile, car elle est ce qu’il devrait mettre en avant et représente la qualité, les valeurs ou l’attitude qui devrait le guider. La cinquième est en-dessous car elle est ce qui est caché au fond du consultant mais qui, si cela remonte à la surface, pourrait le retarder, le lester, voire même mettre fin à ses espoirs.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 07 août 2011. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

 

Accédez à tous les articles sur cet oracle