tirage général

L'Antre de la Sibylle

L'Antre de la Sibylle

Tirage mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Voici le second tirage créé spécialement pour le Salon Fantastique 2013. Celui-ci est un tirage général projectif, c'est-à-dire qu'il vise à effectuer une brève exploration de l'avenir proche du consultant dans les grands domaines de son existence.

 

Une étrange rencontre
Lors de l'une de vos nombreuses explorations de la forêt, vous vous égarez et arrivez bientôt dans une petite clairière au centre de laquelle se tient une modeste chaumière. La cheminée fume et le soir commence à tomber. Dans la forêt commencent à se faire entendre les bruits de la vie nocturne des animaux et comme vous n'êtes pas très rassuré, vous décidez de vous approcher de la maisonnette dont les volets et la porte fermés laissent passer quelques filets de lumière.

Au moment où vous vous apprêtez à frapper à la porte, celle-ci s'ouvre d'elle-même. Après un mouvement de surprise, vous pensez que vous avez certainement rêvé et que la porte n'a pu s'ouvrir seule. Vous reprenez donc vos esprits et entrez. Une fois le seuil franchi, la porte se referme lentement en un doux grincement. Littéralement charmé par l'atmosphère de l'unique pièce au fond de laquelle un feu danse dans la grande cheminée, vos yeux se posent sur la table à laquelle est assise une femme qui vous fixe d'un regard à la fois amusé et bienveillant. Sans se lever, elle vous invite à la rejoindre et à vous asseoir en face d'elle. « Soyez le bienvenu en mon humble demeure. Je vous attendais », dit-elle simplement.

Interloqué mais hypnotisé par la profondeur de ses yeux, vous vous installez face à elle et la regardez vous dévoiler son art. Au moyen de cartes aux étranges symboles, elle s'apprête en effet à lever le voile sur votre futur proche, et ce dans les domaines importants de votre vie. Vous écoutez avidement ses conseils, conscient qu'ils vous permettront de faire face au mieux à ce qui vous attend sur le chemin de votre existence.

 

Objet
Tirage général projectif visant à avoir un aperçu de ce qui attend le consultant dans les grands domaines de son existence au cours des semaines à venir.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire six cartes que l'on dispose comme suit :

L'Antre de la Sibylle

 

Lecture et interprétation
Les cartes – exceptée la première – sont disposées sur les pointes d'un pentagramme, et correspondent aux domaines associés aux éléments désignés par les branches.

Au centre, la première lame est le Signifiant et représente le consultant tel qu'il est au moment du tirage.

La deuxième lame se trouve sur la branche désignant l'Air et renseigne sur ce qui attend le consultant dans le domaine professionnel, dans son activité ou ses études selon les cas.

La troisième lame est positionnée sur l'élément Eau et indique le domaine amoureux, affectif et relationnel.

La quatrième lame correspond au Feu et montre les émotions et l'état d'esprit général.

La cinquième lame se place sur l'élément Terre et reflète le domaine matériel au sens large (la stabilité, la maison, le foyer, l'argent).

Enfin, à la pointe supérieure du pentagramme, la sixième lame évoque le domaine spirituel.

 

Remarques
Le choix du pentagramme pour illustrer ce tirage me paraissait intéressant compte tenu des pistes à explorer. Il était souhaitable d'obtenir un tirage donnant un aperçu complet de ce qui attend le consultant dans les différents domaines de sa vie. Cette figure offre un panorama intéressant en donnant au consultant la possibilité de mesurer de quelle manière certains domaines peuvent avoir un impact plus ou moins importants sur d'autres.

Dans tous les cas, il ne faut pas oublier lors de la lecture de mettre en relation les domaines examinés avec le Signifiant qui se trouve au centre de l'étoile. On voit en effet par ce procédé l'évolution du consultant, c'est-à-dire le chemin qui se dessine devant lui.

 

Outils à privilégier
Ce tirage peut être effectué avec n'importe quel tarot (type Marseille, Waite, Crowley), mais aussi avec de nombreux oracles que l'on choisira selon ce sur quoi on souhaite mettre l'accent. Ainsi, si l'on traverse une période de transition et que l'on désire mettre en relief le processus d'évolution, on pourra se tourner vers le très pertinent « Oracle of the Shapeshifters ». « Madame Endora's Fortune Cards » sont également un très bel outil, quels que soient les points sur lesquels on veut mettre l'accent.

Les jeux Lenormand conviennent aussi tout à fait à ce tirage, à condition d'en respecter les particularités au cours de la lecture. Ainsi, si l'on utilise le Petit Lenormand ou l'une de ses variantes, on prendra soin de tirer d'abord les six cartes nécessaires pour le tirage, puis de couvrir toutes les lames qui correspondent à un élément. Les lames se lisent ensuite par paires, toujours en relation avec le Signifiant qui fait office de carte maîtresse. Avec le Grand Lenormand, les techniques de lecture sont quelque peu différentes : pour le Signifiant, on ne considère que le grand sujet ; pour les cartes correspondant à l'Air et à la Terre, on tient compte du grand sujet ainsi que du petit sujet de droite, que l'on met en relation avec le grand sujet du Signifiant ; les cartes représentant l'Eau et le Feu se lisent d'abord en analysant le grand sujet, puis le petit sujet de gauche que l'on regarde par rapport au grand sujet du Signifiant. Quant à la carte évoquant l'esprit qui est située au-dessus du Signifiant, impossible d'après sa position de considérer l'un des petits sujets. Par conséquent, on regarde si cette carte fait écho de quelque façon que ce soit au grand sujet du Signifiant.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 15 novembre 2013. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Dans l'Oeil du Dragon

Dans l'Œil du Dragon

Tirage mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Voici le premier des deux tirages créés spécialement pour le Salon Fantastique 2013. Celui-ci a été en grande partie inspiré par le magnifique dragon qui figure sur l'affiche réalisée par Mathieu Coudray. C'est grâce à l'image de cette créature mythologique réputée pour sa grande intelligence et sa finesse d'esprit – ainsi que pour son amour immodéré des richesses et des trésors ! – que l'idée de ce tirage introspectif m'est venue.

 

Imaginez...
Après avoir parcouru une longue route sur des chemins escarpés, vous trouvez une grotte spacieuse et décidez de vous y arrêter pour la nuit. Vous y entrez et, stupeur, vous vous apercevez que la grotte en question est déjà habitée ! Bien que vous n'ayez fait aucun bruit en pénétrant dans sa demeure, celui-ci se réveille et, du haut de sa montagne d'or et de richesse, s'adresse à vous, demandant pour quelles raisons vous venez troubler son repos. Intimidé, vous répondez simplement que vous ignoriez que l'endroit était occupé, sans quoi vous ne vous y seriez pas arrêté. Bien que terrifié par l'imposante créature qui se penche sur vous, vous restez comme pétrifié de stupeur devant tant de majesté.

Pourtant, vous ne voyez dans l'œil du dragon aucune agressivité, mais plutôt une certaine tendresse et de la bienveillance. En effet, celui-ci vous scrute d'un regard perçant qui plonge dans les profondeurs de votre être et qui semble y voir bien plus que vous ne pourriez y soupçonner. Avec la grande sagesse qui le caractérise, l'animal vous explique qu'en l'espace d'un instant il a réussi à voir ce que vous êtes au plus profond de vous-même, marqué par les accidents de parcours, les joies et les difficultés qui ont jonché la route qui vous a mené jusqu'à lui. Pour lui, vous êtes un trésor tout aussi précieux que les joyaux, pièces d'or et artefacts qui forment son monticule de richesses. Aussi, il vous propose de vous aider à continuer votre route fort d'une meilleure connaissance de vous-même, afin que vous ayez conscience des ressources qui sommeillent en vous. C'est ainsi qu'en se penchant encore plus vers vous, il vous révèle de quelle manière son œil vous perçoit.

 

Objet
Exploration de soi. Sans question, ce tirage prend une valeur de tirage général. Effectué avec une question, il permet au consultant de cerner tous les tenants et aboutissants d'une situation donnée en cas d'hésitation.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, tirer dix cartes que l'on dispose comme suit:

Dans l'Oeil du Dragon

 

Lecture et interprétation
Visuellement, ce tirage en forme de pyramide représente l'amas de richesses sur lequel veille le dragon. Or, ce trésor est aussi le consultant puisqu'aux yeux de la créature, celui-ci est lui-même un véritable trésor. Plus on s'élève dans les niveaux de cette pyramide, plus on se dirige vers les ouvertures qui se présentent au consultant. Les cartes se lisent comme suit :

La lame 1 est le Signifiant. Elle représente le consultant tel qu'il se présente au dragon.

La lame 2 montre les forces qui consultant.

La lame 3 reflète ses faiblesses.

La lame 4 met au jour ses talents cachés, les forces qui sommeillent en lui et dont il n'a pas conscience.

La lame 5 montre d'où il vient, c'est-à-dire le chemin qui l'a mené jusqu'au dragon. Il s'agit d'une expérience marquante qui appartient au passé mais qui influence encore la vie du consultant.

La lame 6 indique où il va, c'est-à-dire le chemin qu'il prendra pour s'éloigner du dragon lorsqu'il sortira de sa tanière. Il s'agit souvent des conséquences de la situation présente. Si celle-ci est très influencée par ce que l'on a observé dans le passé, alors la sixième carte montre les conséquences de cet événement.

La lame 7 représente les doutes et les espoirs du consultant. Il peut s'agir de ce que l'on attend comme d'espoirs irréalistes et irréalisables ainsi que de doutes rationnels (raisonnés) ou non.

La lame 8 est le trésor que le consultant prend au dragon. En effet, le dragon décide d'offrir au consultant un joyau parmi ceux qu'il a amassés afin de l'aider à « bien s'armer » pour reprendre sa route. La carte 8 est souvent une sorte de leçon que tire le consultant de son entretien avec le dragon. Celle-ci le renforce.

La lame 9 est le trésor que le consultant laisse au dragon, par principe d'échange. Il s'agit d'une chose dont il se soulage, d'un fardeau qu'il dépose. On peut y voir une attitude que l'on abandonne ou que l'on apprend à modérer, un événement dont on fait le deuil, etc.

La lame 10, enfin, montre au consultant la voie à suivre pour continuer sa route sereinement. Il peut s'agir d'un conseil, d'une attitude que le consultant peut mettre à profit pour utiliser toutes ses qualités à bon escient.

 

Remarques
Ce tirage est un très bon moyen pour tester ses forces et ses faiblesses, que ce soit en général ou par rapport à une situation donnée. Il peut donc être effectué avec ou sans question. Dans le cas où l'on ne pose pas de question, il renseigne sur qui on est au moment où l'on fait le tirage. Il procure ainsi de précieuses indications sur les aspects que l'on peut chercher à développer et sur ceux sur lesquels on peut travailler afin d'exploiter au mieux les capacités qui sont en nous. Dans le cas où le tirage est effectué avec une question, il faut veiller à ce que celle-ci vise à cerner une situation face à laquelle on a besoin d'évaluer nos propres potentiels afin d'en tirer le meilleur. Il suffit alors au moment où l'on tire les cartes de se concentrer sur la situation à examiner.

Lors de l'analyse du tirage, il est intéressant de mettre en relation les lames qui peuvent se faire écho car celles-ci apportent des éléments supplémentaires en affinant ce qu'elles mettent en valeur à titre individuel. L'interprétation n'en sera que plus complète !

 

Outils à privilégier
Compte tenu de la thématique de ce tirage, il est recommandé d'utiliser des supports exploitant la figure du dragon, comme par exemple le « Celtic Dragon Tarot » de Lisa Hunt (que vous avez pu admirer au Salon Fantastique), le « Dragon Tarot » de Terry Donaldson et Peter Pracownik ou le « Tarot des Dragons » des éditions Lo Scarabeo. Bien sûr, les tarots et oracles qui explorent d'autres univers et esthétiques sont également tout à fait recevables. À ce titre, je recommande en particulier « Madame Endora's Fortune Cards », qui sont un excellent outil pour tout ce qui relève de l'exploration de soi.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 10 novembre 2013. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Tirage des Deux Cercles

Le Tirage des Deux Cercles

Tirage mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Voici un tirage multi-supports qui s'adapte à la fois aux techniques propres aux jeux Lenormand (Petit et Grand) ainsi qu’aux tarots (Marseille et Waite) et oracles courants. Si celui-ci permet de répondre à une question précise, mais aussi d'analyser une situation de manière poussée, il peut aussi être utilisé sans question en tant que tirage général.

 

Avec les jeux Lenormand
Petit Lenormand
Première étape : le choix de la carte référente
Si le tirage concerne un domaine particulier de la vie du consultant ou une situation précise, on prend pour repère la carte référente correspondante.

S’il n’y a pas de question ou si le tirage concerne la situation du consultant en général, on prend comme carte référente le Monsieur ou la Dame.  

Deuxième étape : mélanger, tirer et disposer les cartes
Une fois la carte référente ou la carte consultant définie, on la laisse dans le jeu. On mélange, on coupe et l'on étale le jeu devant soi en éventail, face cachée. On tire une carte, que l'on regarde. Si celle-ci est la carte référente (ou la carte consultant), on la pose devant soi, face visible. On tire alors huit cartes, que l'on dispose face cachée comme indiqué sur le schéma ci-dessous. La lecture peut alors commencer.

Si la carte référente ou la carte consultant n'est pas la première tirée – comme ce sera très souvent le cas ! –, on met la carte tirée de côté (elle ne sera pas utilisée) et on en tire une autre, que l'on regarde. Si celle-ci n'est toujours pas la carte référente ou consultant, on continue de tirer carte après carte, et ce jusqu'à ce que la carte référente ou consultant apparaisse. Une fois celle-ci trouvée, on la positionne devant soi face visible. Les huit cartes tirées ensuite sont disposées selon le schéma ci-dessous :

Tirage des Deux Cercles

Grand Lenormand
Première étape : le choix de la carte référente
Si l'objet du tirage est une exploration générale, on peut opter pour la carte consultant Monsieur ou Dame selon le sexe du consultant. Il est aussi possible de tirer une carte, dont le grand sujet représentera alors la situation générale du consultant.

Si le tirage vise à examiner un domaine ou une situation particulère, la première carte tirée se placera au centre et le grand sujet en représentera le domaine ou la situation tels qu'ils sont au moment où le tirage est effectué.

Deuxième étape : mélanger, tirer et disposer les cartes
On procède comme avec le Petit Lenormand si l'on décide de placer la carte Monsieur ou Dame au centre du tirage. Si en revanche on décide de tirer une carte pour représenter la situation, la carte placée au centre du tirage sera la première tirée.

Troisième étape : interprétation – particularités
Si la définition des deux cercles et des axes ne change pas, la manière de lire les cartes quant à elle suit les particularités du jeu. On se sert en effet des grands et des petits sujets. On déchiffre d'abord les grands sujets, puis on précise les grandes dynamiques ainsi mises au jour à l'aide des petits sujets. Ainsi, les cartes qui composent le cercle intérieur sont lues par rapport à la carte centrale : pour les cartes 1 et 4, on prend en compte le grand sujet et le petit sujet de droite ; pour les cartes 2 et 3, on se concentre sur le grand sujet et sur le petit sujet de gauche. En ce qui concerne le cercle périphérique, on lit le grand sujet et le petit sujet de droite pour les cartes 5 et 8, et le grand sujet et le petit sujet de gauche pour les cartes 6 et 7.

 

Avec un tarot ou un oracle
Si l'on utilise un tarot ou un oracle (hors jeux Lenormand), toutes les cartes sont tirées, y compris celle qui se trouve au centre. Celle-ci représente alors le consultant (ou sa situation, le domaine que l'on explore) tel qu'il est au moment où l'on effectue le tirage.

Pour effectuer le tirage, on mélange les cartes puis on coupe, après quoi on tire neuf cartes que l'on dispose selon le schéma ci-dessus, la première étant notée CS puisqu'elle représente le consultant ou sa situation. On lit ensuite le tirage en s'appuyant sur les axes temporels. On commence par le passé, qui montre ce qui a mené le consultant à être ce qu'il est aujourd'hui. La carte 5 évoque ce qui est le plus loin du consultant dans le passe tandis que la carte 1 est le passé récent. Ces cartes, qui décrivent le plan conscient, sont complétées respectivement par les cartes 8 et 4, qui révèlent quant à elles ce qui s'est passé sur le plan inconscient. On y voit les dynamiques sous-jacentes, celles qui ont été les moteurs de ce qui a été vécu sur le plan conscient. On procède de la même manière pour l'axe de l'évolution probable.

 

Interprétation
Par sa structure, ce tirage offre de multiples niveaux de lecture, fondés d'une part sur un jeu de symétrie entre les différents axes, et d'autre part sur un effet de résonances entre certaines lames. Ainsi, on obtient en huit cartes une analyse poussée de la situation du consultant.

Les deux cercles. Comme son nom l'indique, ce tirage est composé en deux cercles. Le premier est appelé « cercle intérieur ». Il contient les lames 1, 2, 3 et 4. Lorsqu'on utilise le Petit Lenormand, on considère que ces quatre cartes sont « proches » de la carte consultant/référente puisqu'elles la jouxtent. Elles représentent les préoccupations les plus présentes à l'esprit du consultant ou ce qui est d'une importance déterminante dans la situation examinée. Le second cercle, qui contient les lames 5, 6, 7 et 8, est appelé « cercle périphérique ». Les cartes qui le composent précisent celles dans le prolongement desquelles elles se trouvent : la carte 5 précise la 1, la 6 complète la 2, la 7 prolonge la 3 et enfin, la 8 précise la 4.

Lorsqu'on utilise un autre support que les jeux Lenormand, les cartes les plus proches de la carte consultant représentent ce qui est le plus près de lui dans le temps (passé proche, évolution probable proche) tandis que les cartes appartenant au cercle périphérique se réfèrent à ce qui est le plus éloigné de lui.

Les axes symétriques. Ce tirage se compose de deux axes principaux, l'un horizontal et l'autre vertical. Ceux-ci ont pour point de jonction la carte consultant/référente.

L'axe vertical est un axe temporel : il sépare le passé et le futur. Ainsi, les cartes qui se situent à gauche de la carte consultant/référente évoquent le passé, ce qu'on laisse derrière soi, ce dont on se détache, tandis que celles situées à sa droite font allusion au futur, à l'évolution des choses, à ce vers quoi l'on se dirige, à ce à quoi on aspire.

L'axe horizontal sépare les deux aspects de la pensée humaine. Les cartes qui se trouvent au-dessus de la carte consultant/référente montrent ce dont le consultant est conscient tandis que celles se trouvant en dessous évoquent ce dont il n'est pas conscient ou ce qu'il refuse de voir.

Les résonances entre les lames. Pour obtenir un niveau de lecture supplémentaire, il est possible de pousser le jeu de symétrie encore un peu plus loin. Ainsi, les lames résonnent avec leur « reflet » : la lame 1, qui évoque le passé, trouve son reflet futur en la lame 2 sur le plan conscient. De la même façon, les lames 5 et 6 se répondent. Ceci est valable également pour les cartes 4 et 3 et 8 et 7 sur le plan de l'inconscient. Les résonances intervenant sur l'axe vertical indiquent des correspondances entre le passé et le futur sur le plan conscient.

Si l'on suit l'axe horizontal en revanche, on s'attache aux résonances qui s'expriment entre les plans conscient et inconscient. Ainsi, la lame 5 résonne avec la 8, la 1 avec la 4 (pour le passé), le 2 avec la 3, et la 6 avec la 7 (pour le futur). Ici, les lames indiquent les racines inconscientes des choses qui se manifestent et dont le consultant a conscience.

Ces différents niveaux de lecture permettent une interprétation croisée, c'est-à-dire qu'une même carte aura nécessairement plusieurs valeurs à la fois. Ceci offre la possibilité d'une analyse poussée et détaillée.

 

Remarques
Avec ou sans question ? Ce tirage peut se faire avec ou sans question. S'il répond à une question, il fournit une analyse fouillée qui s'appuie sur la résonance des événements, situations et états d'esprits situés dans les différents niveaux examinés (conscient/inconscient, passé/évolution probable).

Dans le cas où il est effectué sans question, il fait office de tirage général et montre alors l'évolution du consultant et/ou de son existence ou d'une situation qui le concerne. En début de consultation, c'est un très bon tirage d'introduction.

Que faire si certaines positions restent vides faute de cartes ? Si l’on procède avec un jeu Lenormand, il peut arriver pour des raisons évidentes que la carte référente ou consultant se manifeste tardivement dans le tirage et que par conséquent, il reste moins de huit cartes à tirer dans l'éventail. Le tirage n'est alors pas complet. Dans ce cas, on comprend que certains aspects ne sont pas pertinents par rapport à la situation examinée, qu'ils sont sans intérêt ou qu'ils n'existent tout simplement pas.

 

Supports à privilégier
Ce tirage a été créé spécifiquement pour les jeux Lenormand car il en suit les méthodes particulières. Il est donc à effectuer en priorité avec ceux-ci. Cependant, il est tout à fait possible de le pratiquer avec un tarot ou un oracle car les résultats sont tout aussi saisissants. Par exemple, j’apprécie particulièrement l’utilisation de « Madame Endora’s Fortune Cards ».

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 09 décembre 2012. Reproduction partielle ou totale strictement interdite)

 

Dernière mise à jour : 19 avril 2016.