tarot

The Fortune Teller, de Gwendolyn Womack

"The Fortune Teller", Gwendolyn Womack

Article rédigé par mes soins. Reproduction interdite.

 

The Fortune Teller, de Gwendolyn WomackVous aimez l'histoire, les mystères, les manuscrits anciens et la cartomancie ? Alors ce roman vous ravira !

Lorsque Semele Cavnow se rend en Suisse pour expertiser la collection de manuscrits et de livres anciens de Marcel Bossard, récemment décédé, elle ne se doute pas que toute son existence est sur le point de basculer de façon irrémédiable. En examinant les documents qui composent l'impressionnant fonds rassemblé par le défunt, elle découvre un manuscrit qui lui paraît d'emblée très ancien. Celui-ci, rédigé en grec ancien, semble dater de l'époque de Cléopâtre. Plus surprenant encore, il est accompagné d'un mot écrit par Marcel Bossard, qui lui demande de traduire ce document et de ne parler à personne de ce qu'elle trouvera dans ces pages. Il la met en garde en lui recommandant de se montrer très prudente et de ne faire confiance à personne par rapport à ce qu'elle y apprendra.

En traduisant le texte, elle se rend compte que son auteur – une certaine Ionna Callas, fille de l'un des bibliothécaires chefs à Alexandrie – s'adresse directement à elle, allant même jusqu'à l'appeler par son prénom. Dès les premières pages, Ionna révèle avoir la capacité de prémonition, ce qui lui permet de voir le futur sur plusieurs générations.

D'après les événements de sa propre vie qu'Ionna consigne dans son manuscrit, Semele est immergée dans la vie quotidienne de la jeune fille, dans sa passion pour les ouvrages qui l'entourent, dans ses découvertes, et en particulier dans celle d'un étrange ensemble de symboles appelé « oracle », qu'Ionna parvient à sauver du terrible incendie de la bibliothèque d'Alexandrie et à emporter avec elle lorsqu'elle quitte la ville.

Dans le manuscrit, Ionna continue à raconter sa vie à Semele, puis celle de sa fille, de sa petite-fille, à qui sont successivement transmis les symboles qu'elle a préservés de la destruction. Ainsi, de génération en génération, Semele va suivre le parcours de ces symboles, à la fois à travers le monde et à travers les époques grâce aux écrits de cette mystérieuse Ionna dont elle ne comprendra qu'à la fin pourquoi elle s'adresse à elle.

En parallèle, la découverte de ce manuscrit va changer la vie de Semele du tout au tout en chamboulant toutes ses certitudes, en réveillant des choses qu'elle avait oubliées, et en remettant en question certaines des structures qu'elle avait construites et qui lui semblaient inébranlables. En avançant dans sa traduction, elle va également se rendre compte de l'importance des conseils formulés par Marcel Bossard : pour des raisons qu'elle ignore, d'autres personnes semblent aussi très intéressées par sa découverte, comme en témoigne l'inconnu qui la surveille et qui la suit lorsqu'elle rentre à New York. Ne pouvant compter que sur quelques amis très proches – et sur un soutien auquel elle ne s'attendait pas ! –, Semele se lance dans une quête de vérité et de compréhension qui va l'entraîner sur des pistes aussi passionnantes que déroutantes.

 

Dès les premières pages, j'ai été happée par ce roman : un manuscrit ancien et de mystérieux symboles, rien ne pouvait davantage retenir mon attention ! Toute personne travaillant ou ayant travaillé avec ce type de documents rêve ou a rêvé de tomber sur un manuscrit ancien ou un artefact révélant de nouveaux éléments sur une période historique ou mythique ou le connectant à un mystère touchant au mythe et aux mythologies. Ce roman part de ce postulat en plongeant le lecteur dans un fascinant voyage entre les époques, alternant d'abord présent et Antiquité, puis avançant peu à peu dans le temps pour arriver à notre époque, où les différents éléments prennent tout leur sens, comme un immense puzzle dont la clef en surprendra plus d'un.

Ainsi, le lecteur suit le parcours de ce mystérieux ensemble de symboles à travers les âges, de l'Égypte Ancienne où il prend son origine jusqu'à nos jours en passant entre autres par l'Italie de la Renaissance et la France des Lumières, qui sera l'occasion de croiser quelques figures connues dans l'histoire du tarot, puisque c'est bien sûr de lui qu'il s'agit. Ce voyage à travers le temps permet une mise en perspective très intéressante de l'évolution de l'intérêt qu'ont suscité les symboles et les capacités extra-sensorielles au fil des siècles, y compris au cœur des périodes les plus sombres de l'histoire.

L'impact qu'ont ces découvertes successives sur Semele et sur sa vie est lui aussi particulièrement intéressant. Son existence est de plus en plus remise en question à mesure qu'elle avance dans sa traduction du manuscrit, tant à travers les révélations qui lui sont faites sur son histoire que sur sa capacité à voir le futur. Dès lors, les principaux enjeux pour l'héroïne sont d'accepter les grands chamboulements apportés par le manuscrit et par les événements qu'il déclenche autour d'elle.

 

Si l'intrigue m'a passionnée et fascinée, le travail de recherche auquel s'est livrée Gwendolyn Womack pour construire ce roman mêlant histoire et fiction m'a lui aussi impressionnée par son ampleur et sa minutie. Non seulement l'atmosphère et les mentalités des différentes époques sont retranscrits de façon crédible, mais la manière dont l'auteur joue avec l'histoire du tarot et de la divination pour y intégrer certains des mythes qui ont fait l'histoire fantasmée de ce support est très habile. Gwendolyn Womack n'a ici nullement l'intention d'affirmer quoi que ce soit de révolutionnaire sur l'histoire du tarot (ce n'est pas le but de l'ouvrage !). Au contraire, elle utilise certaines des théories qui ont été avancées au fil des siècles et dont on sait aujourd'hui qu'elles sont infondées dans le but d'en faire des trames intéressantes d'un point de vue narratif. Ainsi, elle reconnecte le tarot à des origines mythiques et mystérieuses, ce qui sert bien évidemment le récit qu'elle tisse page après page.

The Fortune Teller passionnera les amateurs de romans historiques, mais aussi de manuscrits anciens, de mystères, d'ésotérisme, de tarot et de divination. Si vous aimez ce type de lecture, ce roman vous fera passer de très bons moments. Il est même possible qu'il vous donne envie d'en apprendre davantage sur l'histoire du tarot ou de poursuivre votre immersion dans certaines époques !

Bonne lecture !

 

Référence complète :
Gwendolyn WOMACK. The Fortune Teller. New York, NY: Picador, 2017. [ISBN 978-1-250-09977-8]

 

Remarque :
À ce jour, ce roman n'a pas encore été traduit en français.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 17 mars 2019. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Rejoignez les Détectives aux Arcanes!

Article rédigé par mes soins. Reproduction interdite.

 

S'il vous arrive de visiter mon site professionnel, vous y avez certainement remarqué il y a quelques semaines l'apparition d'une nouvelle section intitulée « Les Détectives aux Arcanes ». Après plusieurs mois de travail, c'est avec un immense plaisir que je vous présente cette nouvelle activité qui vient s'ajouter aux thés découverte et aux Consultations des Sabbats pour compléter le programme de 2017.

Il y a quelque temps, je me suis rendu compte que lorsqu'on me demandait d'expliquer ce qu'est la cartomancie et en quoi elle consiste, je me référais très souvent à la même image, y compris en cours et en consultation pour en aborder les fonctionnements. Face à ce type de question, la comparaison qui me vient en effet le plus souvent à l'esprit est celle de l'enquête que mène le détective qui, tel Sherlock Holmes ou Miss Marple, observe minutieusement les indices qu'il parvient à récolter et les analyse afin de reconstituer les événements qui le mèneront à résoudre le mystère auquel il est confronté. En ce qui concerne la cartomancie, la démarche est très similaire puisque pour arriver à une bonne interprétation, le cartomancien doit tenir compte de plusieurs éléments qu'il doit croiser et assembler, reconstituant ainsi la situation du consultant. Entrent alors en ligne de compte : la compréhension approfondie des cartes et des symboles qu'elles portent, la connaissance du contexte général dans lequel le consultant évolue ou des bases de la situation qui le préoccupe, la pertinence de la question posée et le choix d'une (ou de plusieurs) méthode(s) de tirage adaptée(s) à l'exploration qui doit être conduite. Ce n'est qu'en réunissant tous ces aspects et en mettant en évidence les liens qui existent entre eux que l'interprète peut produire une analyse construite et efficace. En d'autres termes, effectuer une consultation en cartomancie revient à mener l'enquête et à mettre en relief des indices qui aideront le consultant à sortir des blocages qu'il connaît ou à désamorcer les difficultés qui se profilent à l'horizon. Ainsi, on reconstitue les événements et on les met au jour, de la même manière que le détective interprète les indices qu'il glane au fur et à mesure de ses investigations pour révéler la solution de l'énigme.

En y repensant, j'ai réalisé que cette métaphore m'accompagnait depuis de nombreuses années puisque j'ai toujours, aussi loin que je me souvienne, eu recours à ce type de procédé pour m'entraîner et acquérir de l'expérience. Lorsqu'on apprend la cartomancie, il est souvent difficile de trouver des « cobayes » enclins à nous aider à progresser. On se retrouve alors la plupart du temps à être son propre objet d'étude – ce qui est très formateur, soit dit en passant – ou à travailler sur l'actualité, l'histoire ou  la littérature afin de mieux comprendre les enjeux de telle ou telle situation, les choix d'un personnage historique ou fictif, etc. Il m'est aussi arrivé de nombreuses fois, impatiente que je suis parfois, de vouloir entre autres connaître la suite ou le dénouement d'une fiction télévisée avant qu'elle ne soit dévoilée à l'écran... et d'avoir recours à mes cartes pour cela ! Les résultats obtenus ont toujours été épatants et m'ont toujours éclairée sur les raisons profondes de la survenue de certains événements ou sur ce qui a poussé certains héros à agir comme ils l'ont fait. À chaque fois, mes tirages m'ont révélé l'issue des situations que j'explorais tout en m'apportant les clefs nécessaires à une compréhension approfondie des événements et des comportements.

J'ai donc eu envie de partager ces expériences et de pousser un peu plus loin l'image du détective qui se servirait de ses cartes pour résoudre des mystères. Amatrice de littérature et de fiction policière, les grands détectives m'ont toujours fascinée, de même que les clubs dans lesquels ils se réunissent parfois. C'est ainsi que j'ai souhaité rassembler tous ces aspects dans des ateliers conçus sur le même modèle que les réunions de clubs de détectives au cours desquelles les participants mènent l'enquête sur une affaire dévoilée en début de séance. Tels des « armchair detectives » (i.e. détectives en fauteuil), c'est sans bouger de leur chaise que les participants se confrontent au mystère du jour et font appel aux petites cellules grises chères à Hercule Poirot et à leurs talents de cartomanciens pour résoudre l'affaire qui est portée à leur attention. Ils ont donc pour mission de prendre connaissance du cas à étudier, de bien en identifier les enjeux et les clefs, puis d'apporter des éléments de réponse afin de trouver la solution de l'énigme.

Dès 2017, les réunions des Détectives aux Arcanes se tiendront une fois par trimestre. Durant celles-ci, nous nous retrouverons en petits groupes afin d'enquêter à l'aide d'un support donné sur l'affaire présentée dans le dossier d'investigation qui sera remis à chacun à l'ouverture de chaque séance. Que les plus timides ou les moins confiants en leurs compétences se rassurent toutefois : ces réunions sont ouvertes à tous, que vous soyez débutants ou plus expérimentés ! En effet, elles sont précédées d'une période d'entraînement qui vous permet de réviser et de travailler les bases de l'utilisation du support qui sera à l'honneur lors de la réunion à laquelle vous participez. Quatre semaines avant l'atelier, vous avez accès sur le site à des contenus spécialement destinés aux Détectives aux Arcanes afin que vous puissiez acquérir, réviser ou approfondir les bases des fonctionnements de votre jeu et travailler des méthodes de tirage qui vous aideront au cours de votre enquête. Ainsi, vous serez prêts, le moment venu, à démêler les mystères les plus épais !

L'aventure vous tente ? Alors n'attendez plus et découvrez tous les détails concernant ces réunions sur le site ! Si vous souhaitez rejoindre les Détectives aux Arcanes et participer à l'une des séances de 2017, contactez-moi sans tarder !

Je me réjouis déjà de vous retrouver lors de ces réunions qui s'annoncent d'ores et déjà passionnantes et pleines de surprises. J'espère que vous aurez autant de plaisir à y assister que j'en ai eu à les mettre au point et que j'en aurai à préparer chacune d'entre elle !

À très bientôt,
Morrigann Moonshadow

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 20 décembre 2016. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Avis aux amateurs de tarots: exposition à la librairie l'Antre Monde!

Amateurs de tarots ou simples curieux, en mai et juin, courez à la librairie l'Antre Monde pour y découvrir une exposition fort intéressante sur un tarot fait main par un artiste et cartomancien français passionné de cartes et de techniques de création de jeux !

Les « Triomphes de Paris » sont un tarot qui reprend les 22 arcanes majeurs en s'inspirant du Viéville. Pour arriver au résultat exposé à la librairie (et publié), Bertrand Saint Guillain a utilisé des techniques proches de celles que l'on employait pour la gravure, notamment en s'aidant de tampons encreurs. Ceci donne un certain cachet au jeu et en renforce l'aspect artisanal que bon nombre de publications récentes ont perdu !

L'exposition se tient à la librairie l'Antre Monde du 10 mai au 30 juin 2013. Vous pourrez y admirer des gravures encadrées, liées à la création de ce tarot mais aussi à un projet de Petit Lenormand qui ne verra vraisemblablement pas le jour. Les « Triomphes de Paris » sont disponibles à la vente (en format mini), tandis qu'un autre jeu (taille standard), dont les lames ne sont pas exposées sur les murs, présente une vision et un univers totalement différents du caractère « ancien » qui ressort du premier.

 

Informations pratiques :
Exposition « Triomphes de Paris », du 10 mai au 30 juin 2013
Librairie l'Antre Monde
142, rue du Chemin Vert
75011 Paris
M° Père Lachaise

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 12 mai 2013. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)