Imbolc

Le Manteau de Brighid

Brighid's Mantle (original Imbolc spread)

Lire cet article en français

Introduction
Along with Brighid's Cross, Brighid's Mantle is one of the main symbols used at Imbolc and just like the Cross, it is part of the rituals and celebrations. While the Cross refers to the Irish goddess, Brighid's Mantle alludes to Saint Brighid (of Kildare), who is no other than a Christian form of the ancient goddess.

It is said that Brighid went to the King of Leinster to ask him for some land where she could build an abbey. As one can imagine, as the King did not want to see such a thing done, he replied that he would give her the surface that could be covered by the mantle she was wearing. Of course, when Brighid spread her cloak on the ground, it expanded and covered all the surface that was necessary for the construction of the foundations of the building.

According to other sources, Brighid was with the Virgin Mary in Bethlehem when she gave birth to Christ. She acted as a midwife and wrapped the newborn child in her mantle, thus protecting him and keeping him in good health.

In other tales, she hangs her mantle on a sunbeam to get it to dry after being caught in a storm.

All these legends contribute in making Brighid's Mantle a sacred item. Various beliefs are still attached to this cloth today. The most common idea is that Saint Brighid gives some of her healing powers to the pieces of cloth that are hung at Imbolc. According to the custom, a cloth has to be hung inside or outside the house at Imbolc so Brighid can bless it when she comes. This cloth is then called Brighid's Mantle and is hung again each year at Imbolc so Brighid can bless it every time. That is how it keeps its healing powers, which grow year after year.

The spread presented here takes the shape of Brighid's cloak and refers to the protection and healing energies she blesses the querent with at Imbolc. Of course, the different parts of the spread are inspired by the abilities and attributions attached to this very peculiar figure who, while being Christian, represents a link between the old ways and the new ways.

 

Purpose
This spread shows what Saint Brighid wraps the querent in at Imbolc in order to give them the protection they need and to help them heal from what they need to leave behind.

 

The spread
After shuffling and cutting the deck, draw eighteen cards and lay them as follows:

Le Manteau de Brighid

 

Interpretation
The cards are read in the same order they were drawn. It can be noticed that the first and last cards of the bottom line are tilted in order to give more fluidity to the mantle shape. Of course, this special position gives these cards special meanings, which are revealed during the reading.

Card 1 shows the querent's desires and wishes. It reveals what they want to accomplish the most.

Cards 2, 3, 4 and 5 refer to the querent's present situation. They show what is happening around them in general and express their main concerns.

Card 6 puts into light the querent's fears and what they worry about, especially regarding the present situation.

Just above the first line, cards 7, 8, 9, 10 and 11 show what the querent needs to heal from, what they need to let go before they can move forward peacefully. These cards represent what Saint Brighid will help them to overcome.

Cards 12, 13, 14 and 15 describe what kind of protection Brighid blesses the querent with regarding their general situation and their healing process.

Cards 16, 17 and 18 reveal the strengths and qualities Brighid gifted the querent when she leant over their cradle as they were a newborn child. These cards insist on what will help them the most in dealing with their present situation.

 

Remarks
This spread is rather easy to work with. The different parts contain a small number of cards to read together each time, which makes it easier for those who are not used to reading spreads with so many cards.

Each part can be read in two different ways: either by establishing links between the cards as if they were telling a story (thus showing a situation as it unfolds, or successive events), or one card at a time (each card thus depicting one or several aspects of one or several situations). The reader chooses the best way to read the cards according to what they think is relevent depending on the cards that appear in the spread.

 

Which decks for this spread?
Tarot and oracle decks can be used for this spread. Of course, Neo-Pagan themed decks will be preferred, as well as decks that display Imbolc related symbols and customs. Decks with an Irish setting are also particularly appropriate.

La Croix de Brighid

Brighid's Cross (original Imbolc spread)

Lire cet article en français

Introduction
Imbolc honors Irish goddess Brighid (also Brigid, Brigit, Brigantia, etc.), the goddess of poetry, smithcraft and crafts, and of healing. She is also the goddess of fire: the flame she carries and protects is the fire of creativity. She is known as the goddess of fertility, and is said to lean over every cradle, thus bringing protection and good health to newborn children. Last but not least, she also embodies wisdom, especially when it is gained through inspiration.

To celebrate Imbolc, this special spread calls on the energies brought by Brighid in order to reveal what they bring to the querent. To do so, it is shaped as Brighid's Cross, which is one of the main symbols used at this time of the year. Usually made of straw, Brighid's Cross is traditionally crafted at the time of the sabbat and included in the rituals and celebrations, thus inviting the goddess to bring her blessings, protection and healing energies to those who display this item. In this spread, each part of the Cross alludes to one of her several aspects. This allows a large overview of what she blesses the querent with at Imbolc.

 

Purpose
This spread aims at giving the querent an overview of what Brighid brings to them at Imbolc, thus putting into light in what way she will help them in their personal evolution and in meeting success in their projects and aspirations.

 

The spread
After shuffling and cutting the deck, draw twenty-one cards and lay them as follows:

Brighid's Cross

Interpretation
This spread can be divided into two main parts: the central knot and the four branches of the Cross. The reader starts with the nine cards in the center and continues with the branches, each one of them alluding to one of the main aspects of Brighid.

First part: the central knot
On three lines, cards 1 to 9 describe what is offered to the querent by the goddess at Imbolc and the kind of protection they get. Cards 1, 2 and 3 thus define the kind of energy Brighid gives them. Cards 4, 5 and 6 show the stability she will help them build. Cards 7, 8 and 9 underline the protection offered to them by the goddess and that will be with them throughout the phases put into light in the branches of the Cross.

Second part: the branches of the Cross
The four branches of the Cross show what is in movement within the querent or around them, what is awakening deep inside of them and stimulates them. The several aspects displayed here are related to four of the main characteristics of the goddess.

First branch — Brighid's Fire: cards 10, 11 and 12. These cards describe the creative energy that stimulates the querent. They reveal their potentials and show their chances to succeed in their projects.

Second branch — poetry and inspiration: cards 13, 14 and 15. These cards allude to poetry and inspiration. Consequently, this branch reveals the nature of the inspiration that stimulates the querent, as well as their capacity to use the language in a subtle way, their sense of eloquence and their ability to put their intentions into words. These cards not only show the nature of the inspiration, they also reveal how the querent can bring this inspiration to the tangible world by using their ability to shape ideas into words.

Third branch — wisdom: cards 16, 17 and 18. These cards show the wisdom the querent will need, and the wisdom Brighid will help them to gain. They can also show what they will learn throughout their personal evolution and the development of their projects.

Fourth branch — the forge: cards 19, 20 and 21. The cards in this branch reveal the decisions the querent will have to make and the actions they will have to take to get their projects to succeed. The forge is the area of crafts, where the querent will find the tools that will help them to build their projects and to bring them into being.

 

Remarks
Though it is made of twenty-one cards, this spread is not difficult to read, for it is composed of several groups of three cards each. The most difficult part consists in finding connections between each part of the spread, but they usually appear naturally.

The cards are read by groups of three and no specific position is attributed to any of them. Thus, they can either be read together as if they were telling a story or were showing the evolution of a situation, or individually. If they are read individually, they are to be taken as a succession of pieces of advice or warnings. They will thus describe what the querent need to pay attention to if they want to be successful in their enterprises.

 

Recommended tools
This spread can be done either with a tarot or with an oracle deck. However, given the references it develops, Celtic-themed decks will be perfect, especially if they depict gods and heroes. Decks with a Neo-Pagan approach are also appropriate, for they will probably contain Imbolc related illustrations and symbols. In the same way, decks presenting mythical creatures such as dragons and phoenix (or any other creature associated with this sabbat) will be great tools too! For instance, I recommend the wonderful « Celtic Dragon Tarot » by Lisa Hunt and D.J. Conway, for it displays dragons in the Celtic world, which is perfect for Imbolc!

Le Manteau de Brighid

Le Manteau de Brighid

Read this article in English

Tirage spécial Imbolc/Candlemas mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Avec la Croix de Brighid, le Manteau de Brighid est l'un des principaux symboles d'Imbolc et fait partie intégrante des célébrations et des rituels liés à ce sabbat. Si la Croix de Brighid fait référence à la déesse irlandaise, le Manteau de Brighid évoque quant à lui Sainte Brighid (de Kildare), qui n'est autre qu'une forme christianisée de l'ancienne déesse.

Selon la légende, Sainte Brighid serait allée voir le roi de Leinster pour lui demander de l'autoriser à utiliser une parcelle de terre pour la construction d'une abbaye. Le roi, qui n'avait nullement envie de voir ce projet se concrétiser, lui aurait répondu qu'il lui accorderait la surface que pourrait couvrir son manteau. Bien sûr, lorsque Brighid étendit sa cape sur le sol, celle-ci s'agrandit et couvrit toute la surface nécessaire à la construction des fondations de l'édifice.

D'autres récits racontent qu'elle aurait aidé la Vierge Marie à accoucher à Bethlehem. À la naissance du Christ, elle aurait enveloppé le nouveau-né dans son manteau, qui aurait ainsi acquis un caractère sacré.

Certains contes évoquent aussi des épisodes où, trempée après un orage, elle étend sa cape sur un rayon de soleil afin de la faire sécher.

Tous ces éléments donnent donc à ce vêtement une valeur particulière. Ainsi, il est aujourd'hui encore entouré de croyances multiples, dont la plus répandue est que Sainte Brighid donne une partie de ses pouvoirs de guérison à tout morceau de tissu que l'on étend à Imbolc. La coutume veut que l'on étende à l'extérieur ou à l'intérieur de sa maison un tissu afin qu'elle puisse le bénir lors de son passage. Ce tissu est alors appelé Manteau de Brighid et est de nouveau étendu à chaque Imbolc afin d'être béni à chaque passage de la sainte. Il conserve ainsi ses pouvoirs de guérison, qui se renforcent année après année.

Le tirage présenté ici prend la forme de la cape de Sainte Brighid et évoque la protection et la guérison qu'elle apporte au consultant à Imbolc. Les différentes parties du tirage sont bien sûr inspirées des capacités et qualités de cette figure très singulière qui, bien qu'elle soit chrétienne, fait le lien entre l'ancienne et la « nouvelle » tradition.

 

Objectif
Ce tirage montre ce dans quoi Sainte Brighid enveloppe le consultant à Imbolc pour lui apporter la protection dont il a besoin et l'aider à guérir de ce qu'il doit laisser définitivement derrière lui.

 

Le tirage
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire dix-huit cartes que l'on dispose comme suit :

Le Manteau de Brighid

 

Lecture et interprétation
Les cartes se lisent dans l'ordre où elles ont été tirées. On remarque que celles qui se trouvent aux extrémités de la première ligne sont penchées, afin de donner davantage de fluidité à la forme du vêtement qui est évoqué. Bien sûr, ceci leur confère des significations spéciales, qui s'intègrent à l'ensemble à mesure de la lecture.

La carte 1 met en avant les désirs du consultant et présente ce qu'il souhaite le plus voir se réaliser.

Les cartes 2, 3, 4 et 5 reflètent la situation présente du consultant. Elles montrent ce qui se passe autour de lui en général et expriment ses principales préoccupations.

La carte 6 met en relief ses peurs, ses craintes et ses angoisses par rapport à la situation évoquée par les cartes qui précèdent.

Les cartes 7, 8, 9, 10 et 11, situées au-dessus des précédentes, indiquent au consultant les choses dont il a besoin de guérir, celles pour lesquelles il a besoin de trouver un apaisement avant de pouvoir avancer sereinement. Ces cartes représentent ce dont Sainte Brighid l'aidera à se remettre, ce dont elle l'aidera à récupérer.

Les cartes 12, 13, 14 et 15 décrivent la nature de la protection qu'apporte Sainte Brighid au consultant face à l'ensemble de sa situation et dans sa démarche de guérison.

Les cartes 16, 17 et 18 montrent les forces et les qualités qui ont été offertes par Brighid au consultant lorsqu'elle s'est penchée au-dessus de son berceau lorsqu'il n'était encore qu'un nouveau-né. L'accent est mis sur celles qui seront d'une aide particulièrement précieuse pour faire face à la situation présente.

 

Remarques
Ce tirage ne présente pas de difficulté particulière. Les différentes parties qui le composent sont délimitées de façon à ce qu'il y ait peu de cartes à lire ensemble à chaque fois, facilitant ainsi la tâche à ceux qui n'ont pas l'habitude d'effectuer des tirages avec autant de cartes.

Pour chaque partie, les cartes peuvent se lire de deux manières : soit en les liant entre elles comme si elles racontaient une histoire (elles développent alors un aspect dans sa continuité ou un enchaînement d'événements), soit indépendamment (elles mettent alors en valeur différents aspects d'une ou plusieurs situations). La méthode de lecture la plus pertinente est à déterminer par l'interprète selon ce qui apparaît dans le tirage.

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut être effectué aussi bien avec un tarot qu'avec un oracle. Bien sûr, on privilégiera en priorité les jeux qui illustrent les traditions néo-païennes et ceux qui exploitent des thématiques propres à Imbolc. Les jeux faisant référence à l'Irlande sont également parfaitement indiqués !

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 02 février 2016. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

La Croix de Brighid

La Croix de Brighid

Read this article in English.

Tirage spécial Imbolc/Candlemas mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Imbolc est la fête de la déesse irlandaise Brighid (aussi nommée Brigid, Brigit, Brigantia, etc.), qui est présentée comme la déesse de la poésie, de la forge et des savoir-faire, mais aussi de la guérison. Elle est également la déesse du feu : celui qu'elle porte et qu'elle protège est d'ailleurs celui de la créativité. Brighid est aussi la déesse de la fertilité, et l'on raconte qu'elle se penche au-dessus du berceau de chaque nouveau-né pour lui apporter santé et protection. Enfin, elle représente la sagesse, en particulier lorsque le moteur en est l'inspiration.

Pour Imbolc, ce tirage propose donc de travailler avec les énergies apportées par Brighid afin de voir ce qu'elles apportent au consultant. Pour ce faire, le symbole de la Croix de Brighid a été choisi pour donner sa forme au tirage. Cette croix, habituellement faite de paille, est traditionnellement fabriquée lors du sabbat et fait partie intégrante des célébrations. Elle permet d'inviter la déesse à apporter ses bénédictions et son énergie à ceux qui observent cette coutume. Ici, chacune des parties qui la compose est rattachée à l'un des aspects de la déesse, ce qui permet ainsi d'avoir un aperçu assez complet de ce qu'elle apporte au consultant à Imbolc.

 

Objectif
Avoir un aperçu de ce que Brighid apporte au consultant à Imbolc et de la manière dont elle l'aidera à évoluer et à réaliser ses projets et ses aspirations.

 

Le tirage
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire vingt-et-une cartes que l'on dispose comme suit :

La Croix de Brighid

 

Lecture et interprétation
Ce tirage se compose de plusieurs parties : le nœud central de la croix et ses quatre branches. On commence donc par lire les neuf cartes se situant au centre, puis on continue avec les branches, qui représentent chacune l'un des principaux aspects de la déesse Brighid.

Première partie : le nœud central
Disposées sur trois lignes, les cartes 1 à 9 illustrent ce qui est offert au consultant par la déesse à Imbolc et sur quoi il peut donc s'appuyer. Ainsi, les cartes 1, 2 et 3 définissent le type d'énergie que lui apporte Brighid. Les cartes 4, 5 et 6 montrent le type de stabilité que Brighid l'aidera à trouver. Les cartes 7, 8 et 9 mettent quant à elles en évidence le type de protection que lui offrira la déesse et qui l'accompagnera dans le développement de ce qui apparaît dans les branches de la croix.

Deuxième partie : les branches de la croix
Les quatre branches de la croix représentent ce qui est en mouvement en le consultant et autour de lui, ce qui s'éveille en lui à Imbolc et l'anime. Bien sûr, les différents aspects mis en relief ici correspondent aux diverses facettes de Brighid.

La première branche — le feu de Brighid : cartes 10, 11 et 12. Ces cartes décrivent l'énergie créative qui anime le consultant, représentée par le feu de Brighid. En elles sont contenus les potentiels de réalisation du consultant et de ses projets.

La deuxième branche — la poésie et l'inspiration : cartes 13, 14 et 15. Ces cartes font référence à la poésie, art que gouverne la déesse, et à l'inspiration. Cette branche met en avant l'inspiration qui anime le consultant, mais aussi ses capacités à manier le langage, ses qualités d'élocution et son habileté à formuler ses intentions. Ces cartes montrent non seulement la nature de son inspiration, mais aussi de quelle façon il peut l'exprimer par le biais du langage afin de la matérialiser et ainsi lui donner vie.

La troisième branche — la sagesse : cartes 16, 17 et 18. Ces cartes mettent en avant la sagesse dont le consultant devra faire preuve, mais aussi celle que Brighid l'aide à acquérir. On peut également y lire ce qu'il apprendra au cours de son évolution et de la construction de ses projets.

La quatrième branche — la forge : cartes 19, 20 et 21. Les cartes présentes sur cette branche montrent la marche à suivre pour permettre aux aspirations du consultant de se concrétiser. On se trouve ici dans la forge et dans le domaine des savoir-faire ; c'est donc là que le consultant découvrira les outils qui l'aideront à façonner ses projets et à les amener ainsi à prendre vie.

 

Remarques
Bien qu'il comporte vingt-et-une cartes, ce tirage n'est pas particulièrement difficile à effectuer. Si l'on observe chacune des phases qui le composent, on s'aperçoit qu'il s'agit d'une succession de groupes de trois cartes. Le plus ardu est peut-être de mettre en évidence les connexions qui existent entre chaque partie, mais celles-ci se remarquent généralement naturellement.

Les cartes se lisent par groupes de trois, sans qu'aucune position spécifique ne leur soit attribuée. Elles peuvent donc être lues soit à la suite, comme si elles racontaient une histoire et montraient le déroulement d'une situation, soit individuellement, en tant que conseils ou mises en garde qui se succèdent. Elles mettront ainsi en relief les éléments auxquels le consultant devra être particulièrement attentif.

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut être effectué aussi bien avec un tarot qu'avec un oracle. Cependant, compte tenu des références qui y sont développées, on pourra avoir une préférence pour les jeux qui explorent les univers celtiques, mais aussi pour ceux qui exploitent des symboles rattachés à Imbolc. Ainsi, les jeux à connotation néo-païenne sont particulièrement indiqués, de même que ceux qui mettent en scène des dragons, des phénix et autres créatures mythiques associées à ce sabbat. On pensera notamment au très beau « Celtic Dragon Tarot » de Lisa Hunt et D.J. Conway, qui rassemble les deux aspects qui viennent d'être cités.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 1er février 2016. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

La Jeune Pousse d'Imbolc

La Jeune Pousse d'Imbolc

Tirage spécial Imbolc/Candlemas mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Imbolc évoque les premiers sursauts de la Nature, marquant ainsi l'entrée dans la deuxième moitié de l'hiver. On s'approche à grands pas d'Ostara et l'on se prépare à accueillir le printemps. On se concentre donc sur la notion de renouveau, sur le réveil progressif de la Nature, l'allongement des jours... et l'on est attentif aux premières pousses qui commencent à sortir de terre, car elles symbolisent parfaitement cette idée de nouveauté.

C'est pourquoi ce tirage propose de se pencher sur cet aspect d'Imbolc en observant la croissance d'une graine que l'on voit grandir et évoluer au fil du temps. Ici, la graine est un projet, une idée que le consultant plante et que regarde se développer peu à peu pour finalement s'épanouir. Voilà une méthode qui aidera le consultant à anticiper ce qui l'attend, ce qu'il peut récolter et à tout faire pour nourrir son projet avec les meilleures énergies possibles.

 

Le tirage
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire douze cartes que l'on dispose comme suit :

La Jeune Pousse d'Imbolc

 

Lecture et interprétation
Ce tirage en forme de fleur se divise en plusieurs parties : les racines, la tige, les épines, et le bourgeon. Chacune d'entre elles correspond à une étape du développement du projet du consultant.

Les lames 1, 2 et 3 constituent les racines. Elles sont la première étape de transformation de la graine que plante le consultant. Elles sont le projet, l'idée à l'état brut, l'énergie et l'impulsion que le consultant y insuffle au départ lorsqu'il décide d'aller de l'avant et de mettre en mouvement ce qu'il souhaite accomplir. La lame 1 est le pilier du projet, l'idée forte qui le porte tout entier. Les lames 2 et 3 l'encadrent et évoquent ce qui motive le consultant à donner vie à la graine.

Les lames 4, 5, 6 et 7 forment la tige de la fleur.  Elles montrent les différents soutiens que rencontrera le consultant dans la mise en place de son projet. Ceux-ci peuvent venir de l'extérieur (des personnes rencontrées, la famille, les amis, par exemple) comme du consultant lui-même. Dans ce cas, on a un aperçu de ses atouts et qualités et de la configuration favorable à la belle réalisation de son projet qu'il réussit à mettre en place lui-même. Ces lames reflètent en quelque sorte la colonne vertébrale du projet, ce qui lui donne corps et le consolide. Elles peuvent être lues indépendamment les unes des autres si elles évoquent des éléments distincts les uns des autres, soit de manière combinée si elles décrivent une suite d'événements ou un élément sous plusieurs de ses aspects.

Les lames 8 et 9 sont les épines et dépeignent les difficultés qui peuvent se poser au consultant au cours du développement de son projet. Ces deux lames étant situées de part et d'autre de la tige à des hauteurs différentes, elles sont à lire l'une après l'autre, sans essayer d'établir de lien de cause à effet entre les deux puisqu'elles évoquent deux oppositions ou difficultés différentes.

Les lames 10, 11 et 12 forment le bourgeon, la fleur en elle-même. Elles montrent de quelle manière la graine plantée par le consultant peut s'épanouir pour fleurir. Elles donnent au consultant un aperçu de la meilleure réalisation possible compte tenu de ce qui a été vu jusqu'à présent.  Ces trois lames se lisent comme trois éléments distincts, qui révèlent trois aspects de ce que donnera la graine de départ.

 

Remarques
Lors de célébrations d'Imbolc, ce tirage peut tout à fait succéder à celui intitulé « Le Coup de Balai d'Imbolc ». En effet, « Le Coup de Balai » permet de faire place nette dans l'environnement du consultant en l'aidant à éliminer le superflu autour de lui. Voilà qui est une étape essentielle pour pouvoir démarrer un projet sur des bases saines ! Une fois le « grand ménage » ainsi effectué, on peut se pencher sur la construction d'un projet qui tient particulièrement à cœur le consultant.

 

Supports recommandés
Ce tirage peut se faire avec un tarot ou un oracle, du moment que l'on apprécie le support que l'on utilise. Bien sûr, je recommande tout particulièrement « Madame Endora's Fortune Cards » et les jeux à connotation païenne, mais tout autre thématique reste valable !

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 03 février 2015. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)