exploration de soi

Dans l'Oeil du Dragon

Dans l'Œil du Dragon

Tirage mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Voici le premier des deux tirages créés spécialement pour le Salon Fantastique 2013. Celui-ci a été en grande partie inspiré par le magnifique dragon qui figure sur l'affiche réalisée par Mathieu Coudray. C'est grâce à l'image de cette créature mythologique réputée pour sa grande intelligence et sa finesse d'esprit – ainsi que pour son amour immodéré des richesses et des trésors ! – que l'idée de ce tirage introspectif m'est venue.

 

Imaginez...
Après avoir parcouru une longue route sur des chemins escarpés, vous trouvez une grotte spacieuse et décidez de vous y arrêter pour la nuit. Vous y entrez et, stupeur, vous vous apercevez que la grotte en question est déjà habitée ! Bien que vous n'ayez fait aucun bruit en pénétrant dans sa demeure, celui-ci se réveille et, du haut de sa montagne d'or et de richesse, s'adresse à vous, demandant pour quelles raisons vous venez troubler son repos. Intimidé, vous répondez simplement que vous ignoriez que l'endroit était occupé, sans quoi vous ne vous y seriez pas arrêté. Bien que terrifié par l'imposante créature qui se penche sur vous, vous restez comme pétrifié de stupeur devant tant de majesté.

Pourtant, vous ne voyez dans l'œil du dragon aucune agressivité, mais plutôt une certaine tendresse et de la bienveillance. En effet, celui-ci vous scrute d'un regard perçant qui plonge dans les profondeurs de votre être et qui semble y voir bien plus que vous ne pourriez y soupçonner. Avec la grande sagesse qui le caractérise, l'animal vous explique qu'en l'espace d'un instant il a réussi à voir ce que vous êtes au plus profond de vous-même, marqué par les accidents de parcours, les joies et les difficultés qui ont jonché la route qui vous a mené jusqu'à lui. Pour lui, vous êtes un trésor tout aussi précieux que les joyaux, pièces d'or et artefacts qui forment son monticule de richesses. Aussi, il vous propose de vous aider à continuer votre route fort d'une meilleure connaissance de vous-même, afin que vous ayez conscience des ressources qui sommeillent en vous. C'est ainsi qu'en se penchant encore plus vers vous, il vous révèle de quelle manière son œil vous perçoit.

 

Objet
Exploration de soi. Sans question, ce tirage prend une valeur de tirage général. Effectué avec une question, il permet au consultant de cerner tous les tenants et aboutissants d'une situation donnée en cas d'hésitation.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, tirer dix cartes que l'on dispose comme suit:

Dans l'Oeil du Dragon

 

Lecture et interprétation
Visuellement, ce tirage en forme de pyramide représente l'amas de richesses sur lequel veille le dragon. Or, ce trésor est aussi le consultant puisqu'aux yeux de la créature, celui-ci est lui-même un véritable trésor. Plus on s'élève dans les niveaux de cette pyramide, plus on se dirige vers les ouvertures qui se présentent au consultant. Les cartes se lisent comme suit :

La lame 1 est le Signifiant. Elle représente le consultant tel qu'il se présente au dragon.

La lame 2 montre les forces qui consultant.

La lame 3 reflète ses faiblesses.

La lame 4 met au jour ses talents cachés, les forces qui sommeillent en lui et dont il n'a pas conscience.

La lame 5 montre d'où il vient, c'est-à-dire le chemin qui l'a mené jusqu'au dragon. Il s'agit d'une expérience marquante qui appartient au passé mais qui influence encore la vie du consultant.

La lame 6 indique où il va, c'est-à-dire le chemin qu'il prendra pour s'éloigner du dragon lorsqu'il sortira de sa tanière. Il s'agit souvent des conséquences de la situation présente. Si celle-ci est très influencée par ce que l'on a observé dans le passé, alors la sixième carte montre les conséquences de cet événement.

La lame 7 représente les doutes et les espoirs du consultant. Il peut s'agir de ce que l'on attend comme d'espoirs irréalistes et irréalisables ainsi que de doutes rationnels (raisonnés) ou non.

La lame 8 est le trésor que le consultant prend au dragon. En effet, le dragon décide d'offrir au consultant un joyau parmi ceux qu'il a amassés afin de l'aider à « bien s'armer » pour reprendre sa route. La carte 8 est souvent une sorte de leçon que tire le consultant de son entretien avec le dragon. Celle-ci le renforce.

La lame 9 est le trésor que le consultant laisse au dragon, par principe d'échange. Il s'agit d'une chose dont il se soulage, d'un fardeau qu'il dépose. On peut y voir une attitude que l'on abandonne ou que l'on apprend à modérer, un événement dont on fait le deuil, etc.

La lame 10, enfin, montre au consultant la voie à suivre pour continuer sa route sereinement. Il peut s'agir d'un conseil, d'une attitude que le consultant peut mettre à profit pour utiliser toutes ses qualités à bon escient.

 

Remarques
Ce tirage est un très bon moyen pour tester ses forces et ses faiblesses, que ce soit en général ou par rapport à une situation donnée. Il peut donc être effectué avec ou sans question. Dans le cas où l'on ne pose pas de question, il renseigne sur qui on est au moment où l'on fait le tirage. Il procure ainsi de précieuses indications sur les aspects que l'on peut chercher à développer et sur ceux sur lesquels on peut travailler afin d'exploiter au mieux les capacités qui sont en nous. Dans le cas où le tirage est effectué avec une question, il faut veiller à ce que celle-ci vise à cerner une situation face à laquelle on a besoin d'évaluer nos propres potentiels afin d'en tirer le meilleur. Il suffit alors au moment où l'on tire les cartes de se concentrer sur la situation à examiner.

Lors de l'analyse du tirage, il est intéressant de mettre en relation les lames qui peuvent se faire écho car celles-ci apportent des éléments supplémentaires en affinant ce qu'elles mettent en valeur à titre individuel. L'interprétation n'en sera que plus complète !

 

Outils à privilégier
Compte tenu de la thématique de ce tirage, il est recommandé d'utiliser des supports exploitant la figure du dragon, comme par exemple le « Celtic Dragon Tarot » de Lisa Hunt (que vous avez pu admirer au Salon Fantastique), le « Dragon Tarot » de Terry Donaldson et Peter Pracownik ou le « Tarot des Dragons » des éditions Lo Scarabeo. Bien sûr, les tarots et oracles qui explorent d'autres univers et esthétiques sont également tout à fait recevables. À ce titre, je recommande en particulier « Madame Endora's Fortune Cards », qui sont un excellent outil pour tout ce qui relève de l'exploration de soi.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 10 novembre 2013. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Qui frappe à ma porte

Qui frappe à ma porte?

Tirage spécial Samhain/Halloween mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Inspiration
Comme on l'a déjà vu, le « trick-or-treating » est une coutume emblématique d'Halloween. Le tirage proposé précédemment s'appuyait dessus, permettant au consultant de prendre part lui aussi à cette coutume. La méthode présentée ci-dessous permet d'aller encore plus loin et propose cette fois une exploration de soi approfondie au moyen d'une soirée de « trick-or-treating » au cours de laquelle les rôles sont quelque peu chamboulés.

Le consultant est l'hôte qui attend chez lui le passage des petits « monstres » et autres figures emblématiques de la saison, à cela près que ce n'est pas lui qui leur donne quelque chose, mais eux qui lui apportent leurs diverses influences, le tout sous le regard sage et bienveillant de la chouette qui se tient non loin de là.

 

Objet
Faire le point sur la situation psychologique du consultant.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire huit cartes que l'on dispose comme suit :

Qui frappe à ma porte

 

Lecture et interprétation
Les cartes sont devant soi, face cachée. Imaginer que chacune d'entre elles représente quelques coups frappés à la porte. Aller ouvrir. Chaque visite révèle une créature différente lorsque la porte s'ouvre (lorsqu'on dévoile la carte). Voici ce que chacune apporte au consultant :

La lame 1 correspond au premier visiteur. Celui-ci est un fantôme. Il montre au consultant ce qui le hante, ce dont il a du mal à se défaire, ce qu'il a du mal à laisser derrière lui.

La lame 2 est la visite d'un vampire. Comme on le sait, un vampire suce le sang, tel un parasite. Par extension, celui qui frappe à la porte du consultant représente ce qui le pollue, ce qui l'affaiblit.

La porte s'ouvre ensuite sur une goule (lame 3). Celle-ci montre au consultant ce qui le dévore.

Puis vient un zombie, en lame couronne (carte 4). Par sa position, l'influence du zombie se diffuse sur l'ensemble du tirage. Un zombie est un être envoûté, ensorcelé, qui n'a plus vraiment le contrôle de lui-même tant il est engourdi par le sort qui lui embrume le cerveau et l'esprit. Par conséquent, celui qui frappe à la porte du consultant lui présente ce qui l'empêche de penser clairement ou de réfléchir de manière lucide. Il peut aussi lui montrer ce sur quoi il n'est pas lucide, ce sur quoi il devrait certainement changer de point de vue.

La visite suivante révèle une sorcière (lame 5). Magicienne et jeteuse de sorts à ses heures, la sorcière connaît l'art de la transformation sur le bout des doigts. Elle intervient donc en la faveur du consultant en lui montrant ce qui pourrait l'aider à trouver une issue et à se débarrasser de ce qui le trouble. Elle peut également lui indiquer de quelle manière il peut amorcer une transformation qui lui sera profitable.

La sixième visite est celle d'un chat noir qui, voyant de la lumière, est venu gratter à la porte (lame 6). Longtemps considéré comme une créature maléfique apportant la malchance absolue et familier attitré de la sorcière, ce chat suit la sorcière qui s'est arrêtée juste avant lui. Regardant le consultant avec ses grands yeux verts, il lui montre ce qui peut faire tourner sa chance, ce qui croisera son chemin de manière fortuite. Il apporte l'imprévu, l'inopiné.

Le visiteur suivant restera un mystérieux inconnu, mais avant de frapper à la porte et de s'enfuir en courant, il a laissé une citrouille gravée et creusée à l'intérieur de laquelle se trouve une bougie (Jack O' Lantern) sur le pas de la porte (lame 7). Celle-ci éclaire le chemin du consultant, le guide dans l'obscurité, au sens propre comme figuré. Elle lui permet de tenir les parasites éloignés.

La dernière carte (lame 8), placée en position de poignée de la porte sur le schéma, est la chouette sous les yeux de laquelle cette succession de visites s'est déroulée. Celle-ci est une forme de synthèse du tirage et donne un conseil final au consultant afin qu'il puisse ouvrir la porte (représentée par l'ensemble du tirage) et passer à une autre étape.

 

Remarques
Visuellement, ce tirage évoque une porte. Celle-ci est bien sûr celle qu'ouvre le consultant à chaque nouveau visiteur, mais c'est également la porte qui se trouve entre les Mondes et qui, en période de Samhain, est ouverte le plus possible afin de permettre aux deux Mondes de se côtoyer, d'où la présence des créatures typiques d'Halloween dans ce tirage. Enfin, cette porte est aussi celle que le consultant ouvrira au terme du déchiffrage du tirage, celle qui se trouve en lui et qui lui permettra de passer à une autre étape de sa vie. Elle symbolise donc la notion de passage d'un état à un autre, qui est au centre des célébrations de Samhain.

Au niveau de la structure, on note que ce tirage est divisé en deux parties principales, reliées par une lame charnière qui n'est autre que la carte 4, celle incarnant le message du zombie. En tant que charnière, elle constitue le lien entre les deux parties, dont elle réunit d'ailleurs les aspects : elle montre ce qui fait du tort au consultant (ce qui l'empêche de penser clairement, ce qui embrume son esprit), mais en faisant cela, elle lui permet d'en prendre pleinement conscience et d'amorcer un changement de point de vue afin de réfléchir autrement pour trouver des solutions. La première partie, au cours de laquelle on croise un fantôme, un vampire et une goule, indique ce qui malmène le consultant, ce qui lui cause du tort, ses peurs et ses soucis. La deuxième, constituée de la sorcière, du chat noir et du Jack O' Lantern, aide le consultant à remédier à ce qui l'affecte en lui apportant des solutions et des moyens d'agir. Quant à la chouette, elle est indépendante et porte un regard global sur le tirage.

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut être effectué avec un tarot (de type Marseille ou Waite) ou un oracle classique tel que la Triade ou l'Oracle Belline.

En raison de l'atmosphère particulière à la saison, on pourra tout à fait préférer des jeux qui en exploitent l'esprit et la symbolique. Parmi les tarots, on aimera par exemple se tourner vers le « Halloween Tarot » ou le « Gothic Tarot » de Joseph Vargo. En ce qui concerne les oracles, les « Madame Endora's Fortune Cards », « Oracle of Shadows and Light », « Oracle of the Shapeshifters » et « Wild Wisdom of the Faery Oracle » sont tout à fait indiqués.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 20 octobre 2012. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Tirage de la réalisation personnelle

Le Tirage de la Réalisation Personnelle

Tirage mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Ce tirage se fait sans question. Il est idéal dans les moments où le consultant doute de lui-même et lorsqu’il manque de confiance en lui. Il permet de faire une sorte d’« état des lieux » des forces et des faiblesses du consultant et de mettre en lumière les éventuels blocages qu’il rencontre dans son évolution personnelle. Ainsi, on arrive à éclairer le consultant sur le chemin à suivre pour se réaliser pleinement.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire cinq lames que l’on dispose comme suit :

Tirage de la réalisation personnelle

 

Lecture et interprétation
Les cartes se lisent dans l’ordre où elles ont été tirées. Ainsi :

La première lame montre les forces du consultant au moment où il effectue le tirage. On y voit ses atouts, ses qualités, ce qui fait sa force.

La deuxième lame met en relief les faiblesses du consultant, ce qui le handicape. Comme avec la première lame, il est ici question de mécanismes intérieurs qui agissent sur le consultant.  On y voit donc les attitudes qu’il a et qui lui portent – souvent lourdement – préjudice. Ce sont les points sur lesquels il devra agir s’il souhaite se débarrasser de ses soucis de confiance en soi.

La troisième lame couronne le tirage et influence le consultant et ses réactions. Elle montre donc ce qui le conditionne, le freine ou le pousse à aller de l’avant. Cette lame-ci met souvent l’accent sur un événement douloureux qui a été vécu dans un passé plus ou moins proche et qui continue de peser sur le consultant. C’est l’une des clefs de sa situation actuelle.

La quatrième lame montre le chemin que peut emprunter le consultant pour se réaliser pleinement en se débarrassant de ce qui l’empêche d’avancer. Cette carte met l’accent sur les moyens qui le mèneront à l’épanouissement.

La cinquième lame, au centre du tirage, montre le but, l’épanouissement, la réalisation que peut atteindre le consultant s’il réussit à prendre le dessus sur les choses qui le freinent et qui ont été soulevées précédemment. Cette carte indique le potentiel qui se trouve en lui mais dont il n’a pas conscience.

 

Remarques
Bien que la disposition des lames le fasse ressembler au tirage en croix, celui-ci est très différent.  Si les deux premières lames peuvent faire écho aux deux premières du tirage en croix, les autres ont des fonctions bien particulières. Ainsi, on commence par montrer au consultant un « instantané » de son état d’esprit et de la manière dont il aborde les choses.

Ceci permet au tirage de révéler des choses sur le consultant dont lui-même n’a pas nécessairement conscience et de pointer directement vers les sources de son mal être et de son manque de confiance en lui-même. Armé des principales clefs, il peut donc travailler sur les aspects qui auront été soulevés par le tirage.

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut être effectué avec n’importe quel tarot ou oracle. Cela dit, je l’apprécie particulièrement avec le Rider-Waite Smith tarot ou avec « Madame Endora’s Fortune Cards ». Il est également possible d’utiliser les deux jeux en couvrant le tarot par « Madame Endora’s Fortune Cards », car les résultats sont assez saisissants.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 19 septembre 2012. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)