exploration de soi

Le Conseil de l'Aïeule

Le Conseil de l'Aïeule

Tirage spécial Samhain/Halloween mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Dans la symbolique néo-païenne et en particulier wiccane, Samhain est une fête associée au troisième aspect de la Déesse. Celui-ci, appelé the Crone en anglais, peut-être traduit en français par « la Veille Femme » ou « l'Aïeule ». Présentant la Déesse dans sa phase vieillissante, il met en avant la grande sagesse et l'expérience qu'elle a acquises au cours de son cycle d'existence dont il marque l'achèvement. En effet, c'est à Samhain que la Déesse meurt pour revenir au début du cycle suivant sous la forme de la Jeune Fille sous l'impulsion de laquelle la Nature commencera doucement à se réveiller au terme de son long sommeil hivernal.

À Samhain, la Déesse est donc sur le déclin pour ce qui est de sa fertilité, mais cela ne l'empêche pas pour autant d'être au maximum de sa force intérieure, de son éveil et de sa sagesse tant elle a l'expérience du Monde et de ses fonctionnements, ce qui explique pourquoi cette période de l'année est en grande partie consacrée à l'introspection. On remarque d'ailleurs que cette phase de déclin des énergies visibles se fait au profit des énergies invisibles, de celles qui ne s'expriment pas nécessairement de façon tangible mais dont l'influence se ressent néanmoins. C'est pourquoi dans le symbole de la Triple Lune qui représente les trois visages de la Déesse, l'Aïeule est traditionnellement associée à la lune descendante, c'est-à-dire à la phase qui s'étend de l'après pleine lune à la nouvelle lune.

Dans ce tirage en forme de dernier croissant de lune à effectuer pendant la période où le Voile est au plus fin, le consultant rencontre l'Aïeule qui lui permet de bénéficier de ses sages conseils et l'aide sur le chemin de l'introspection. Il peut ainsi trouver avoir un aperçu du parcours intérieur qui l'attend et des transformations à opérer en lui-même afin de laisser définitivement derrière lui ce qui l'empêche d'avancer.

 

Objectif
Ce tirage aide le consultant à faire le point sur sa situation et ses préoccupations à Samhain et lui permet de trouver des solutions adéquates aux peurs et aux blocages qu'il rencontre, le tout à travers une approche introspective guidée par l'archétype de l'Aïeule. Il peut être effectué avec ou sans question selon que l'on souhaite avoir un aperçu général de sa situation ou se concentrer sur une problématique précise.

 

Le tirage
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire sept cartes que l'on dispose comme suit :

Le Conseil de l'Aïeule

 

Lecture et interprétation
Les cartes se lisent dans l'ordre où elles sont tirées.

La carte 1 incarne le consultant tel qu'il est à Samhain. Elle présente le visage qu'il montre à l'Aïeule lorsqu'il la rencontre.

La carte 2 reflète les peurs et les angoisses que le consultant porte en lui au moment du tirage.

La carte 3 met en relief la manière dont le consultant appréhende ses peurs et ses angoisses, ce qu'il fait pour les dominer et pour y apporter des solutions durables.

La carte 4 est l'Aïeule, que le consultant rencontre à Samhain. Forte de sa grande sagesse et de son expérience, elle l'amène à se remettre en question de sorte qu'il puisse s'affranchir de ce qui l'empêche d'avancer ou le ralentit. Cette carte montre donc l'impulsion qui pousse le consultant à entreprendre cette remise en question.

La carte 5 développe les conseils prodigués par l'Aïeule. Elle identifie le type d'introspection que cette figure surnaturelle invite le consultant à faire pour trouver des solutions durables à ses angoisses, à ses blocages. Elle l'aide ainsi à se détacher de ce qui l'encombre et qui n'est plus d'actualité dans son existence.

La carte 6 offre un aperçu de ce que le consultant tirera de cette introspection et met en valeur le type d'expérience qu'il se construira grâce à cette démarche.

La carte 7 dépeint la renaissance du consultant au terme de son introspection. Elle le montre tel qu'il renaîtra lorsqu'il aura achevé son voyage intérieur guidé par l'Aïeule et met l'accent sur la manière dont il en sera transformé.

 

Remarques
Voilà un tirage qui ne présente pas de difficulté particulière. Sa structure très simple présente deux parties principales, à savoir l'avant et l'après-rencontre, qui sont délimitées par la carte dépeignant la figure de l'Aïeule. Avant la rencontre (cartes 1, 2 et 3), le consultant est chargé de ce avec quoi il arrive à Samhain et de la manière dont il vit sa situation. Les cartes 5, 6 et 7 illustrent quant à elles comment l'Aïeule le guide et l'accompagne dans l'introspection à laquelle il se livre grâce à son conseil. Elles font donc suite à la rencontre en elle-même et la prolongent jusqu'au moment où le consultant peut commencer un nouveau cycle dans son existence (carte 7).

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut être effectué avec n'importe quel tarot ou oracle, mais compte tenu de la fête en l'honneur de laquelle il a été mis au point, on privilégiera les jeux de saison. Parmis ceux-ci, on pensera bien sûr au très joli Halloween Tarot (Karin Lee et Kipling West) ou Madame Endora's Fortune Cards (Christine Filipak et Joseph Vargo), mais aussi aux oracles créés par Lucy Cavendish et Jasmine Becket-Griffith tels que Oracle of Shadows & Light (édition originale ou édition américaine) ou Oracle of the Shapeshifters, parfaits pour les exporations introspectives, ou encore à l'envoûtant Ghosts & Spirits Tarot de Lisa Hunt, qui ne manquera pas d'ouvrir des perspectives intéressantes en termes de communication avec l'Autre Monde. Le très beau Deviant Moon Tarot de Patrick Valenza sera particulièrement adapté si l'on cherche à travailler sur ses peurs, conscientes ou non. Il va de soi que tout autre support mettant en avant des aspects liés à l'exploration de soi ou à la fête dont il est question et sa portée mythologique sera parfait pour ce tirage !

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 02 novembre 2016. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Dans l'Oeil du Dragon

Dans l'Œil du Dragon

Tirage mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Voici le premier des deux tirages créés spécialement pour le Salon Fantastique 2013. Celui-ci a été en grande partie inspiré par le magnifique dragon qui figure sur l'affiche réalisée par Mathieu Coudray. C'est grâce à l'image de cette créature mythologique réputée pour sa grande intelligence et sa finesse d'esprit – ainsi que pour son amour immodéré des richesses et des trésors ! – que l'idée de ce tirage introspectif m'est venue.

 

Imaginez...
Après avoir parcouru une longue route sur des chemins escarpés, vous trouvez une grotte spacieuse et décidez de vous y arrêter pour la nuit. Vous y entrez et, stupeur, vous vous apercevez que la grotte en question est déjà habitée ! Bien que vous n'ayez fait aucun bruit en pénétrant dans sa demeure, celui-ci se réveille et, du haut de sa montagne d'or et de richesse, s'adresse à vous, demandant pour quelles raisons vous venez troubler son repos. Intimidé, vous répondez simplement que vous ignoriez que l'endroit était occupé, sans quoi vous ne vous y seriez pas arrêté. Bien que terrifié par l'imposante créature qui se penche sur vous, vous restez comme pétrifié de stupeur devant tant de majesté.

Pourtant, vous ne voyez dans l'œil du dragon aucune agressivité, mais plutôt une certaine tendresse et de la bienveillance. En effet, celui-ci vous scrute d'un regard perçant qui plonge dans les profondeurs de votre être et qui semble y voir bien plus que vous ne pourriez y soupçonner. Avec la grande sagesse qui le caractérise, l'animal vous explique qu'en l'espace d'un instant il a réussi à voir ce que vous êtes au plus profond de vous-même, marqué par les accidents de parcours, les joies et les difficultés qui ont jonché la route qui vous a mené jusqu'à lui. Pour lui, vous êtes un trésor tout aussi précieux que les joyaux, pièces d'or et artefacts qui forment son monticule de richesses. Aussi, il vous propose de vous aider à continuer votre route fort d'une meilleure connaissance de vous-même, afin que vous ayez conscience des ressources qui sommeillent en vous. C'est ainsi qu'en se penchant encore plus vers vous, il vous révèle de quelle manière son œil vous perçoit.

 

Objet
Exploration de soi. Sans question, ce tirage prend une valeur de tirage général. Effectué avec une question, il permet au consultant de cerner tous les tenants et aboutissants d'une situation donnée en cas d'hésitation.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, tirer dix cartes que l'on dispose comme suit:

Dans l'Oeil du Dragon

 

Lecture et interprétation
Visuellement, ce tirage en forme de pyramide représente l'amas de richesses sur lequel veille le dragon. Or, ce trésor est aussi le consultant puisqu'aux yeux de la créature, celui-ci est lui-même un véritable trésor. Plus on s'élève dans les niveaux de cette pyramide, plus on se dirige vers les ouvertures qui se présentent au consultant. Les cartes se lisent comme suit :

La lame 1 est le Signifiant. Elle représente le consultant tel qu'il se présente au dragon.

La lame 2 montre les forces qui consultant.

La lame 3 reflète ses faiblesses.

La lame 4 met au jour ses talents cachés, les forces qui sommeillent en lui et dont il n'a pas conscience.

La lame 5 montre d'où il vient, c'est-à-dire le chemin qui l'a mené jusqu'au dragon. Il s'agit d'une expérience marquante qui appartient au passé mais qui influence encore la vie du consultant.

La lame 6 indique où il va, c'est-à-dire le chemin qu'il prendra pour s'éloigner du dragon lorsqu'il sortira de sa tanière. Il s'agit souvent des conséquences de la situation présente. Si celle-ci est très influencée par ce que l'on a observé dans le passé, alors la sixième carte montre les conséquences de cet événement.

La lame 7 représente les doutes et les espoirs du consultant. Il peut s'agir de ce que l'on attend comme d'espoirs irréalistes et irréalisables ainsi que de doutes rationnels (raisonnés) ou non.

La lame 8 est le trésor que le consultant prend au dragon. En effet, le dragon décide d'offrir au consultant un joyau parmi ceux qu'il a amassés afin de l'aider à « bien s'armer » pour reprendre sa route. La carte 8 est souvent une sorte de leçon que tire le consultant de son entretien avec le dragon. Celle-ci le renforce.

La lame 9 est le trésor que le consultant laisse au dragon, par principe d'échange. Il s'agit d'une chose dont il se soulage, d'un fardeau qu'il dépose. On peut y voir une attitude que l'on abandonne ou que l'on apprend à modérer, un événement dont on fait le deuil, etc.

La lame 10, enfin, montre au consultant la voie à suivre pour continuer sa route sereinement. Il peut s'agir d'un conseil, d'une attitude que le consultant peut mettre à profit pour utiliser toutes ses qualités à bon escient.

 

Remarques
Ce tirage est un très bon moyen pour tester ses forces et ses faiblesses, que ce soit en général ou par rapport à une situation donnée. Il peut donc être effectué avec ou sans question. Dans le cas où l'on ne pose pas de question, il renseigne sur qui on est au moment où l'on fait le tirage. Il procure ainsi de précieuses indications sur les aspects que l'on peut chercher à développer et sur ceux sur lesquels on peut travailler afin d'exploiter au mieux les capacités qui sont en nous. Dans le cas où le tirage est effectué avec une question, il faut veiller à ce que celle-ci vise à cerner une situation face à laquelle on a besoin d'évaluer nos propres potentiels afin d'en tirer le meilleur. Il suffit alors au moment où l'on tire les cartes de se concentrer sur la situation à examiner.

Lors de l'analyse du tirage, il est intéressant de mettre en relation les lames qui peuvent se faire écho car celles-ci apportent des éléments supplémentaires en affinant ce qu'elles mettent en valeur à titre individuel. L'interprétation n'en sera que plus complète !

 

Outils à privilégier
Compte tenu de la thématique de ce tirage, il est recommandé d'utiliser des supports exploitant la figure du dragon, comme par exemple le « Celtic Dragon Tarot » de Lisa Hunt (que vous avez pu admirer au Salon Fantastique), le « Dragon Tarot » de Terry Donaldson et Peter Pracownik ou le « Tarot des Dragons » des éditions Lo Scarabeo. Bien sûr, les tarots et oracles qui explorent d'autres univers et esthétiques sont également tout à fait recevables. À ce titre, je recommande en particulier « Madame Endora's Fortune Cards », qui sont un excellent outil pour tout ce qui relève de l'exploration de soi.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 10 novembre 2013. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

A Message from Cernunnos

Le Message de Cernunnos

Endora's face

 

 

 

 

Read this article in English.

Tirage spécial Litha et Endora mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Malgré les apparences, Litha est déjà là et nous sommes en train de vivre les journées les plus longues de l'année. Litha, ou le Solstice d'Été, aura lieu ce 21 juin, célébrant le moment où la force solaire, créatrice, atteint son zénith sur la Roue de l'Année. Traditionnellement, Litha est le sabbat idéal pour profiter de cette force créatrice et régénératrice en lançant de nouveaux projets ou en pratiquant des rituels magiques, car ces actions se voient portées et renforcées par ce flux d'énergie de croissance.

Ce moment est donc particulièrement bien choisi pour évaluer ses propres forces, celles dont on dispose ou qui sont encore dormantes et qui pourraient bien nous aider dans nos entreprises ! De même, « charger » ses projets et ses démarches de cette énergie ne peut que leur être bénéfique !

 

Hommage à Cernunnos
Le tirage spécial que je vous propose cette année cherche à mettre en lumière les forces qui se trouvent en le consultant au moment du sabbat, et ce à différents degrés. J'ai choisi une disposition rappelant une tête de cerf (les lames 1, 2, 3 et 4 étant la tête tandis que les lames 5 à 10 constituent les bois).

Litha étant le sabbat qui honore Cernunnos en tant que Dieu Cornu par excellence, je souhaitais rendre hommage à cette figure qui n'est autre que le pendant masculin de l'énergie sacrée qui régit la Nature. En effet, cet Être Surnaturel est très souvent représenté tantôt arborant des bois de cerf, tantôt directement sous les traits d'un cerf majestueux. Le roi de la forêt m'est donc apparu comme l'image la plus appropriée pour la création d'un tirage lié à cette fête.

 

Objectif
Aider le consultant à faire un bilan de ses forces lors du Solstice d'Été. Il verra ainsi, à travers l'image de Cernunnos, ce que lui réserve cette fête. Ce tirage se fait sans question.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire dix cartes que l'on dispose comme suit :

A Message from Cernunnos

 

Lecture et interprétation
Le tirage se découpe en deux principales parties. On analysera donc dans un premier temps les lames 1, 2, 3 et 4 qui constituent la tête du cerf, puis les lames 5 à 10 (impérativement dans l'ordre présenté ci-dessous) qui forment les bois.

La lame 1 dépeint le consultant tel qu'il est au moment du tirage, et donc au moment du Solstice d'Été.

La lame 2, placée en dessous de la première, montre ce qui sommeille en lui, ce qu'il s'apprête à devenir.

La lame 3 lui présente ses forces au moment du tirage tandis que la lame 4 le met face à ses faiblesses ou aux aspects qui s'affaiblissent en lui.

La lame 5 montre quelle force présente en le consultant atteint son paroxysme au moment du Solstice alors que la lame 6 représente celle qui lui cède la place.

La lame 7 décrit une force qui est déjà présente en le consultant mais qui va encore grandir jusqu'au Litha prochain. La lame 8 indique ce qui sera « sacrifié » pour lui faire la place nécessaire à sa croissance.

La lame 9 est une force encore en gestation en le consultant, à la manière d'une graine qui est plantée mais qui n'est pas encore sortie de terre sous forme de jeune pousse. Le Litha présent lui donnera l'énergie nécessaire pour qu'elle puisse « sortir de terre » et commencer sa croissance à l'état visible. La lame 10 représente ce qu'elle s'apprête à remplacer.

 

Remarques sur la structure du tirage
Les lames 1, 2, 3 et 4 sont une variation de la structure du tirage en croix. Elles sont les points de repère qui s'inscrivent dans le présent et qui permettent de cerner l'état actuel du consultant.

Quant aux lames 5 à 10, elles sont les bois du cerf. Comme chaque chose, chaque force dans le Monde est soumise aux lois de l'équilibre, il convenait dans ce tirage de montrer ces connexions et les relations de cause à effet qui existent entre elles, de la même manière que le principe des vases communicants. C'est exactement le rôle que tient chacun des deux bois : le premier (lames 5, 7 et 9) correspond aux forces qui se trouvent en le consultant et qui sont en train de grandir tandis que le deuxième (lames 6, 8 et 10) montre ce qu'il « perdra » en contrepartie. Les lames qui se font face dans chaque bois se lisent donc en miroir, l'une voyant sa force augmenter pendant que l'autre la voit diminuer.

 

Supports à privilégier
En raison de ses liens évidents avec les spiritualités néo-païennes, ce tirage a été pensé spécialement pour « Madame Endora's Fortune Cards ». Cependant, tout jeu à connotation néo-païenne lui convient également, comme par exemple le très beau « Oracle of Shadows & Light », le non moins étonnant « Oracle of the Shapeshifters » ou encore le sublime « Wild Wisdom of the Faery Oracle » ou d'autres merveilles qui seront à découvrir prochainement dans ces pages.

Bien sûr, ce tirage est tout à fait réalisable avec un tarot, mais pour rester dans le ton de la saison, on veillera à rester dans des thématiques néo-païennes ou féeriques qui s'accordent particulièrement bien avec le Solstice d'Été.

 

Je vous souhaite à tous et toutes un très beau Litha !

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 20 juin 2013. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

 

Accédez à tous les articles sur cet oracle

Le combat du Roi Houx et du Roi Chêne, spécial Yule

Le Combat du Roi Houx et du Roi Chêne

Endora's face

 

 

 

 

Tirage spécial Yule et Endora mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Pour Yule (le solstice d'hiver), voici un tirage concocté par mes soins. Ce tirage est doublement spécial puisqu'il a été conçu pour les « Madame Endora's Fortune Cards » et s'inspire du légendaire caractéristique de ce sabbat. L'association de ces deux aspects en fait évidemment un tirage particulièrement intéressant au niveau spirituel, mais il reste aussi très pertinent pour tout ce qui concerne les préoccupations plus « terre à terre ».

 

Le Roi Houx et le Roi Chêne
Le solstice d'hiver marque le jour le plus court de l'année. Par conséquent, à partir de celui-ci, les journées rallongent et symboliquement, le Soleil sort du sommeil dans lequel il s'était plongé. La nature reprend alors des forces et peut renaître grâce à l'action vivifiante de l'astre solaire.

La tradition veut que le solstice d'hiver soit le moment choisi pour le vieux Roi Houx et le jeune Roi Chêne de se livrer à un combat qui ne pourra admettre qu'un vainqueur. En réalité, ces deux figures sont deux aspects du dieu et par extension, deux aspects du cycle solaire puisque le dieu est une entité solaire. Ainsi, le Roi Houx, par son grand âge, incarne le Soleil déclinant (et donc vieillissant) tandis que le Roi Chêne représente le Soleil émergeant après un long sommeil. Celui-ci gagne en force à mesure que le temps passe pendant que le Roi Houx s'affaiblit peu à peu.

Lors du solstice, les deux rois s'engagent dans un combat qui ne peut avoir qu'une issue : le Roi Chêne triomphe du Roi Houx. Une fois le Roi Houx défait, le Roi chêne peut influencer la nature. Le Soleil, qui jusque-là déclinait, regagne en force. Il sort alors de sa torpeur et les jours rallongent à mesure que le jeune dieu mûrit.

Ce combat marque à la fois la fin d'un cycle et le début d'un nouveau puisque des deux rois se succèdent. Certaines traditions que nous connaissons et pratiquons encore aujourd'hui y sont associées : par exemple, allumer un feu de cheminer ou décorer une bûche que l'on faisait brûler toute la nuit durant. Ceci devait aider le Soleil à « renaître » en assurant la continuité de la lumière jusqu'au terme du combat des deux rois. Aujourd'hui, ces traditions survivent entre autres sous la forme des bûches de Noël que nous mangeons en cette saison.

 

Objectif du tirage
À l'image de la légende attachée au cycle solaire et à la phase qu'il traverse à Yule, le tirage proposé ici explore la fin d'un cycle et donne un aperçu de celui qui se profile pour le consultant. En d'autres termes, ce tirage permet de voir ce que le consultant laisse derrière lui, ce qu'il quitte, ce dont il se détache et ce vers quoi il se dirige.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire sept cartes que l'on dispose comme suit :

Le combat du Roi Houx et du Roi Chêne, spécial Yule

 

Lecture et interprétation
Ce tirage se découpe en trois parties.

Le Signifiant (noté « S » sur le schéma ci-dessus). Cette carte est tirée et placée en premier. Elle représente le consultant au moment où le tirage est effectué. Ainsi, si le Signifiant peut montrer l'état d'esprit de la personne qui interroge les cartes, c'est aussi un instantané de la situation du consultant et de ce qu'il est. Le Signifiant fait office de charnière entre les deux autres parties du tirage.

Les lames 1, 2 et 3 se lisent ensemble. Elles montrent l'évolution passée du consultant, ce qui l'a mené à ce qu'il est au moment du tirage. On les lit comme si elles racontaient une histoire. Ce bloc de trois cartes représente le Roi Houx, c'est-à-dire l'état dont le consultant s'éloigne, ce qu'il quitte, ce qu'il laisse derrière lui (volontairement ou non), ce dont il se détache.

Les lames 4, 5 et 6 se lisent aussi ensemble. Elles indiquent de quelle façon de consultant va évoluer, vers quoi il se dirige, ce qui lui permet de triompher des problèmes passés. Comme le Roi Chêne qui prend la place du Roi Houx grâce à sa vigueur, ce bloc de lames montre ce qui grandit et se développera en le consultant.

 

Remarque
Habituellement, ce tirage se fait sans question car il a été pensé pour une exploration générale qui exploite l'imagerie du sabbat. Cependant, si on le souhaite, il est possible de l'effectuer avec une question du moment que l'on reste dans l'idée de la succession des cycles.

 

Supports à privilégier
Bien que ce tirage ait été créé pour « Madame Endora's Fortune Cards » en raison des figures païennes sur lesquelles elles s'appuient, il est tout à fait possible de l'effectuer avec d'autres supports. « Oracle of the Shapeshifters » apparaît ainsi comme l'un des jeux à privilégier puisqu'il permet de travailler sur tout ce qui touche aux transformations.

Le tarot reste un outil universel avec lequel il est également possible de travailler ce tirage.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 21 décembre 2012. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

 

Accédez à tous les articles sur cet oracle

Rencontre avec l'autre côte du Voile

Rencontre avec l'autre côté du Voile

Endora's face

 

 

 

 

Tirage spécial Samhain/Halloween et Endora mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
La période de Samhain est particulièrement propice aux communications avec l’Autre Monde en raison de l’affinement du Voile séparant les deux Mondes qui se produit à cette époque. Notre monde – le Monde humain – devient alors perméable et les choses qui appartiennent à l'Autre Monde lui deviennent alors visibles et accessibles. 

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'Autre Monde ne se limite pas au Monde des Morts. En réalité, il bien plus vaste et s'il fait effectivement office de dernière demeure pour les défunts, il est surtout l'espace où se trouvent les Êtres Mythiques et Surnaturels, ceux que l'on appelle parfois « dieux » ou « divinités », « esprits » (de la nature, par exemple) et êtres légendaires. Tous ces êtres ont un point commun : ils incarnent le Sacré, les forces sur lesquelles l'humain ne peut rien.

Le tirage présenté ici en ce jour très spécial facilite la communication avec cet autre côté du Voile et permet de recevoir un message de ces êtres spirituels. Ainsi, le consultant se trouve face à un être de l'Autre Monde qui lui délivre un message, un conseil et lui indique de quelle manière il veille sur lui.

 

Objectif
Exploration de soi. Prendre conscience de ce que l'on est et de ce que l'on porte en soi au moment du tirage. Voir de quelle manière on peut se réaliser.

 

Procédure
Séparer les lames des « Madame Endora's Fortune Cards » selon la structure du jeu. Ainsi, on a cinq tas :

- premier tas : la Cour Royale (le Roi, la Reine, le Magicien, la Voyante, le Chevalier, la Jeune Fille, le Ménestrel, l'Arlequin) ;

- deuxième tas : le Royaume des Fables (le Golem, l'Homme Vert, l'Obstacle, Méduse, le Satyre, Séduction, l'Heureux Hasard, la Sirène, le Sphinx, l'Esprit) ;

- troisième tas : le Bestiaire (le Chat Noir, la Chimère, le Dragon, le Gryphon, le Corbeau, le Serpent, l'Araignée, la Licorne, le Loup, la Vouivre) ;

- quatrième tas : le Trésor (le Caducée, le Calice, la Dague, la Porte, la Main du Destin, le Sablier, la Clef, l'Amour, le Cercle Mystique, l'Oracle, le Bouclier, le Talisman) ;

- cinquième tas : les Éléments (le Soleil, la Lune, les Étoiles, l'Air, la Terre, le Feu, l'Eau, les Vents du Changement).

  

Une fois ces tas formés, mélanger les cartes qui se trouvent dans chacun d'entre eux et les disposer dans l'ordre cité ci-dessus. Les étaler devant soi en cinq éventails et tirer sept cartes selon les indications suivantes et les disposer en suivant le schéma ci-dessous.

Prendre une lame dans le premier tas (lame 1). Appartenant à la Cour Royale, celle-ci montre ce qu'est le consultant au moment du tirage : nature, état d'esprit, attitude, etc.

Prendre une lame dans le deuxième tas (lame 2). Appartenant au Royaume des Fables, celle-ci désigne l'interlocuteur qui se trouve habituellement de l'autre côté du Voile et qui est venu parler avec le consultant. Il fait ici office de guide spirituel car il protège le consultant et lui prodigue des conseils grâce aux révélations qu'il lui fera à travers les lames tirées par la suite.

Prendre une lame dans le troisième tas (lame 3). Cette carte appartient au Bestiaire et montre le trait de caractère dont fait preuve le consultant au moment du tirage, l'instinct qui le domine.

Prendre trois lames dans le quatrième tas (lames 4, 5 et 6). Ces cartes appartiennent au Trésor et représentent les outils dont le consultant aura besoin pour se réaliser pleinement. Ceux-ci sont mis à sa disposition par le guide identifié grâce à la lame 2.

Prendre une lame dans le cinquième tas (lame 7). Appartenant au domaine des Éléments, celle-ci évoque le type d'énergie que l'on recommande au consultant de mettre en œuvre pour qu'il puisse se réaliser pleinement.

Rencontre avec l'autre côte du Voile

 

Remarques
Ce tirage a été créé spécifiquement pour « Madame Endora's Fortune Cards ». Comme on peut le voir, j'ai choisi ici de m'appuyer sur la structure du jeu pour construire ce mode de tirage. En effet, il me semblait que celle-ci avait beaucoup de choses à révéler et vu le caractère hautement spirituel de la saison, un tirage spécial Endora et Samhain/Halloween m'a paru tout à fait indiqué.

Afin de se mettre « dans l'ambiance » pour apprécier pleinement ce tirage, il est recommandé d'imaginer qu'une nuit de Samhain, on se trouve à la limite entre les deux Mondes. On se pose alors la question de savoir qui l'on est vraiment à cet instant précis, et l'on tire la première lame. Vient vers nous une forme que l'on a d'abord du mal à identifier. On tire la deuxième carte, qui lève le voile sur l'identité de l'interlocuteur. On se trouve désormais face à lui, disposé à écouter les messages qu'il a à nous transmettre. À mesure que l'entrevue se déroule, on tire les cartes 3, 4, 5, 6 et 7, qui forment le cœur du message.

 

Support à privilégier
« Madame Endora's Fortune Cards » uniquement !

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 31 octobre 2012. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

 

Accédez à tous les articles sur cet oracle