• Profession : Cartomancienne
  • Centres d'intérêts : Ésotérisme, divination, cartomancie, tarot, runes, mythologies celtiques et germaniques, Wicca, le monde médiéval anglais, littérature, musique

À propos de l'auteur :

Après avoir pratiqué la cartomancie en amatrice pendant plus de 18 ans, j'ai décidé de devenir cartomancienne professionnelle. Je propose désormais mes services à travers mon site web, à la fois en face à face ou par le biais d'Internet. Que vous soyez à la recherche de consultations ou de cours particuliers, n'hésitez pas à me contacter!

Billets de morrigann_moonshadow

The Fortune Teller, de Gwendolyn Womack

"The Fortune Teller", Gwendolyn Womack

Article rédigé par mes soins. Reproduction interdite.

 

The Fortune Teller, de Gwendolyn WomackVous aimez l'histoire, les mystères, les manuscrits anciens et la cartomancie ? Alors ce roman vous ravira !

Lorsque Semele Cavnow se rend en Suisse pour expertiser la collection de manuscrits et de livres anciens de Marcel Bossard, récemment décédé, elle ne se doute pas que toute son existence est sur le point de basculer de façon irrémédiable. En examinant les documents qui composent l'impressionnant fonds rassemblé par le défunt, elle découvre un manuscrit qui lui paraît d'emblée très ancien. Celui-ci, rédigé en grec ancien, semble dater de l'époque de Cléopâtre. Plus surprenant encore, il est accompagné d'un mot écrit par Marcel Bossard, qui lui demande de traduire ce document et de ne parler à personne de ce qu'elle trouvera dans ces pages. Il la met en garde en lui recommandant de se montrer très prudente et de ne faire confiance à personne par rapport à ce qu'elle y apprendra.

En traduisant le texte, elle se rend compte que son auteur – une certaine Ionna Callas, fille de l'un des bibliothécaires chefs à Alexandrie – s'adresse directement à elle, allant même jusqu'à l'appeler par son prénom. Dès les premières pages, Ionna révèle avoir la capacité de prémonition, ce qui lui permet de voir le futur sur plusieurs générations.

D'après les événements de sa propre vie qu'Ionna consigne dans son manuscrit, Semele est immergée dans la vie quotidienne de la jeune fille, dans sa passion pour les ouvrages qui l'entourent, dans ses découvertes, et en particulier dans celle d'un étrange ensemble de symboles appelé « oracle », qu'Ionna parvient à sauver du terrible incendie de la bibliothèque d'Alexandrie et à emporter avec elle lorsqu'elle quitte la ville.

Dans le manuscrit, Ionna continue à raconter sa vie à Semele, puis celle de sa fille, de sa petite-fille, à qui sont successivement transmis les symboles qu'elle a préservés de la destruction. Ainsi, de génération en génération, Semele va suivre le parcours de ces symboles, à la fois à travers le monde et à travers les époques grâce aux écrits de cette mystérieuse Ionna dont elle ne comprendra qu'à la fin pourquoi elle s'adresse à elle.

En parallèle, la découverte de ce manuscrit va changer la vie de Semele du tout au tout en chamboulant toutes ses certitudes, en réveillant des choses qu'elle avait oubliées, et en remettant en question certaines des structures qu'elle avait construites et qui lui semblaient inébranlables. En avançant dans sa traduction, elle va également se rendre compte de l'importance des conseils formulés par Marcel Bossard : pour des raisons qu'elle ignore, d'autres personnes semblent aussi très intéressées par sa découverte, comme en témoigne l'inconnu qui la surveille et qui la suit lorsqu'elle rentre à New York. Ne pouvant compter que sur quelques amis très proches – et sur un soutien auquel elle ne s'attendait pas ! –, Semele se lance dans une quête de vérité et de compréhension qui va l'entraîner sur des pistes aussi passionnantes que déroutantes.

 

Dès les premières pages, j'ai été happée par ce roman : un manuscrit ancien et de mystérieux symboles, rien ne pouvait davantage retenir mon attention ! Toute personne travaillant ou ayant travaillé avec ce type de documents rêve ou a rêvé de tomber sur un manuscrit ancien ou un artefact révélant de nouveaux éléments sur une période historique ou mythique ou le connectant à un mystère touchant au mythe et aux mythologies. Ce roman part de ce postulat en plongeant le lecteur dans un fascinant voyage entre les époques, alternant d'abord présent et Antiquité, puis avançant peu à peu dans le temps pour arriver à notre époque, où les différents éléments prennent tout leur sens, comme un immense puzzle dont la clef en surprendra plus d'un.

Ainsi, le lecteur suit le parcours de ce mystérieux ensemble de symboles à travers les âges, de l'Égypte Ancienne où il prend son origine jusqu'à nos jours en passant entre autres par l'Italie de la Renaissance et la France des Lumières, qui sera l'occasion de croiser quelques figures connues dans l'histoire du tarot, puisque c'est bien sûr de lui qu'il s'agit. Ce voyage à travers le temps permet une mise en perspective très intéressante de l'évolution de l'intérêt qu'ont suscité les symboles et les capacités extra-sensorielles au fil des siècles, y compris au cœur des périodes les plus sombres de l'histoire.

L'impact qu'ont ces découvertes successives sur Semele et sur sa vie est lui aussi particulièrement intéressant. Son existence est de plus en plus remise en question à mesure qu'elle avance dans sa traduction du manuscrit, tant à travers les révélations qui lui sont faites sur son histoire que sur sa capacité à voir le futur. Dès lors, les principaux enjeux pour l'héroïne sont d'accepter les grands chamboulements apportés par le manuscrit et par les événements qu'il déclenche autour d'elle.

 

Si l'intrigue m'a passionnée et fascinée, le travail de recherche auquel s'est livrée Gwendolyn Womack pour construire ce roman mêlant histoire et fiction m'a lui aussi impressionnée par son ampleur et sa minutie. Non seulement l'atmosphère et les mentalités des différentes époques sont retranscrits de façon crédible, mais la manière dont l'auteur joue avec l'histoire du tarot et de la divination pour y intégrer certains des mythes qui ont fait l'histoire fantasmée de ce support est très habile. Gwendolyn Womack n'a ici nullement l'intention d'affirmer quoi que ce soit de révolutionnaire sur l'histoire du tarot (ce n'est pas le but de l'ouvrage !). Au contraire, elle utilise certaines des théories qui ont été avancées au fil des siècles et dont on sait aujourd'hui qu'elles sont infondées dans le but d'en faire des trames intéressantes d'un point de vue narratif. Ainsi, elle reconnecte le tarot à des origines mythiques et mystérieuses, ce qui sert bien évidemment le récit qu'elle tisse page après page.

The Fortune Teller passionnera les amateurs de romans historiques, mais aussi de manuscrits anciens, de mystères, d'ésotérisme, de tarot et de divination. Si vous aimez ce type de lecture, ce roman vous fera passer de très bons moments. Il est même possible qu'il vous donne envie d'en apprendre davantage sur l'histoire du tarot ou de poursuivre votre immersion dans certaines époques !

Bonne lecture !

 

Référence complète :
Gwendolyn WOMACK. The Fortune Teller. New York, NY: Picador, 2017. [ISBN 978-1-250-09977-8]

 

Remarque :
À ce jour, ce roman n'a pas encore été traduit en français.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 17 mars 2019. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Bonne année 2019!

Encore une fois, je ne déroge pas à la règle... et je m'y prends au dernier moment ou presque pour vous souhaiter une belle et heureuse année ! Puisse 2019 vous être douce et favorable, et puisse-t-elle vous apporter de belles surprises et de merveilleuses rencontres, ainsi que des projets qui stimuleront votre enthousiasme et votre créativité ! Je vous souhaite de voir vos efforts récompensés et vos entreprises couronnées du succès auquel vous aspirez !

Si vous pensez que je peux vous aider à construire vos projets et à trouver des solutions aux problématiques qui se posent à vous, n'hésitez pas à faire appel à mes services de cartomancie : je serais heureuse de vous accompagner et de mettre en évidence les différents points qu'il vous sera utile de considérer pour atteindre votre but et pour avancer ! Ainsi, vous aurez toutes les clefs en main pour tirer le meilleur parti des situations qui se présenteront à vous !

 

En rédigeant ces lignes, je me rends compte que le dernier article publié ici date de janvier 2018 ! Malheureusement, l'année qui vient de s'écouler n'a pas été facile pour moi sous certains aspects, ce qui ne m'a pas permis de me consacrer à ce blog autant que je l'aurais souhaité. J'espère me rattraper en 2019 et terminer les quelques articles et critiques de jeux dont la rédaction a commencé il y a plusieurs mois pour certains sans pouvoir être menée à terme ! Avant de vous donner un aperçu de ce que j'espère vous proposer en 2019 (je croise les doigts !), un petit retour sur 2018 s'impose.

 

 

Les leçons de 2018
Comme je l'indiquais plus haut, 2018 n'a pas été une année facile pour moi. J'ai vécu de nombreuses années à un rythme effréné en raison de mes différentes contraintes, entre mes études supérieures, de nombreuses heures passées quotidiennement dans les transports dans des conditions difficiles, des obligations professionnelles m'amenant à combiner plusieurs postes dans l'enseignement supérieur, la construction et développement de mon entreprise, le tout sans prendre de réelles vacances ni de vrais week-ends. Pendant près d'une quinzaine d'années, j'ai été sur tous les fronts en même temps ou presque, sans jamais m'accorder de repos ou de moments de détente, allant jusqu'à négliger mes propres besoins et mes limites, travaillant systématiquement six jours sur sept (voire sept jours sur sept !). J'ai même fait passer mon sommeil après le reste, ignoré la fatigue physique et morale jusqu'à ne plus la ressentir.

Pendant toutes ces années, je ne me suis jamais posé la question de savoir si tout ceci était supportable, pas plus que je ne me suis demandé si j'étais fatiguée ou non : j'ai simplement fait ce qu'il fallait pour remplir mes obligations et pour me donner les moyens humains de développer un projet en lequel je croyais (mon entreprise). J'ai perdu toute notion de fatigue et peu à peu, j'en suis arrivée à prendre le réflexe de ne m'arrêter de travailler chaque soir que lorsque j'étais épuisée. Dans mon raisonnement qui tenait du cercle vicieux, je ne me considérais pas comme légitimement fatiguée tant que je pouvais encore fournir des efforts. Quel que soit mon état de fatigue, je trouvais toujours en moi les ressources pour aller plus loin.

Je ne m'en rendais pas compte, mais je me dirigeais lentement mais sûrement vers l'épuisement. Mes réserves d'énergie et ma force intérieure avaient beau me sembler inépuisables, elles ont fini par me faire défaut début 2018, suite à une blessure physique survenue fin 2017 et que j'ai vécue comme une épreuve particulièrement difficile en raison de ce qu'elle représentait et impliquait pour moi.

Cet épisode a eu raison de mes dernières réserves d'énergie, et les conséquences de toutes ces années sans pause ni ménagement se sont manifestées sur le plan physique, m'obligeant à ralentir le rythme et à modifier ma façon de fonctionner. J'ai donc dû trouver des solutions pour pouvoir continuer à exercer mon activité dans les meilleures conditions possibles, en limitant les effets physiques de l'état d'épuisement dans lequel je me trouvais (car tant qu'on n'y est pas confronté, on n'imagine pas les répercussions physiques que peut avoir une fatigue intense !). C'est ainsi que sont apparues les consultations téléphoniques, que j'ai réussi à mettre en place en réfléchissant à une utilisation du téléphone qui me conviendrait et à un fonctionnement qui serait viable pour le consultant. Je suis très satisfaite de ce à quoi je suis arrivée car après quelques mois de pratique, non seulement cela me convient parfaitement tant dans la forme qu'en termes d'énergie, mais cela s'avère également plus que satisfaisant pour celles et ceux qui ont recours à ce service ! Parfois, les épreuves permettent d'avancer et de reconsidérer des options vers lesquelles on ne se serait pas tourné sans y être contraint. Aujourd'hui, je ne regrette absolument pas d'avoir mis en place les consultations téléphoniques, bien au contraire ! Bien sûr, je me serais bien passée des contraintes physiques imposées par l'épuisement, mais je préfère rester positive et considérer davantage les bénéfices que les pertes !

En parallèle à l'apparition des consultations téléphoniques, j'ai dû (ré)apprendre où se trouvent mes limites. Voilà qui n'était pas une mince affaire puisque j'avais réussi à ignorer la fatigue au point de ne plus la ressentir ! J'ai donc commencé par instaurer des jours de repos réguliers, et notamment de vrais week-ends de deux jours consécutifs, chose qui m'était totalement étrangère. Voilà qui m'a bien aidée à récupérer et à aller mieux, et ce dès les premières semaines d'expérimentation ! Dans la foulée, j'ai aussi décidé de prendre régulièrement des congés, ce qui fut là encore une grande découverte pour moi.

Compte tenu de l'énergie dépensée et de l'intense concentration qui est nécessaire pendant les consultations et les cours, j'ai aussi pris la décision de limiter la durée des consultations et d'être plus vigilante sur celle des cours particuliers. Voilà qui évite les abus et les débordements, car malheureusement certaines personnes n'ont pas conscience qu'une consultation ne leur donne pas la possibilité de disposer de mon temps à l'infini et que celui que je leur accorde dépasse la plupart du temps largement la durée des consultations qu'elles trouveront ailleurs. Ce n'est pas parce que je propose des services et que je tisse une relation humaine avec les personnes qui en bénéficient que j'offre mon temps en illimité de façon gratuite : si je veux pouvoir continuer à proposer des services de la meilleure qualité qui soit, je me dois d'être la première à respecter mon temps et à poser des limites acceptables qui me permettront de fournir ledit service en étant au maximum de mes capacités sans pour autant m'épuiser. Ce principe de durée limitée porte déjà ses fruits et je ne compte pas l'abandonner de sitôt !

 

 

Les cadeaux de 2018
2018 a donc été l'année de l'apprentissage forcé de mes limites, certes, mais elle m'a aussi apporté de beaux cadeaux. En effet, malgré mon impression d'être parfois submergée par les difficultés rencontrées sur le plan physique et mes difficultés à accepter mes limites (quoi, même Wonder Woman doit s'accorder du repos ?!), 2018 m'a révélé de belles surprises et des soutiens parfois inattendus qui m'ont énormément touchée. Je remercie vivement les personnes qui ont demandé de mes nouvelles, qui m'ont encouragée dans les changements mis en place et qui m'ont aidée à poser les limites qui me conviennent !

En apportant de la nouveauté à mon activité, j'ai aussi fait de très belles rencontres qui m'ont tantôt émue, tantôt amusée, mais qui à chaque fois ont mis sur mon chemin des personnes attachantes, toutes différentes mais très intéressantes chacune à sa manière. Ces rencontres aux multiples visages sont l'une des raisons pour lesquelles j'aime mon métier. Une chose est sûre : je n'en changerai pour rien au monde !

L'autre cadeau apporté par 2018 concerne le projet d'écriture que j'ai déjà évoqué et dont la progression a dû être interrompue pour les raisons qui ont été exposées plus haut. En effet, l'instauration de périodes de repos régulières et de limites dans les différents aspects de mon activité m'a permis de penser à reprendre peu à peu le travail sur l'ouvrage que j'espère publier d'ici quelques mois. La motivation ne m'avait pas quittée, loin de là, mais j'ai dû laisser ce projet de côté pour me consacrer à mon activité et pour recharger mes batteries. Or, prendre du temps pour moi a fait rejaillir mon envie (mon besoin !) d'écrire, ce qui fait que peu à peu je me replonge dans le travail déjà effectué... et dans le travail à venir ! J'ai hâte d'avoir terminé les mises à jour du site pour pouvoir me remettre à la rédaction de cet ouvrage !

 

 

Les défis de 2019
Si 2018 fut riche en leçons durement apprises, 2019 sera quant à elle riche en défis à relever car il me faut désormais faire en sorte de pérenniser les changements positifs que j'ai amorcés ces derniers mois. Voilà qui me permettra d'entrer (pour de bon, je l'espère !) dans un cercle vertueux qui m'aidera non seulement à récupérer complètement, mais aussi à consolider encore et toujours mon activité et à mobiliser une partie de mon énergie sur les projets que je nourris depuis un petit moment déjà et que je souhaite voir aboutir.

Certes, il me faudra encore travailler sur mes limites et persister, quitte à me faire souvent violence, pour les imposer, à moi-même comme aux autres. J'ai beau être sur la bonne voie, il me reste encore pas mal de chemin à faire pour y arriver ! Cela passera par une meilleure gestion et canalisation de l'énergie considérable que je mets dans mon activité, et notamment par des réajustements dans la manière dont j'exerce. Quelques nouveautés allant en ce sens apparaîtront sur le site d'ici peu à mesure que les mises à jour seront publiées. Leur point commun ? M'aider à proposer toujours la même qualité de service sans pour autant m'épuiser comme je l'ai fait ces dernières années ! Ainsi, je pourrai répondre à la demande grandissante tout en me préservant, et tout le monde sera gagnant ! Je vais donc exploiter les possibilités que m'offrent les consultations téléphoniques mises en place depuis mai et les appliquer à d'autres services, ce qui m'aidera à récupérer mon énergie de façon durable. Recharger mes batteries nécessitera du temps, mais je vais faire en sorte d'y arriver !

Dans l'immédiat (et pour compléter ce défi de fond), je me concentre sur les mises à jour du site sur lesquelles je travaille depuis un moment déjà. Les premières seront publiées de façon imminente et concerneront la section « Consultations ». Encore un peu de travail et elles seront en ligne ! Ensuite, ce sera au tour de la section « Apprentissage », qui sera réorganisée et dans laquelle vous découvrirez une nouveauté qui devrait vous plaire. La section « À propos » connaîtra elle aussi des modifications de taille, de même que la page d'accueil dont le contenu sera réharmonisé avec le reste. Dans l'idéal, j'aimerais terminer tout ceci d'ici avril. Il reste encore beaucoup de travail pour y arriver, mais je pense pouvoir m'y tenir !

Bien sûr, l'un de mes principaux défis de 2019 consiste à reprendre la publication d'articles sur ce blog ! Certains sont dans mes brouillons – inachevés – depuis de longs mois et j'espère bien les terminer et les mettre en ligne prochainement ! D'autres, non encore commencés, ne demandent qu'à être écrits, ce à quoi je compte bien m'atteler au gré de mon inspiration et du temps que j'arrive à me dégager grâce aux réajustements instaurés dans mon activité. J'espère que les articles à venir vous plairont et qu'ils seront l'occasion d'échanger, que ce soit à travers les commentaires ou le formulaire de contact mis à votre disposition !

Enfin, l'autre défi, de longue haleine cette fois, est d'avancer dans – voire de terminer – la rédaction de mon premier livre. Ce projet me tient à cœur depuis longtemps et maintenant que j'adopte un rythme plus humain, je vais pouvoir profiter d'une partie de mon temps pour moi-même, pour mes loisirs trop longtemps délaissés (reprendre la guitare, notamment !)... et pour l'écriture ! J'aime écrire et je déplore de ne pas avoir pu m'y consacrer comme je l'aurais souhaité ces derniers mois. Aussi, en 2019, c'est décidé : je ferai un grand pas vers la publication de ce premier ouvrage ! Si vous souhaitez être informés de l'avancement de ce projet, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter du site, vous y lirez régulièrement des informations le concernant !

Une fois cet ouvrage publié, je ne compte pas m'arrêter là : j'ai déjà plusieurs idées d'autres volumes qui pourraient vous plaire et vous être utiles ! Mais je n'en dis pas davantage pour l'instant afin de ne pas gâcher l'effet de surprise car je tiens à garder le secret jusqu'au bout !

 

 

Comme vous le voyez, c'est avec un grand enthousiasme que j'aborde 2019, en espérant que cette année me soit l'occasion de consolider le cercle vertueux que j'ai commencé à mettre en place en 2018. Je vais y travailler autant que possible afin de pouvoir exercer mon activité d'une manière qui m'aidera à me ménager tout en étant tout aussi disponible (si ce n'est plus !) pour vous apporter la qualité de service que vous connaissez et que vous plébiscitez ! Voilà qui me permettra également de me consacrer à ce que j'ai laissé de côté ces derniers mois comme l'écriture de nouveaux articles, la rédaction de mon livre... mais aussi à des loisirs qui me tiennent à cœur et qui font partie de moi !

Je vous souhaite que 2019 vous apporte le meilleur de ce que vous pouvez espérer et qu'elle voie vos projets les plus chers se concrétiser et réussir !

À bientôt,
Morrigann

Bonne année 2018!

Comme d'habitude, je suis en retard pour vous souhaiter une merveilleuse nouvelle année ! Il faut dire que ces derniers mois et semaines n'ont pas été de tout repos, entre le travail et des imprévus dont je me serais bien passée, mais tout semble rentré dans l'ordre à présent, ce qui n'est pas pour me déplaire !

Je peux donc enfin vous souhaiter sereinement une belle et heureuse année 2018, en espérant qu'elle vous apporte de belles surprises et qu'elle vous mette face à des opportunités qui vous aideront à avancer comme vous le souhaitez. Je vous souhaite de voir vos projets les plus chers se concrétiser et vos objectifs se réaliser dans les meilleures conditions. J'espère avoir le plaisir de vous accompagner au cours des prochains mois, que ce soit à travers ce blog ou grâce aux services de cartomancie que je propose. Je serais très heureuse – et honorée – de pouvoir vous aider à construire vos projets et à comprendre les situations parfois difficiles que vous vivez afin que vous puissez trouver y les solutions qui vous sont adaptées.

Avant de voir ce qui vous attend en 2018 dans mon Chaudron et au niveau des activités que je propose, Revenons brièvement sur 2017, qui ne fut pas sans belles surprises, loin de là !

 

 

Retour sur 2017
Le moins que l'on puisse dire, c'est que 2017 fut une année très enrichissante en termes de découvertes et de rencontres, mais aussi fertile puisque de nouveaux projets ont germé dans mon esprit pendant cette période. Il y a bien eu quelques déceptions aussi mais avec le recul, celles-ci sont éclipsées – ou presque – par les belles expériences vécues.

 

Belles rencontres
Entre les consultations, les cours particuliers, les thés découverte, les réunions des Détectives aux Arcanes, les occasions de vous rencontrer n'ont pas manqué ! Sans compter nos échanges électroniques qui ont parfois mené à des discussions passionnantes et passionnées !

Répondre à vos messages est toujours un plaisir et je tente autant que faire se peut de satisfaire vos demandes. Je remercie d'ailleurs ceux et celles qui me suivent régulièrement, en s'inscrivant à la newsletter, en s'abonnant à mon compte Twitter, en commentant les articles que je publie ou en prenant le temps d'inscrire un message dans mon Grimoire d'Or, ainsi que ceux et celles qui me contactent grâce aux formulaires présents sur ce blog et sur le site ou directement par email. Le soutien et la confiance que vous me témoignez me vont droit au cœur !

En 2017, j'ai eu la chance de rencontrer de belles personnes, à la fois en face à face et grâce à la magie d'Internet, et je vous remercie pour tous ces moments passés en votre compagnie. Je suis certaine que 2018 s'inscrira dans le prolongement de cette dynamique qui nous réserve d'ores et déjà son lot de surprises !

 

La naissance de nouveaux projets
2017 a aussi vu naître de nouveaux projets, dont certains se sont concrétisés tandis que d'autres sont toujours en cours de préparation. Ainsi, les Détectives aux Arcanes ont pu voir le jour et les réunions trouver leur rythme et leur forme. Ces nouveaux rendez-vous installés, j'ai pu réfléchir à la mise en place d'ateliers qui vous permettraient de travailler les multiples aspects de la cartomancie afin d'en maîtriser les subtilités. Après de longs mois de réflexion, j'ai enfin trouvé la formule adaptée à ce que je souhaitais créer, d'où l'apparition des ateliers dans le programme des activités de 2018 !

L'autre grand projet qui a germé en 2017 n'est autre que mon premier livre. L'idée m'en est venue en février et, le temps d'organiser toutes les idées et d'établir un plan détaillé afin de ne rien omettre, la rédaction a pu commencer juste avant l'été. Bien sûr, celle-ci se poursuit en 2018 et j'espère bien la terminer dans les prochains mois ! J'espère que cet ouvrage vous plaira et qu'il vous aidera !

 

 

Et en 2018 ?
2018 s'annonce passionnante car de belles choses vous attendent, que ce soit ici-même ou dans le cadre des services que je vous propose. Prêts pour un bref aperçu ?

 

Un programme d'activités encore plus riche
Jusqu'à présent, le programme des activités était composé des thés découverte, qui ont été rejoints l'année dernière par les réunions des Détectives aux Arcanes. Cette année, ces deux types de rencontres sont reconduites – quoique le rythme des thés découverte ait changé – et voient les ateliers les rejoindre. Voilà qui promet des explorations intéressantes ! Je vous invite sans plus tarder à découvrir les dates et les thèmes de nos grands rendez-vous de 2018 :

 

THÉS DÉCOUVERTE :
Samedi 27 janvier : « Du tarot Visconti-Sforza à nos jours : la construction du tarot de Marseille »

Samedi 07 avril : « Dans le Cercle des Fées »

Samedi 07 juillet : « L'omniprésence du règne végétal dans les jeux divinatoires »

Samedi 21 juillet : « Le Petit Lenormand et ses variantes » (+ visite au Père Lachaise)

Samedi 25 août : « Autour du Rider-Waite Smith Tarot »

Samedi 20 octobre : « Monstres, ténèbres et expressions de la peur dans les jeux divinatoires »

 

RÉUNIONS DES DÉTECTIVES AUX ARCANES :
Samedi 10 février : Réunion 1 (tarots de tradition Rider-Waite Smith)

Samedi 26 mai : Réunion 2 (Oracle Belline)

Samedi 04 août : Réunion 3 (tarots de tradition Rider-Waite Smith)

Samedi 17 novembre : Réunion 4 (Oracle Belline)

 

ATELIERS :
Samedi 24 mars : « Reconnaître les différents types de supports employés en cartomancie »

Samedi 09 juin : « Tisser des liens avec son jeu »

Samedi 22 septembre : « Tarots et oracles : outils d'introspection et de connaissance de soi »

Samedi 08 décembre : « Le tirage en trois lames : formes, fonctions et applications »

 

J'espère vivement avoir le plaisir de vous retrouver ou de vous rencontrer au cours des mois à venir afin de partager avec vous ces moments privilégiés ! Si vous souhaitez vous inscrire aux différentes activités ou si vous avez des questions les concernant, n'hésitez pas à me contacter en utilisant les formulaires dont les liens se trouvent sur les pages de présentation !

 

Écrire, écrire... et écrire encore !
2018 sera une année d'écriture... ou ne sera pas ! Comme je l'évoquais plus tôt, la rédaction de mon premier livre est en cours. Commencée peu avant l'été, elle avait atteint un rythme de travail confortable qui me permettait de l'intégrer à mon emploi du temps aux côtés de mes différentes tâches. Malheureusement suspendue depuis fin novembre en raison des soucis de santé que j'ai rencontrés, elle reprendra dès que j'aurai bien avancé dans la préparation de la première réunion des Détectives aux Arcanes.

J'espère parvenir à retrouver rapidement un rythme de travail régulier, car ce projet me tient particulièrement à cœur et j'aimerais le mener à bien dans les mois qui viennent. Il est encore trop tôt pour vous dévoiler le sujet de l'ouvrage, mais si vous avez envie de suivre toutes les étapes de son écriture et de sa réalisation, je vous invite à consulter mon journal d'écriture sur le blog de mon site professionnel !

 

Reprise de la rédaction d'articles pour le Chaudron
Ayant été très occupée par mes activités professionnelles et au développement de mon entreprise en 2017, il est vrai que je n'ai pas été très présente dans mon Chaudron. Non que l'envie d'écrire m'avait abandonnée, mais plutôt par manque de temps car les journées n'ont malheureusement que 24h. Par conséquent, j'ai dans mes brouillons plusieurs articles inachevés sur lesquels je compte bien me remettre à travailler dès que possible : critiques de jeux, articles de fond, méthodes de tirage, etc. Vous pouvez donc vous attendre à voir de nouvelles publications (et quelques petits réajustements de-ci de-là) dans les semaines à venir !

De la même façon, j'aimerais vous envoyer la newsletter de façon plus régulière et je vais tout faire pour y parvenir cette année ! J'espère de tout cœur que les prochains articles vous plairont et qu'ils nous donneront l'opportunité d'échanger autour des thèmes abordés !

 

 

Voilà donc, dans les grandes lignes, ce qui vous attend en 2018 dans mon Chaudron ainsi qu'au niveau des activités que je propose sur mon site professionnel. J'espère que tout ceci vous plaira et que nous aurons l'occasion de nous retrouver pour échanger, que ce soit en face à face ou grâce à la magie d'Internet !

Je vous souhaite à nouveau une très belle année 2018, pleine de surprises et d'agréables moments. Puisse-t-elle vous être favorable et vous apporter le bonheur auquel vous aspirez !

À bientôt,
Morrigann

La Roue de l'Existence

La Roue de l'Existence

Tirage mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
En cartomancie, il est fréquent d'explorer ce que l'on appelle les domaines de l'existence, qui ne sont autres que les différents domaines de la vie du consultant. Voilà qui permet d'acquérir une vision d'ensemble de sa situation générale et de son évolution probable, ce qui aide à anticiper les événements. Selon le mode de tirage et les besoins du consultant, il est possible de se pencher sur un seul ou sur plusieurs de ces domaines. La plupart des méthodes proposant un panorama de plusieurs domaines adopte un point de vue chronologique, ce qui peut bien sûr s'avérer utile dans certains cas. Toutefois, les limites en sont atteintes dès que l'on cherche à identifier les enjeux et les problématiques propres à chaque domaine et à mettre en relief des éléments qui aideront à établir les stratégies qui permettront de tirer le meilleur de la situation.

Ce tirage a été mis au point par mes soins afin de contribuer à combler ce qui à mon sens constitue un manque. Les approches chronologiques sont bien sûr tout à fait valables, mai elles ne permettent pas d'attirer l'attention du consultant sur ce qui peut l'aider à trouver les solutions adéquates et à tirer le meilleur parti de ce qui se présente à lui. Grâce à ce tirage, il est possible d'examiner chaque domaine d'un point de vue analytique et de donner au consultant des conseils qui le mèneront à établir des stratégies pertinentes pour la suite de son évolution.

 

Objectif
Ce tirage analytique permet d'avoir un aperçu des principaux enjeux qui se présentent les différents domaines de la vie du consultant, tout en apportant des pistes de réflexion qui l'aideront à en tirer le meilleur parti.

 

Le tirage
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on l'étale en éventail devant soi puis on tire vingt-cinq cartes que l'on dispose comme suit :

La Roue de l'Existence

 

Lecture et interprétation
Pour interpréter ce tirage, il est important de bien en suivre la structure. On procède par domaine, en commençant par le haut de la roue avec le domaine sentimental puis en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre pour terminer par la synthèse.

Pour chaque domaine, les lames sont lues de la manière suivante :

La lame 1 identifie la problématique propre au domaine concerné. Elle met en relief les difficultés rencontrées par le consultant et dresse l'état des lieux en présentant un instantané de la situation.

La lame 2 montre la racine de la situation présente, c'est-à-dire ce qui a mené à la problématique qui a été identifiée par la précédente. Elle reflète donc les événements passés qui ont conduit la situation à être ce qu'elle est au moment du tirage, qu'il s'agisse d'obstacles et de contretemps ou des accomplissements et réalisations du consultant. Selon les cas, cette lame peut également renseigner sur l'attitude actuelle du consultant face à la problématique ou à la situation identifiée.

La lame 3 exprime un conseil destiné à aider le consultant en le mettant sur la voie de ce qu'il peut faire pour tirer le meilleur parti de sa situation. Cette lame met en avant l'attitude qu'il est recommandé au consultant d'adopter pour résoudre la problématique qui le préoccupe.

Enfin, la lame 4 donne un aperçu de l'issue probable de la situation ou de son évolution potentielle si le consultant tient compte de ce qui aura été mis en exergue précédemment.

 

La synthèse :
Située au centre de la roue, la synthèse se présente sous la forme d'une unique lame qui apporte une ouverture globale par rapport à ce qui a été mis en valeur dans l'ensemble du tirage. Cette lame s'interprète donc en dernier et formule un dernier conseil ou une mise en garde, mais peut aussi insister sur un aspect, un enjeu auquel le consultant devra être particulièrement vigilant s'il veut voir sa situation générale évoluer en sa faveur.

 

À propos des domaines explorés :
En cartomancie, les grands domaines de l'existence sont habituellement au nombre de six, qui sont ceux présentés ici. En traiter la totalité n'est bien sûr pas une obligation, car il peut arriver que certains d'entre eux n'intéressent pas le consultant ou ne soient pas pertinents par rapport à sa vie. Dans ce cas, il est inutile de tirer des cartes pour le(s) domaine(s) concerné(s) : on se contente de laisser vides les espaces correspondant sur la roue.

Par ailleurs, si certains domaines semblent facilement identifiables, d'autres peuvent nécessiter quelques précisions. Afin de dissiper les doutes, voici brièvement ce que couvre chacun d'entre eux.

Le domaine sentimental est bien sûr celui des relations amoureuses. On y explore ce qui se passe ou le préoccupe au sein du couple, mais aussi la manière dont le consultant envisage et construit sa vie sentimentale, mais aussi comment il peut se reconstruire de ce côté-là après une épreuve difficile ou une rupture.

Le domaine spirituel met en relief les rapports qu'entretient le consultant avec le sacré et la façon dont il trouve sa place dans le monde. Si le consultant s'intéresse à la spiritualité, aux religions et à l'ésotérisme, on y voit l'évolution de son parcours et les aspirations qu'il nourrit quant à ces aspects de sa vie.

Le domaine professionnel concerne évidemment les activités professionnelles du consultant. Il reflète ce qui se passe ou le préoccupe dans son travail. Si le consultant n'exerce pas encore ou plus d'activité professionnelle, on s'adapte à sa situation : s'il est étudiant, on se focalisera sur ses études car elles sont son activité principale ; s'il est retraité, on se concentrera sur ses activités en général, sur ce à quoi il s'occupe et sur la manière dont il s'implique auprès des siens et de sa communauté (bénévolat, services rendus, etc.). Si le consultant est sans emploi, il sera question d'établir des stratégies qui l'aideront à (re)trouver un travail.

Le domaine de la famille explore les relations qu'entretient le consultant avec sa famille et la manière dont il évolue dans le cercle familial. Si c'est à l'ordre du jour, on peut aussi y voir la manière dont le consultant envisage ou construit sa vie de famille et les aspirations qu'il nourrit envers cet aspect de sa vie.

Le domaine matériel et financier est celui des structures et de l'argent. On y voit ce qui concerne les rapports qu'entretient le consultant avec le monde matériel : les structures générales de sa vie et la manière dont il les construit, mais aussi les aspects liés à l'argent, etc.

Le domaine de l'amitié met en relief les relations que le consultant entretient avec son cercle amical et la manière dont il y évolue. Selon les besoins, il est possible d'élargir ce domaine en y incluant les relations humaines en général. On y voit alors comment le consultant envisage les rapports humains et comment il les gère.

 

Remarques
Contrairement à ce que le nombre important de cartes pourrait laisser penser, ce tirage est très facile à effectuer. Tout d'abord, sa structure est très simple car chaque ligne représente un domaine et chaque groupe de quatre cartes est organisé de la même façon. Cet aspect répétitif simplifie grandement la lecture et la rend aussi plus rapide : à chaque fois, les positions des lames indiquent comment les interpréter, et l'ensemble de la ligne délivre un message intéressant et constructif pour le consultant. Dès lors, celui-ci peut agir en conséquence et décider – toutes proportions gardées bien sûr – de l'orientation à donner aux événements et aux problématiques qui auront été identifiés. La succession de petits groupes de cartes aide l'interprète à aller droit au but dans son propos, ce qui profite à la fois au consultant et au cartomancien puisque l'analyse de chaque domaine n'est pas plus compliquée que celle d'un tirage en trois lames !

À la différence de nombreux tirages généraux proposant une exploration de l'ensemble des domaines de la vie du consultant, celui-ci n'adopte pas un point de vue chronologique mais présente une approche analytique des grandes problématiques affectant l'existence du consultant dans l'ensemble des domaines. L'analyse tenant compte des enjeux rencontrés, de leur origine et de l'attitude qu'adopte le consultant face à eux, on met en relief les réalités objectives qui interviennent dans sa vie, tandis que le conseil formulé ensuite l'aide à trouver le cap qui lui permettra d'établir les stratégies approriées pour tirer le meilleur parti de sa situation. Enfin, l'ouverture finale laisse entrevoir l'issue la plus probable, ce qui est très utile au consultant dans la construction de sa réflexion et de la suite de son parcours. Les messages qui ressortent de ce tirage s'avèrent donc constructifs, clairs, précis, et directement utiles au consultant. Voilà qui l'aide à anticiper les éventuels obstacles qui pourraient surgir et, au besoin, à moduler son attitude et sa façon de voir les choses. Cette approche analytique pousse le consultant à prendre conscience de sa marge de manœuvre et à se responsabiliser par rapport aux situations qu'il rencontre. Il est donc vivement incité à adopter une attitude active et non passive : il est partie intégrante des solutions à apporter aux problématiques soulignées, et non dans l'attente contemplative de ce que lui réserve chaque domaine.

 

Supports à privilégier
Ce tirage a été pensé pour être effectué avec le tarot, qu'il soit de type Marseille, Rider-Waite Smith, Crowley, ou mixte. On privilégiera bien sûr un support avec lequel on est à l'aise en termes de langage symbolique car cela facilitera grandement la lecture et la compréhension des messages portés par les lames.

Il est également possible d'utiliser un oracle, à condition bien sûr que celui-ci comporte suffisamment de cartes. Ainsi, l'Oracle Belline peut s'avérer une bonne option, de même que Madame Endora's Fortune Cards. En revanche, les jeux Lenormand, en raison de leur mode de lecture spécifique, ne sont pas compatibles avec ce tirage tel qu'il est présenté ici. Si vous souhaitez une adaptation de la Roue de l'Existence pour les jeux Lenormand, n'hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires et j'y travaillerai !

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 13 juillet 2017. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

La Croix Celtique

Pourquoi j'apprécie la Croix Celtique

Article rédigé par mes soins. Reproduction interdite.

 

La Croix CeltiqueS'il est un mode de tirage que l'on trouve dans tous les livres et dans tous les livrets un peu soignés ou presque, c'est bien la Croix Celtique. Quelle que soit sa forme, elle est l'un des tirages les plus souvent pratiqués aux côté du tirage en croix et du tirage en trois lames. Si certains la considèrent comme la méthode la plus aboutie, d'autres la boudent en raison de sa structure qu'ils trouvent trop rigide et trop directive.

Pour ma part, c'est un mode de tirage que j'ai appris à apprécier au fil du temps et auquel je n'hésite pas à avoir recours aujourd'hui lorsque son utilisation me paraît pertinente. Toutefois, je ne fais pas partie de ceux qui voient en la Croix Celtique la « méthode miracle » car à mon sens, il est indispensable de l'utiliser à bon escient si l'on souhaite en tirer tous les bénéfices, comme n'importe quelle autre méthode de tirage d'ailleurs.

La Croix Celtique présente de nombreux aspects qui en font un tirage intéressant à bien des niveaux. J'aimerais donc revenir sur ceux qui me paraissent les plus remarquables afin de mettre en relief certaines des possibiités d'explorations offertes par cette méthode. J'aimerais également montrer que la Croix Celtique n'est pas difficile à effectuer en soi, pour peu que l'on s'y prenne avec méthode. Là où certains voient une structure rigide se trouve en réalité de multiples niveaux de lecture qui révèlent bien davantage qu'on ne pourrait le penser de prime abord !

 

Un tirage multi-usages
La Croix Celtique permet un large éventail d'explorations. Faut-il pour autant considérer cette méthode comme un « tirage à tout faire » ? Non, bien sûr : comme toute autre méthode, son intérêt est très vite limité si l'on cherche à l'employer à tort et à travers. Aussi, pour en tirer tous les bénéfices – et en faire profiter le consultant ! –, il est indispendable de commencer par se demander à quoi sert ce tirage et à quels types d'interrogations il peut répondre.

Tout d'abord, la Croix Celtique peut se faire sans question. Dans ce cas, on examine la situation générale du consultant de ses racines à son issue la plus probable en passant par les principales influences que subit cette situation, qu'elles soient intérieures ou extérieures. On a ainsi un aperçu de ce qui se passe autour du consultant, à la fois sur le plan chronologique, sur ce qui est visible et s'exprime autour de lui, mais aussi sur ce qui se passe en lui-même, sur son propre rapport à ce qu'il vit.

Lorsqu'il est effectué avec une question, ce tirage permet d'explorer une situation donnée en profondeur car il tient compte de l'ensemble des aspects qui peuvent l'influencer. Conscient de tous les enjeux qui se présentent à lui, le consultant a alors toutes les clefs en main pour parvenir à tirer le meilleur parti de sa situation et atteindre ses objectifs (dans la mesure du possible, bien sûr). Il peut ainsi être vigilant et déjouer les pièges qui se mettraient en travers de son chemin, qu'ils soient le résultat de circonstances extérieures ou de sa propre approche de la situation. Ce tirage est donc particulièrement indiqué dans les cas où l'on a besoin d'avoir une vision d'ensemble d'une situation afin de mettre en place les stratégies qui permettront au consultant de parvenir à ses fins. Utilisée avec une question, la Croix Celtique aide à prendre en compte tous les éléments qui composent une problématique donnée. Dès lors, le consultant peut décider des suites à donner et des pistes à emprunter selon l'issue vers laquelle il souhaite se diriger.

Parmi les situations qui se prêtent le mieux à une exploration par la Croix Celtique se trouvent notamment toutes les constructions de projets, quel que soit le domaine concerné. Par exemple, si l'on est sur le point de créer une entreprise, on aura un aperçu concret et complet du chemin parcouru et à parcourir jusqu'à la concrétisation du projet. Ainsi, seront mis en relief les fondements et les racines du projet (le travail accompli et les motivations), leurs conséquences sur le présent et le futur (les dispositions présentes, le potentiel), mais aussi les interrogations très personnelles que l'on peut nourrir dans ce type d'entreprise (les craintes, les espoirs, l'image que l'on renvoie au monde extérieur, celle que l'on a de soi-même et de la situation).

De la même façon, les nouveaux départs, qu'ils soient professionnels ou non, sont particulièrement appropriés pour une exploration avec la Croix Celtique : nouvelle activité (reconversion professionnelle), nouveau poste, nouveau départ d'une relation (sentimentale ou non), nouvelle relation amoureuse, etc. Il sera alors question de définir quelles sont les énergies en présence et qui favorisent ou non la réussite du consultant, mais aussi de cerner de quelle manière il peut s'employer à mettre toutes les chances de son côté pour tirer le meilleur parti de la situation, notamment en travaillant sur lui-même.

La Croix Celtique aide aussi à trouver son chemin lorsqu'on a du mal à savoir quelle attitude adopter, et ce quelle que soit la situation. Elle fournit alors de précieux conseils quant à la manière d'aborder les choses et révèle aussi bien ce qu'il est conseillé de mettre en avant que à quoi il est important d'être vigilant. Le consultant peut ainsi travailler à s'affranchir de ses craintes, ramener ses espoirs à des dimensions réalistes, avoir une image de lui-même plus objective, et se détacher de sa peur du regard d'autrui. Cette méthode est donc très intéressante pour qui souhaite trouver sa voie et se remettre en question dans le but de se réaliser au mieux.

 

De multiples niveaux de lecture
En plus du large éventail qu'elle couvre en termes d'exploration, j'apprécie la Croix Celtique pour les différents niveaux de lecture qu'elle permet. En un seul tirage, on a ainsi un instantané de la situation, une approche chronologique, le point de vue du consultant, celui des personnes qui l'entourent, et un aperçu de l'issue probable de la situation. Grâce à tout ceci, on obtient une image très complète des multiples influences qui affectent la question posée ou la situation examinée.

Le cœur de la croix, formé par les lames 1 et 2 (ou 1, 2 et 3, ou encore S, 1 et 2 selon les variantes), présente la problématique à explorer et les influences qu'elle subit directement. On cerne ainsi dès le départ les grandes lignes et les principales pistes dont il sera important de tenir compte pour trouver les solutions adéquates. La situation est montrée telle qu'elle est ou telle qu'elle affecte le consultant, y compris dans les difficultés et les oppositions qu'il y rencontre. Voilà qui permet d'avoir une vision claire et relativement objective des enjeux soulevés par la situation ou la question posée.

Les lames qui entourent le cœur de la croix sont à considérer en deux temps. Tout d'abord, l'axe horizontal évoque les aspects chronologiques qui ont mené à la situation présente ou qui en découleront. Ainsi, on comprend les racines de la situation actuelle et éventuellement d'où viennent les difficultés que l'on rencontre au moment du tirage, et l'on aperçoit également ce vers quoi on se dirige en prolongeant les dynamiques présentes. Selon les variantes de cette méthode, les positions liées au passé et au futur (proche) dont il est ici question sont fixes (passé à gauche, futur à droite) ou dépendent de la direction du regard du Signifiant, qui est choisi parmi les lames de la cour royale. Ensuite, l'axe vertical est quant à lui le plus souvent lié aux aspects conscients et inconscients de la situation. Ainsi, la lame qui se trouve en dessous du cœur de la croix évoque soit les facteurs cachés ou inconscients qui contribuent à faire de la situation ce qu'elle est au moment du tirage, soit les fondements du problème, c'est-à-dire les raisons profondes de son existence actuelle. Celle qui couronne le cœur de la croix révèle quant à elle les facteurs conscients – y compris dans l'attitude du consultant – ou donne un aperçu de la meilleure issue possible pour la situation ou du but que vise le consultant.

Ces influences directes, immuables ou presque et factuelles qui gravitent directement autour de la situation sont compétées par la colonne de lames située à droite de la croix, qui présente les influences en quelque sorte « périphériques », c'est-à-dire ce sur quoi le consultant peut agir plus ou moins directement. Ainsi, on explore les aspects intérieurs qui caractérisent le consultant et la manière dont il envisage sa situation, notamment à travers les lames 7 et 9 (ou 8 et 10, si l'on utilise la Croix Celtique dite traditionnelle), qui permettent pour la première de prendre conscience de la manière dont le consultant vit la situation intérieurement, et pour la seconde de cerner les espoirs et les craintes qu'il nourrit envers celle-ci. De cette façon, le consultant peut travailler sur lui-même, et réajuster ses espoirs et ses peurs afin qu'ils soient plus réalistes par rapport aux véritables enjeux de la situation. En relativisant de la sorte, il peut alors mettre toutes les chances de son côté pour influencer la situation et en favoriser une issue qui lui soit bénéfique.

Il va sans dire que comme dans toute situation, le consultant n'est pas le seul à décider de la tournure que prennent les choses. La Croix Celtique tient compte de cette réalité en ne négligeant pas l'importance du monde extérieur et son influence sur ce que vit le consultant. En effet, la lame 8 (ou 9, si l'on utilise la Croix Celtique dite traditionnelle) renseigne sur l'environnement, la réalité extérieure, ou l'image publique du consultant, ce qui l'aide à confronter ce qu'il vit intérieurement à ce qui se passe autour de lui et à la manière dont tout ceci résonne avec les dynamiques qui régissent le monde extérieur. Là encore, il pourra réfléchir aux stratégies à mettre en place pour faire en sorte d'influencer son environnement ou réajuster l'image qu'il projette de lui-même afin qu'ils contribuent eux aussi à le rapprocher de l'objectif qu'il s'est fixé ou de la meilleure issue possible.

Enfin, les différentes facettes qui sont montrées de l'évolution de la problématique sont très intéressantes et, là encore, complémentaires. Tout d'abord, la croix comporte une lame évoquant le futur proche ou la stratégie future du consultant. Ensuite, si l'on opte pour la Croix Celtique dite traditionnelle ou la Croix Celtique selon A.E. Waite, la lame 6 ou 3 (respectivement) montre également un aperçu de la meilleure issue possible de la situation, c'est-à-dire des potentiels qu'elle contient et qui peuvent devenir réalité si l'on s'y prend bien. La colonne comporte elle aussi une ou deux lames (si l'on utilise la Croix Celtique Wellsienne) donnant une ouverture vers l'issue de la situation. Dans tous les cas, la lame qui se trouve au sommet de la colonne présente l'issue probable de la situation, c'est-à-dire celle qui se manifestera concrètement si l'on tient compte des différents points soulevés par le tirage. Voilà qui implique de trouver les solutions et les stratégies appropriées face à ce qui aura été mis en exergue, et ceci est du ressort du consultant. La Croix Celtique Wellsienne propose une dernière lame qui, décalée par rapport à la colonne, décrit l'issue consciente. Il s'agit de l'issue de la situation telle que la verra le consultant et telle qu'il la vivra, ce qui peut être différent de l'issue objective et absolue. Cette lame apporte donc une nuance supplémentaire qui peut se révéler intéressante dans certains cas.

 

Un tirage intimidant ?
Bien qu'ils soient très intéressants et qu'ils permettent une analyse approfondie d'une problématique donnée, il est vrai que les aspects qui ont été mis en avant jusqu'à présent peuvent sembler complexes à articuler dans une interprétation. Très souvent, je lis ou j'entends autour de moi que cette méthode de tirage est « trop compliquée », qu'elle comporte « trop de cartes » ou encore qu'apprendre toutes les positions des lames est « trop difficile » ou « trop contraignant », ce qui décourage les cartomanciens débutants et confirmés. À première vue, ce tirage peut certes sembler intimidant, mais il est pourtant assez simple à réaliser dès lors que l'on a acquis les principales bases de l'interprétation en cartomancie.

Tout d'abord, il faut autant que possible cesser de l'aborder avec l'idée qu'il est « difficile » ou « compliqué » ! Ce n'est pas parce qu'un tirage comporte « beaucoup » de cartes – tout est relatif – que son interprétation est laborieuse ou qu'il est hors de portée du cartomancien « non expert ». Là encore, la notion d'« expert » reflète plus souvent la confiance que le consultant a en lui-même que ses réelles capacités à déchiffrer les tirages. C'est pourquoi il ne faut pas tomber dans le piège de penser que la Croix Celtique est inaccessible uniquement parce qu'elle combine différents aspects et plusieurs niveaux de lecture.

Comme avec la plupart des méthodes de tirage dites « complexes », il est possible de scinder la Croix Celtique en plusieurs parties, plus faciles à interpréter. Bien sûr, on peut toujours si on le souhaite suivre l'ordre dans lequel les cartes ont été tirées. On a alors une progression intéressante qui part de ce qui caractérise la situation à examiner pour élargir les axes d'exploration à ce qui l'influence et offre la possibilité de la faire évoluer. Cependant, si cet ordre de lecture impressionne, on peut toujours procéder par thématiques en rapprochant les lames qui évoquent des aspects similaires tels que ceux qui ont été soulignés plus haut. On met ainsi en valeur des nuances d'un même thème, ce qui permet d'en aborder les dynamiques complémentaires et de voir comment le tout s'articule. Cette méthode permet de morceler la Croix Celtique et de la rendre plus abordable en cela que l'on procède par étapes, ce qui, psychologiquement, rend la tâche moins insurmontable. Avec l'habitude, on se rendra compte que la Croix Celtique est beaucoup moins difficile qu'on ne le pensait au départ, et l'on parviendra même à combiner l'interprétation par ordre de tirage et l'interprétation thématique, ce qui donnera encore plus de profondeur à l'analyse. La structure de cette méthode de tirage apparaîtra également comme plus logique, et donc plus aisée à assimiler. Le tout est de procéder pas à pas et de prendre son temps !

 

Comme à peu près tout le monde, j'ai moi aussi eu des difficultés à utiliser la Croix Celtique et pendant longtemps, je l'ai délaissée au profit d'autres méthodes de tirage qui m'étaient plus confortables. Ce n'est qu'au fil des années que je m'y suis intéressée avec la ferme intention d'en comprendre les multiples aspects, de les articuler et de voir comment je pouvais en tirer les bénéfices et en faire profiter mes consultants. Plus je l'étudiais, plus elle m'intéressait... et moins elle m'impressionnait ! Du coup, je n'hésite plus aujourd'hui à l'utiliser en consultation, que ce soit en tirage général pour faire le point sur ce que vit le consultant ou pour analyser une situation donnée et en dégager les points qui aideront le consultant à en mesurer les différents aspects. La variante vers laquelle je me tourne dépend bien sûr de ce qu'il sera pertinent de mettre en relief pour aider au mieux le consultant à résoudre ce qui le préoccupe.

La Croix Celtique est une méthode très intéressante, à condition bien sûr de l'employer à bon escient. Une fois que l'on a compris à quels types de questions elle peut répondre et quelles situations elle permet d'examiner, elle devient plus abordable et l'on peut mieux en cerner les utilités. En l'étudiant, on aura plaisir à repérer les résonances entre les différentes positions pour en faire bon usage dans les analyses, ce qui contribuera non seulement à affiner les interprétations, mais aussi à donner confiance au cartomancien, qui sera par conséquent moins intimidé par cette méthode qui suscite généralement beaucoup d'appréhension.

Pour aller plus loin, je vous invite à vous familiariser avec plusieurs variantes de la Croix Celtique, que vous trouverez sur ce blog : la Croix Celtique Traditionnelle, la Croix Celtique selon A. E. Waite, la Croix Celtique Wellsienne, et la Croix Celtique Simple. Si vous êtes curieux et souhaitez en apprendre davantage sur ce mode de tirage et ses subtilités, je vous encourage également vivement à découvrir la passionnante série d'articles de Theresa Reed, alias The Tarot Lady, qui propose de décortiquer la Croix Celtique. Vous y trouverez un grand nombre d'astuces qui vous aideront à entrevoir les multiples possibilités et subtilités de cette méthode de tirage. Et bien sûr, si vous avez besoin d'aide pour mieux connaître la Croix Celtique tout en l'abordant de manière ludique, je serais ravie de vous retrouver pour que nous prenions le temps d'examiner cela ensemble autour d'un thé et/ou d'une gourmandise !

Et vous, appréciez-vous cette méthode de tirage ? La pratiquez-vous ?

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 29 juin 2017. Reproduction partielle ou totale strictement interdite)