Qui frappe à ma porte?

Tirage spécial Samhain/Halloween mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Inspiration
Comme on l'a déjà vu, le « trick-or-treating » est une coutume emblématique d'Halloween. Le tirage proposé précédemment s'appuyait dessus, permettant au consultant de prendre part lui aussi à cette coutume. La méthode présentée ci-dessous permet d'aller encore plus loin et propose cette fois une exploration de soi approfondie au moyen d'une soirée de « trick-or-treating » au cours de laquelle les rôles sont quelque peu chamboulés.

Le consultant est l'hôte qui attend chez lui le passage des petits « monstres » et autres figures emblématiques de la saison, à cela près que ce n'est pas lui qui leur donne quelque chose, mais eux qui lui apportent leurs diverses influences, le tout sous le regard sage et bienveillant de la chouette qui se tient non loin de là.

 

Objet
Faire le point sur la situation psychologique du consultant.

 

Procédure
Après avoir mélangé et coupé le jeu, on tire huit cartes que l'on dispose comme suit :

Qui frappe à ma porte

 

Lecture et interprétation
Les cartes sont devant soi, face cachée. Imaginer que chacune d'entre elles représente quelques coups frappés à la porte. Aller ouvrir. Chaque visite révèle une créature différente lorsque la porte s'ouvre (lorsqu'on dévoile la carte). Voici ce que chacune apporte au consultant :

La lame 1 correspond au premier visiteur. Celui-ci est un fantôme. Il montre au consultant ce qui le hante, ce dont il a du mal à se défaire, ce qu'il a du mal à laisser derrière lui.

La lame 2 est la visite d'un vampire. Comme on le sait, un vampire suce le sang, tel un parasite. Par extension, celui qui frappe à la porte du consultant représente ce qui le pollue, ce qui l'affaiblit.

La porte s'ouvre ensuite sur une goule (lame 3). Celle-ci montre au consultant ce qui le dévore.

Puis vient un zombie, en lame couronne (carte 4). Par sa position, l'influence du zombie se diffuse sur l'ensemble du tirage. Un zombie est un être envoûté, ensorcelé, qui n'a plus vraiment le contrôle de lui-même tant il est engourdi par le sort qui lui embrume le cerveau et l'esprit. Par conséquent, celui qui frappe à la porte du consultant lui présente ce qui l'empêche de penser clairement ou de réfléchir de manière lucide. Il peut aussi lui montrer ce sur quoi il n'est pas lucide, ce sur quoi il devrait certainement changer de point de vue.

La visite suivante révèle une sorcière (lame 5). Magicienne et jeteuse de sorts à ses heures, la sorcière connaît l'art de la transformation sur le bout des doigts. Elle intervient donc en la faveur du consultant en lui montrant ce qui pourrait l'aider à trouver une issue et à se débarrasser de ce qui le trouble. Elle peut également lui indiquer de quelle manière il peut amorcer une transformation qui lui sera profitable.

La sixième visite est celle d'un chat noir qui, voyant de la lumière, est venu gratter à la porte (lame 6). Longtemps considéré comme une créature maléfique apportant la malchance absolue et familier attitré de la sorcière, ce chat suit la sorcière qui s'est arrêtée juste avant lui. Regardant le consultant avec ses grands yeux verts, il lui montre ce qui peut faire tourner sa chance, ce qui croisera son chemin de manière fortuite. Il apporte l'imprévu, l'inopiné.

Le visiteur suivant restera un mystérieux inconnu, mais avant de frapper à la porte et de s'enfuir en courant, il a laissé une citrouille gravée et creusée à l'intérieur de laquelle se trouve une bougie (Jack O' Lantern) sur le pas de la porte (lame 7). Celle-ci éclaire le chemin du consultant, le guide dans l'obscurité, au sens propre comme figuré. Elle lui permet de tenir les parasites éloignés.

La dernière carte (lame 8), placée en position de poignée de la porte sur le schéma, est la chouette sous les yeux de laquelle cette succession de visites s'est déroulée. Celle-ci est une forme de synthèse du tirage et donne un conseil final au consultant afin qu'il puisse ouvrir la porte (représentée par l'ensemble du tirage) et passer à une autre étape.

 

Remarques
Visuellement, ce tirage évoque une porte. Celle-ci est bien sûr celle qu'ouvre le consultant à chaque nouveau visiteur, mais c'est également la porte qui se trouve entre les Mondes et qui, en période de Samhain, est ouverte le plus possible afin de permettre aux deux Mondes de se côtoyer, d'où la présence des créatures typiques d'Halloween dans ce tirage. Enfin, cette porte est aussi celle que le consultant ouvrira au terme du déchiffrage du tirage, celle qui se trouve en lui et qui lui permettra de passer à une autre étape de sa vie. Elle symbolise donc la notion de passage d'un état à un autre, qui est au centre des célébrations de Samhain.

Au niveau de la structure, on note que ce tirage est divisé en deux parties principales, reliées par une lame charnière qui n'est autre que la carte 4, celle incarnant le message du zombie. En tant que charnière, elle constitue le lien entre les deux parties, dont elle réunit d'ailleurs les aspects : elle montre ce qui fait du tort au consultant (ce qui l'empêche de penser clairement, ce qui embrume son esprit), mais en faisant cela, elle lui permet d'en prendre pleinement conscience et d'amorcer un changement de point de vue afin de réfléchir autrement pour trouver des solutions. La première partie, au cours de laquelle on croise un fantôme, un vampire et une goule, indique ce qui malmène le consultant, ce qui lui cause du tort, ses peurs et ses soucis. La deuxième, constituée de la sorcière, du chat noir et du Jack O' Lantern, aide le consultant à remédier à ce qui l'affecte en lui apportant des solutions et des moyens d'agir. Quant à la chouette, elle est indépendante et porte un regard global sur le tirage.

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut être effectué avec un tarot (de type Marseille ou Waite) ou un oracle classique tel que la Triade ou l'Oracle Belline.

En raison de l'atmosphère particulière à la saison, on pourra tout à fait préférer des jeux qui en exploitent l'esprit et la symbolique. Parmi les tarots, on aimera par exemple se tourner vers le « Halloween Tarot » ou le « Gothic Tarot » de Joseph Vargo. En ce qui concerne les oracles, les « Madame Endora's Fortune Cards », « Oracle of Shadows and Light », « Oracle of the Shapeshifters » et « Wild Wisdom of the Faery Oracle » sont tout à fait indiqués.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 20 octobre 2012. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Samhain Halloween Wicca méthode de tirage tirage original tirage des sabbats introspection exploration de soi

Commentaires (1)

Morrigann Moonshadow
  • 1. Morrigann Moonshadow (site web) | 03/04/2016
Yorkie, le lundi 29 octobre 2012, à 19h10:
Je me suis beaucoup amusée avec ce tirage,tant de part sa structure que par le jeu que j'ai utilisé(le Tarot d'Halloween).

Pour autant il n'en reste pas moins bluffant!Je le trouve particulièrement adapté pour des tirages d'introspection psychologique . :)

Ma réponse, le lundi 29 octobre 2012, à 23h44:
Coucou Yorkie :)

Ravie que ce tirage te plaise! Il est à la fois divertissant (aspect jeu par la métaphore du "trick-or-treating") et profond (il révèle les choses auxquelles on refuse de faire face) ;)

J'ai hâte de voir ce que donnent tes essais! :)

A très vite,
Morrigann

Ajouter un commentaire