Le Tirage en Croix

Article rédigé par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Voici un tirage qui, s’il paraît d’une simplicité déconcertante, apporte énormément d’éléments lorsqu’on souhaite obtenir une réponse précise à une question. La simplicité est le maître-mot de ce tirage, et si l’on dit souvent que ce qui est le plus simple est la plupart du temps ce qui se révèle le plus efficace, ce tirage en est la preuve. Il est l’un des plus utilisés, que ce soit par les débutants ou par les plus confirmés.

 

Objet
Répondre rapidement à une question simple.

 

Procédure
Mélanger et couper le jeu, puis l’étaler en éventail. Tirer quatre lames que l’on dispose en croix comme sur le schéma ci-dessous. Ne pas tirer la cinquième carte tout de suite, sauf si l'on utilise un tarot de type Rider-Waite Smith.

Lire les cartes dans l’ordre où on les a tirées, de la façon suivante :

Carte 1 : le pour, ce qui est favorable au consultant et qui va dans son sens.

Carte 2 : le contre, ce qui s’oppose au consultant, ce qui le freine et pourrait mener à l’échec.

Carte 3 : le conseil, l’influence indépendante à la volonté du consultant. Il peut s’agir d’une aide extérieure ou d’une indication quant à l’attitude à adopter (ou au contraire à éviter !) pour voir une issue heureuse à la question.

Carte 4 : la réponse.

Carte 5 : la synthèse : elle « résume » le tirage, met en lumière les principales forces auxquelles il va falloir être attentif.

Tirage en Croix

Définir ensuite la cinquième lame (synthèse). Pour ce faire, plusieurs solutions au choix :

1/ On additionne les numéros des quatre cartes tirées et si ce résultat est supérieur au nombre total de lames contenues dans le jeu complet (ou à 22 si l’on n’utilise que les majeures du tarot de Marseille), on lui soustrait ce nombre.

2/ On additionne les numéros des quatre lames tirées et on réduit à un seul chiffre en additionnant les chiffres qui composent le résultat.

3/ On tire une lame supplémentaire.

Exemples dans le cas d’une synthèse calculée :
Avec les majeures du tarot de Marseille : 4 (Empereur) + 12 (Pendu) + 3 (Impératrice) + 19 (le Soleil) = 38

On a le choix entre deux solutions : soit on soustrait 22 à 38 et on obtient 38 – 22 = 16 (la Maison-Dieu), soit on additionne les deux chiffres 3 + 8 = 11 (la Force). En fonction de la méthode choisie, la synthèse pour cet exemple sera la Maison-Dieu ou la Force.

Avec l’oracle Belline : 19 (argent) + 9 (campagne-santé) + 30 (la table) + 21 (vol-perte) = 79

Le Belline comporte 52 cartes, il faut donc réduire. Soit on soustrait 52 : 79 – 52 = 27 (l’autel), soit on additionne : 7 + 9 = 16 (les pénates).

N.B. : Quoiqu’il en soit, il faut choisir une façon de faire et s’y tenir. Si l’on couvre le jeu, il est possible de combiner les méthodes pour recouvrir la synthèse. Mais attention, cela rend le tirage plus complexe !

Si l’on décide de couvrir le jeu pour obtenir plus de précisions, on dévoile d’abord la première « couche », on l’interprète, puis on recouvre la lame souhaitée face cachée (ou l’ensemble du jeu) dans l’ordre que l’on désire. On retourne ensuite les cartes dans l’ordre de lecture. Il est recommandé de ne pas couvrir au-delà de deux fois, car cela compliquerait le tirage inutilement. Si vous débutez, nul besoin de couvrir, car ce tirage est suffisamment précis et explicite. Ne couvrez que si vous avez vraiment besoin d’éléments supplémentaires !

Remarques
Si vous utilisez un tarot de Marseille et que vous décidez de couvrir votre tirage, prenez les arcanes majeurs pour la « première couche » et les mineurs pour les suivantes (sauf pour les synthèses qui, calculées, vous donneront d’autres majeurs). Là encore, deux solutions : soit vous mélangez tous les mineurs ensemble, soit vous ne prenez que ceux qui concernent le domaine abordé par la question. Cette deuxième option vous permettra d’interpréter les lames au plus près des préoccupations du consultant. Cela dit, prendre les 56 mineurs permet aussi de mettre au jour différents aspects de la question. En réalité, ce choix s’effectue sur le moment, en fonction de ce que l’on ressent par rapport au tirage que l’on a sous les yeux.

Avec un tarot de type Rider-Waite Smith, les arcanes majeurs et mineurs sont mélangés dès le départ. La synthèse n'est donc pas calculée mais tirée en même temps que les quatre premières lames.

 

Quels supports privilégier ?
Ce tirage s’effectue indifféremment avec un tarot ou un oracle. À vous de voir lequel vous aurez envie d’utiliser en fonction du moment ! Pour ma part, j’emploie souvent le tarot (de Marseille ou Rider-Waite Smith, le Belline, mais aussi « Madame Endora’s Fortune Cards ». L’un des principaux avantages de ce tirage est qu’il est réalisable avec presque n’importe quel jeu, ce qui permet de les « tester » et de les assimiler sans que cela ne devienne trop compliqué.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 14 mars 2011. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

tarot oracle méthode de tirage tirage tirage classique croix

Commentaires (7)

Morrigann Moonshadow
  • 1. Morrigann Moonshadow (site web) | 01/04/2016

Laure, le mardi 23 septembre 2014, à 14h01:
Bonjour,

Je tenais d'abord à vous remercier pour vos explications et vos conseils sur la cartomancie! Par curiosité, j'ai acheté un jeu de tarot de Marseille il y a presque un an et je souhaitais vraiment m'y essayer sérieusement, mais le livret inclus avec m'avait alors rebutée de la chose : le début explique comment "consacrer son jeu". Je suis ouverte d'esprit, mais j'ai toujours besoin qu'il y ait une certaine logique dans les choses, et je ne voyais pas en quoi la lune pouvait permettre à des cartes de "fonctionner"... Je ne voyais même pas l'intérêt de consacrer un jeu. Alors j'ai mis les cartes de côté en me disant que ce n'était pas pour moi.

Mais récemment, j'ai eu envie d'essayer à nouveau. Comme j'étais complètement perdue, à la fois dans la pratique et dans ma conception de la cartomancie, j'ai fait des recherches sur internet et je suis tombée sur votre site qui m'a vraiment éclairée! Vos explications sur la "souplesse" de la cartomancie où chacun fait selon ses préférences et sa propre conception de celle-ci m'a rassurée. Comme vous expliquez bien l'importance de l'analyse des lames, je comprends enfin ce qu'est réellement la cartomancie grâce à vous. Alors merci. :) Ca m'a complètement débloquée.

Je suis donc en train de m'y remettre et, pour revenir au sujet de l'article, je me demandais comment interprète-t-on une carte retournée en position 1? Lors d'un tirage, je me suis retrouvée avec le soleil dans ce cas là, je me suis dit que cela pouvait peut-être atténuer la portée de la carte (surtout que j'avais la Maison-Dieu en position 4...).

Merci,

Laure

Ma réponse, le mercredi 24 septembre 2014, à 05h20:
Bonjour Laure,

Un grand merci pour votre passage ici et pour votre message. Je suis heureuse d'avoir pu vous "réconcilier" avec la cartomancie et que ce que vous avez lu ici vous ait donné envie d'essayer à nouveau!

Comme vous l'avez compris, un jeu n'a pas besoin d'être consacré pour fonctionner. Le seul "activateur" du jeu reste... vous-même, bien sûr! Le seul moment où l'on consacre un objet (y compris un jeu de carte) est lorsqu'on a l'intention de l'utiliser dans un rituel magique. Or, tirer les cartes n'est pas un acte magique. Cela dit, il arrive que certaines personnes aient besoin de se rassurer et de projeter les "pouvoirs" qu'ils attribuent à leur jeu. Ainsi, ces personnes vont souvent vouloir "activer" leur jeu ou feront leurs tirages uniquement avec une certaine mise en scène (bougies, encens, etc.). Tout ceci les aide surtout à se concentrer. Les mêmes résultats seraient atteints sans tout cela, mais ces gestes leur sont nécessaires pour se concentrer.

Si ce genre de pratiques ne vous "parle" pas, alors ne le faites pas. Tirer les cartes n'est en soi pas un acte magique mais est, au contraire, quelque chose de très rationnel. Comme vous l'avez remarqué, cela s'apprend et l'étude des lames est capitale pour en comprendre le langage symbolique et produire des interprétations pertinentes. En cartomancie, il y a certains cadres et structure qu'il faut respecter pour assurer une bonne pratique, mais à l'intérieur des cadres se trouve un immense espace de liberté que vous avez remarqué également. Les cadres et les principes "fixes", lorsqu'on les maîtrise, permettent d'être créatif et donne d'infinies possibilités. Avec le temps et un peu de pratique, vous vous en rendrez compte pour vous-même et cela viendra enrichir votre pratique!

J'en arrive à votre question sur le tirage en croix. Tout d'abord, les rôles des lames renversées sont multiples. Bien que ceci soit rare, une lame renversée peut signifier l'inverse de la même lame droite. Mais ce n'est pas le rôle le plus fréquent, loin de là! Le fait que la lame soit renversée peut aussi minimiser les effets de la lame. C'est très souvent le cas! Il est également possible que le fait qu'une carte soit renversée soit une sorte de "signe" indiquant au Consultant que la lame en question est particulièrement importante au sein du tirage. Cela arrive assez souvent.

Dans un tirage en croix, la position 1 montre un aspect favorable pour le Consultant. Dans le cas où il s'agit du Soleil renversé, il est possible que bien que toutes les dispositions soient réunies pour votre réussite, celle-ci ne sera pas aussi éclatante que vous l'auriez souhaité, ou que la réussite dont il est question cache quelque chose qui viendra relativiser votre bonheur (la réussite peut alors devenir une sorte de "cadeau empoisonné"). Tout dépend bien sûr du contexte, mais en considérant la Maison Dieu en réponse, je dirais que les événements prendront une tournure imprévue qui pourrait venir retarder le succès annoncé par le Soleil. Bien sûr, ces éléments sont à prendre avec les plus grandes précautions car sans la question ni le reste du tirage, il est difficile de vous répondre précisément. Mais vous avez déjà quelques éléments qui devraient nourrir votre réflexion et vous aider ;)

J'espère que cela vous aide un peu. Si vous avez d'autres questions, j'y répondrai avec plaisir!

Je vous souhaite une belle journée,
A bientôt,
Morrigann

Laure, le samedi 27 septembre 2014, à 12h17:
Bonjour Morrigan,

Merci pour cette explication, elle m'est très utile! J'y vois un peu plus clair maintenant. Je vais continuer mon apprentissage et n'hésiterai pas à vous poser des questions si j'ai besoin.

Je vous souhaite une excellente journée,

Laure

Ma réponse, le samedi 27 septembre 2014, à 23h49:
Bonjour Laure,

Heureuse d'avoir pu vous aider! N'hésitez pas à partager vos expériences et à me faire part de vos questions, j'y répondrai avec grand plaisir!

Très beau week-end à vous!
Morrigann

Manon
  • 2. Manon | 02/11/2016

Bonsoir,

Tout d'abord, merci beaucoup !
J'ai découvert votre blog récemment et j'avoue être enchantée !
Grâce à vous, l'apprentissage est beaucoup plus facile :)
Donc encore merci !

Ensuite... J'ai une question sur le tirage en croix.
J'ai compris les spécificités en fonction du tarot de marseille ou de l'oracle de belline.
Mais j'ai un tarot rider waite, et j'avoue ne pas avoir compris si il fallait utiliser tout le jeu ou seulement les arcanes majeurs...
Entre autre, si l'on peut utiliser tout le jeu, pour le calcul de la 5eme carte, faut-il compter toute les cartes ? les cartes de cour ont elles une valeur ? ou faut-il les oublier ?... haha... C'est surement des questions stupides... Mais ça me bloque mentalement et pour tout dire j'ai stoppé le tirage et l'ai laissé sur ma table sans rien regarder ni toucher..

Par avance, merci de votre aide ! et une excellente soirée/journée à vous !

Manon F.

morrigann_moonshadow
  • 3. morrigann_moonshadow (site web) | 02/11/2016

Bonsoir Manon;

Un tout grand merci à vous pour votre passage par ici et pour votre message! Je suis heureuse que ce blog vous aide dans votre apprentissage de la cartomancie!

Rassurez-vous: il n'y a pas de question "bête", et les vôtres sont tout à fait légitimes. Voici donc quelques éléments de réponse, qui je l'espère vous aideront à y voir plus clair.

Il est vrai qu'avec le tarot de Marseille, on a tendance à utiliser les majeures pour les "petits" tirages, et éventuellement à les couvrir ensuite avec des mineures pour obtenir des précisions. C'est une question de structure, comme je l'explique dans cet article qui explique sur les grandes différences entre les traditions Marseille et Waite.

Les jeux de type Rider-Waite Smith présentent une continuité visuelle entre les arcanes majeurs et les mineurs, c'est pourquoi lorsqu'on effectue un tirage avec ces supports on utilise tout le jeu. Par conséquent, pour un tirage en croix, la synthèse est tirée et non calculée. Il en va de même pour tous les jeux dont les lames ne sont pas numérotées.

Vous allez donc pouvoir reprendre votre tirage! :) N'hésitez pas à revenir vers moi pour toute autre précision, je vous répondrai avec grand plaisir!

Je vous souhaite une excellente soirée (ou journée)!
A bientôt,
Morrigann

nanou
  • 4. nanou | 16/02/2017

Bonjour, encore une fois félicitation pour ce blog qui est une mine d'information ....je voulais avoir des precisions concernant le tirage en croix avec le petit lenormand. J'ai bien compris qu'il fallait mettre la carte referente au centre, pour mon cas c'etait une question concernant ma maison, donc j'ai placé la carte maison au centre.
-ma 1ere question : est ce que l'on doit faire pareille que pour les autres tarots c'est à dire à gauche le pour, à droite le contre, en haut les appuis ou conseil, en bas la reponse et au milieu la synthes ? meme pour le petit lenormand
- ma 2eme question : comment interpreter en pour (à gauche) des cartes negatives et en contre (à droite) des cartes positives ?
Dans mon cas j'ai avec comme question pourquoi on se sent mal dans ma maison : en pour la croix et les oiseaux, en contre l'arbre et la clef, en haut la lettre et le jardin, en bas la faux et la cigogne, en synthese l'ours, l'ancre et le trefle...
merci

morrigann_moonshadow
  • 5. morrigann_moonshadow (site web) | 16/02/2017

Bonjour Nanou;

Merci pour votre passage par-ici et pour votre message. Je suis heureuse que vous trouviez sur ce blog de quoi vous aider!

En ce qui concerne le tirage en croix, il n'est pas adapté aux jeux Lenormand, du moins par tel qu'il est présenté ici. Le tirage en croix "classique" dont il est question dans cet article convient aux différentes formes de tarots (Waite, Marseille, Crowley, par exemple) et à des oracles tels que le Belline, la Triade, Madame Endora's Fortune Cards (entre autres), mais les méthodes de lecture et d'interprétation de ces jeux ne sont pas les mêmes que celles des jeux Lenormand. Ces derniers ne se lisent pas comme un tarot ou le Belline et obéissent à des règles qui leur sont spécifiques.

Il existe d'autres méthodes de tirage, spécifiques au Petit Lenormand, qui vous permettront de répondre à votre question, avec ou sans carte référente. Si vous voulez absolument répondre à votre question par un tirage en croix, il faudra donc songer à employer un support différent. Si vous voulez absolument utiliser le Petit Lenormand pour répondre à votre question, il vous faudra trouver une méthode de tirage adéquate. Vous trouverez quelques méthodes de tirage pensées pour le Petit Lenormand (ou adaptables au Petit Lenormand) sur ce blog, n'hésitez donc pas à utiliser le champ de recherche.

En ce qui concerne votre deuxième question: non, il n'existe ni carte "positive", ni carte "négative" en cartomancie. Les cartes quelles qu'elles soient présentent des événements, des dynamiques, des sentiments, des épisodes de vie, mais tout dépend de la manière dont ils interviennent dans la vie du consultant. Un événement n'est en lui-même ni positif ni négatif, tout dépend de la façon dont il est perçu et vécu par celui qui est concerné. Dans le tirage en croix, il y a bien une position favorable et une position défavorable, et non une position "positive" et une position "négative". C'est très différent: ce qui est favorable est ce qui aide le consultant, ce qui favorise ses entreprises, et ce qui est défavorable est ce qui s'oppose à lui et peut l'empêcher d'atteindre le but qu'il s'est fixé. Par conséquent, ce n'est pas parce que quelque chose est défavorable au consultant que cette même chose ne lui est pas bénéfique.

Aussi, dans tout tirage il faut se poser la question de savoir ce que signifie une carte dans le contexte où elle apparaît. On se rend alors compte que toute carte comporte des aspects favorables et défavorables au consultant. Mais pour cela, il faut bien connaître les cartes et savoir approfondir ses analyses. Rassurez-vous, cela vient avec le temps et la pratique!

Enfin, je n'interprète pas les tirages des visiteurs. En revanche, afin de vous aider à trouver les réponse à vos questions, je propose des cours particuliers ou des formations à distance, mais aussi des consultations.

En espérant avoir pu vous aider et apporter des éléments de réponse à vos questions, je vous souhaite une agréable journée.

A bientôt,
Morrigann

nanou
  • 6. nanou | 16/02/2017

Merci pour votre reponse super rapide, Je vais essayer de faire des tirages en croix en utilisant alors le tarot egyptien que je viens d'acquerir . J'avais vu sur votre blog des exemples de tirages avec lenormand, je vais les tester
Merci bcq, et longue vie à votre blog

morrigann_moonshadow
  • 7. morrigann_moonshadow (site web) | 16/02/2017

Bonsoir Nanou;

C'est avec plaisir! Votre tirage en croix sera en effet bien plus lisible (et efficace) avec un tarot ;) A vous toutefois de le configurer de manière à ce qu'il vous apporte des éléments de réponse pertinents ;)

J'espère également que les tirages Petit Lenormand vous plairont! N'hésitez pas à le dire en commentaire!

Belle soirée à vous,
A bientôt,
Morrigann

Ajouter un commentaire