Le Séjour Souterrain de Perséphone

Read this article in English.

Tirage spécial Mabon mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Mabon est une fête souvent méconnue malgré ses multiples richesses. À travers ce tirage, j'ai voulu mettre à l'honneur un aspect souvent délaissé bien qu'il soit parmi les plus intéressants de ce sabbat. Mabon est l'équinoxe d'automne et marque l'entrée dans la période sombre de l'année, qui perdure jusqu'à Ostara. Lors de l'équinoxe, le jour et la nuit sont équilibrés car équivalents en termes de durée et l'on se prépare à la domination de l'obscurité sur la lumière puisqu'à partir de ce point les nuits seront plus longues que les jours. La période est donc propice à la méditation et à l'introspection : on rend hommage à l'obscurité en explorant notamment les aspects cachés de sa personnalité, ce qui inclut le fait de se pencher sur la part de ténèbres que chacun porte en soi. Voilà qui peut effrayer, car se confronter à ce que l'on a en soi de plus sombre n'est jamais facile. Pourtant, c'est un exercice très enrichissant qui permet d'apprendre à mieux se connaître.

Cette tradition est largement illustrée dans diverses mythologies, et notamment dans la mythologie grecque où Perséphone, fille de la déesse de la terre Déméter, est enlevée par Hadès qui l'emmène avec lui dans son royaume souterrain pour en faire la reine des Enfers à ses côtés. Jeune fille d'une grande beauté, Perséphone est convoitée par Hadès, qui règne sur les Enfers. Alors qu'elle est occupée à cueillir des narcisses, celui-ci en profite pour l'enlever et l'emmener de force avec lui dans son royaume souterrain où il compte en faire son épouse. Dévastée par le chagrin, Déméter refuse désormais de rendre la terre fertile, provoquant ainsi une pénurie de fruits. Inquiet pour l'avenir et pour les récoltes, Zeus décide d'envoyer Hermès voir Hadès pour lui proposer un marché consistant à libérer Perséphone. Cependant, la jeune fille ayant ingéré des grains de grenades au cours de son séjour dans les Enfers, elle appartient désormais au monde souterrain. Hadès consent néanmoins à un arrangement et autorise sa bien-aimée à retourner à la surface (et donc à la lumière) pendant six mois. Au terme de cette période, elle doit redescendre et le retrouver. Le marché est conclu et Perséphone accepte son rôle de reine des Enfers. C'est ainsi qu'à chaque équinoxe d'automne, elle retourne auprès de son époux et remonte des Enfers à chaque équinoxe de printemps. C'est de cette façon que les deux grandes saisons de l'année se mettent en place : de l'équinoxe de printemps à l'équinoxe d'automne, les jours sont plus longs que les nuits, tandis que de l'équinoxe d'automne à l'équinoxe de printemps, ce sont les nuits qui sont plus longues que les jours.

Le tirage présenté ici reprend la trame de la descente de Perséphone aux Enfers afin d'aider le consultant à « se réconcilier » avec ses propres ténèbres. Les principaux éléments de la légende sont repris et leur symbolique nourrit les différentes positions des lames dans le tirage.

 

Le tirage
Après avoir mélangé puis coupé le jeu, on tire treize lames que l'on dispose comme suit :

Le Séjour Souterrain de Perséphone

 

Lecture et interprétation
Les lames 1, 2 et 3 dépeignent Perséphone et les narcisses qu'elle cueille innocemment juste avant de se faire enlever par Hadès. Elles sont ce que le consultant refuse de voir, ce par rapport à quoi il est insouciant. La lame 1 représente le consultant tel qu'il est au moment du tirage, avec la part de lui-même qu'il refoule, consciemment ou non. À sa gauche, la lame 2 indique pourquoi il craint de regarder en face cet aspect de sa personnalité. À sa droite, la lame 3 révèle le type de difficultés qu'il rencontre à gérer sa propre part d'obscurité. 

Les lames 4 et 5 représentent la descente de Perséphone dans le monde souterrain. Elles reflètent ce qui pousse le consultant à faire son introspection, ce qui l'attire vers ses ténèbres. La lame 4 est la raison pour laquelle il décide de plonger dans son obscurité et la lame 5 est ce qu'il pense trouver au cours de ce voyage. Cette carte peut tout à fait exprimer son appréhension, sa motivation ou ce qu'il espère y découvrir.

Les lames 6 et 7 illustrent le séjour souterrain de Perséphone. Elles sont l'introspection à proprement parler et évoquent ce que le consultant va trouver au plus profond de lui-même. Ces deux cartes sont à lire ensemble car elles montrent l'aspect le plus proéminent de la partie obscure du consultant, ce qui prédomine au moment où il fait le tirage. Ainsi, la lame 6 révèle ce que le consultant trouve au cœur de son côté obscur et la lame 7 lui ouvre les yeux sur ce qu'il encourt s'il n'apprend pas à l'apprivoiser et à l'intégrer ou s'il continue de refuser de l'accepter comme faisant pleinement partie de lui-même.

Les lames 8 et 9 sont l'ascension, le retour de Perséphone vers la surface. Elles représentent donc les solutions trouvées par le consultant et celles qui s'offrent à lui pour l'aider à gérer son obscurité et se réconcilier avec cet aspect-là de lui-même. Chacune des deux cartes présentent un conseil au consultant et lui montrent le chemin à suivre.

Les lames 10, 11 et 12 sont la sortie du monde souterrain et marquent le retour à la surface de celle qui est désormais la reine des Enfers. Elles mettent en lumière ce que le consultant a « gagné » à travers son introspection, mais aussi la manière dont il réussira à apprivoiser son obscurité grâce aux conseils prodigués par les cartes qui composent l'ensemble du tirage. Ces trois lames sont le retour à la lumière qui se fait à la sortie de l'hiver, c'est-à-dire à Ostara. Si les lames 1, 2 et 3 montraient le consultant à Mabon, celles-ci le dépeignent tel qu'il sera à la fin de son introspection, à Ostara. Elles dressent le bilan de ce que la période sombre aura apporté au consultant. Ainsi, la lame 10 représente le consultant tel qu'il sera à la sortie de son introspection. La lame 11, à sa gauche, lève le voile sur ce qu'il aura acquis, sur la manière dont il aura réussi à « apprivoiser » les aspects de son côté obscur qui auront été mis en avant au cours du tirage. À sa droite, la lame 12 est quant à elle une ouverture sur un élément sur lequel le consultant devra continuer à travailler pour trouver le bon équilibre entre son côté lumineux et son côté obscur. Elle peut tout à fait faire office d'une mise en garde qu'il faudra continuer à garder à l'esprit.

La lame 13 représente les grains de grenades ingérés par Perséphone durant son séjour aux Enfers. Elle évoque donc ce que le consultant garde avec lui de son voyage intérieur. Elle montre de quelle manière la part d'ombre du consultant est nécessairement liée à son identité et en est indissociable. Cette carte est la façon dont il est perpétuellement connecté à son côté sombre. Elle est la voie à suivre et constitue une synthèse.

 

Remarques
Ce tirage est à effectuer à Mabon ou, si l'on veut rester au plus près de la légende de Perséphone, lors de la pleine lune la plus proche de l'équinoxe d'automne. C'est en effet à ce moment-là qu'Hadès enlève la fille de Déméter.

La forme du tirage évoque visuellement la descente et le séjour souterrain. Les lames 1, 2 et 3, de même que les lames 10, 11 et 12 sont situées à la surface et montrent respectivement le consultant avant et après son introspection. Les cartes 4, 5, 6, 7, 8 et 9 sont le parcours du consultant dans sa propre obscurité et reflètent son introspection. La lame 13, située à cheval sur les deux mondes, est une forme de synthèse et montre de quelle manière le consultant réussit à trouver son équilibre et à concilier l'aspect lumineux et l'aspect sombre de lui-même.

Compte tenu de la durée du séjour de Perséphone aux Enfers, le tirage a une portée de six mois (d'un équinoxe à l'autre). Il permet de voir le parcours du consultant durant la période sombre de l'année et d'avoir un aperçu de son évolution par rapport à l'acceptation de son côté obscur tout au long de la domination de la nuit.

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut être effectué avec un tarot comme avec un oracle. Si les « classiques » conviennent tout à fait, privilégier les jeux propices à l'exploration de soi et aux introspections apportera un point de vue particulièrement adapté. Par exemple : « Madame Endora's Fortune Cards », « Chrysalis Tarot », « Oracle of the Shapeshifters », « Oracle of Shadows and Light », « The Fairy Tale Tarot » (Lisa Hunt), les « Psycards », et bien d'autres !

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 20 septembre 2014. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Wicca Mabon légende mythologie méthode de tirage tirage original tirage des sabbats introspection

Commentaires (1)

Morrigann Moonshadow
  • 1. Morrigann Moonshadow (site web) | 04/04/2016
Hélène, le vendredi 26 septembre 2014, à 16h21:
J'ai fait ce tirage pour ma fille le soir de mabon. Nous avons vraiment senti le rapport avec ce qu'elle vit actuellement et cette vision de la lumière à la sortie des "enfers" pour ostara nous a fait beaucoup de bien. Le tirage était très clair et heureusement pour nous les cartes étaient pleines d'espoirs face à la situation. Merci de partager avec nous ces tirages.

Ma réponse, le vendredi 26 septembre 2014, à 23h50:
Bonjour Hélène;

Un grand merci pour votre visite et pour votre message qui me va droit au cœur! Je suis heureuse que vous ayez apprécié ce tirage et qu'il ait pu aider votre fille.

Les tirages spéciaux pour les sabbats sont intéressants car ils se servent des cycles naturels et de ce qu'ils impliquent pour apporter un éclairage très particulier sur la vie du consultant et sur son évolution personnelle. N'hésitez pas à essayer les autres s'ils vous plaisent!

Je suis toujours heureuse de créer des modes de tirages et de les partager avec mes lecteurs, élèves et consultants, et je suis ravie de voir qu'ils peuvent aider ceux qui les utilisent!

Merci à vous!

A bientôt,
Morrigann

Ajouter un commentaire