Le Marteau de Thor

Tirage spécial Litha mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
Dans la mythologie germano-scandinave, Thor est la puissance de la foudre et incarne la force à l'état brut. Impétueux et dénué de patience, il use plus volontiers de ses muscles que de ses capacités à raisonner. Parmi ses attributs se trouve son marteau Mjöllnir, dont le nom signifie « Éclair Blanc » ou « arme foudroyante de couleur blanche ». Ce redoutable outil forgé par les Nains a notamment le pouvoir de déclencher la foudre et le tonnerre en plus de venir à bout de ce sur quoi s'abat sa masse. Il est considéré comme l'arme la plus puissante dans le monde germano-scandinave et symbolise l'énergie divine par excellence. Grâce à lui, Thor est invincible dans les épreuves de force et triomphe de tous les défis auxquels il est soumis.

Il est très intéressant de noter qu'en raison de ses liens avec la foudre qu'il incarne, Thor fait partie des figures sacrées associées au solstice d'été dans les traditions néo-païennes. C'est pourquoi le tirage présenté ici lui rend hommage en proposant une analyse visant à aider le consultant à prendre le dessus sur les instincts et les réflexes qui pourraient nuire à la bonne réalisation d'un projet qui lui est cher. La disposition des cartes rappelle Mjöllnir et l'ensemble établit un parallèle entre l'attitude générale de Thor – qui agit plus promptement qu'il ne réfléchit – et l'empressement qui pourrait pousser le consultant à foncer tête baissée là où il lui serait profitable de prendre le temps de décider des meilleures stratégies à adopter. Ces traits de caractère sont complétés et contrebalancés par l'énergie solaire créatrice qui gouverne à Litha et qui apporte abondance et croissance, aidant ainsi les projets à se réaliser. Voilà qui permet au consultant de prendre conscience des instincts qui pourraient le diriger et compromettre alors ses chances de réussite d'une part, mais aussi de trouver les solutions adéquates pour les temporiser et minimiser ses risques d'échec.

 

Objectif
Canaliser ses énergies afin de favoriser la réussite d'un projet qui nous tient à cœur. Dompter les élans qui pourraient se révéler destructeurs. Grâce à ce tirage, on apprend comment éviter de se laisser emporter par de « mauvais » instincts, par la colère ou l'empressement qui compromettraient les chances de succès. Ainsi, on parviendra à laisser derrière soi ce qui peut être néfaste à la réalisation du projet.

 

Le tirage
Après avoir mélangé et coupé le jeu, l'étaler devant soi en éventail puis tirer six cartes que l'on dispose comme suit :

Le Marteau de Thor

 

Lecture et interprétation
Ce tirage est composé de deux parties : la masse du marteau d'une part, et son manche d'autre part.

Première partie : la masse (cartes 1 à 3)
La masse est ce qui donne au marteau son mouvement, ce qui lui permet de gagner en vitesse – et donc en force – lorsqu'il est manipulé. Elle est ce qui s'abat lourdement sur la cible et qui la réduit en miettes si le coup est bien asséné. Par extension, les cartes 1, 2 et 3 sont liées à l'empressement qui peut s'emparer du consultant lorsque celui-ci ne parvient pas à dominer ses instincts et à faire preuve de patience dans la mise en place de son projet. Ces cartes montrent donc les aspects intérieurs qui gouvernent le consultant et qu'il ne contrôle pas, ceux qui pourraient nuire à son projet s'il leur laisse libre cours. Il devra en tenir compte et y être vigilant s'il souhaite pouvoir réaliser ses objectifs. Il lui faudra apprendre à les canaliser et à les maîtriser, sans quoi il risque de compromettre sérieusement ses chances de réussite.

Les cartes peuvent décrire chacune un aspect différent ; on les lit alors indépendamment les unes des autres. Elles peuvent également évoquer un seul et même aspect dans son évolution, auquel cas on les lit ensemble comme si elles racontaient une histoire.

Deuxième partie : le manche (cartes 4 à 6)
Le manche du marteau est ce que l'on tient en main, et donc ce que l'on contrôle, ce que l'on dirige. Les cartes 4, 5 et 6 qui le constituent indiquent de quelle manière on pourra parvenir à prendre le contrôle sur les pulsions et les instincts dont il a été question précédemment. Chacune de ces trois cartes prodigue un conseil à considérer ou met l'accent sur une attitude ou un trait de caractère que l'on pourra chercher à développer ou au contraire sur la stratégie à adopter pour éviter les nuisances qu'ils risqueraient de provoquer.

Comme les cartes représentant la masse du marteau, celles formant le manche peuvent être lues indépendamment les unes des autres, auquel cas elles aident à trouver des solutions à chacun des aspects mis en relief par les trois premières cartes. Ainsi, la carte 4 est à lier à la carte 1, la carte 5 à la 2 et la carte 6 à la 3. En revanche, si les cartes de la masse sont lues ensemble, il est possible de faire de même avec celles du manche et de considérer qu'elles décrivent la démarche qu'il est recommandé au consultant de mettre en œuvre pour dominer ses instincts destructeurs. Ces trois cartes peuvent également être lues les unes après les autres de façon séparée si l'interprète constate qu'elles sont indépendantes. Elles émettent alors trois précieux conseils qui aideront le consultant à prendre le dessus sur ses pulsions.

 

Remarques
Voilà un tirage très facile à réaliser. Non seulement il ne comporte que six cartes – deux groupes de trois cartes chacun –, mais il est en outre très concret dans ce qu'il met en relief. Il aide dans un premier temps à dresser un bilan des instincts et pulsions auxquels le consultant pourrait être en proie et qui risqueraient de compromettre les chances de réussite du projet qui lui tient à cœur, puis il l'éclaire dans un second temps sur les solutions qui s'offrent à lui pour les dominer et les transformer en énergies constructives. Ainsi, le consultant peut effectuer un travail sur lui-même pour se préserver de ses propres réflexes et mettre toutes les chances de son côté pour mener à bien son projet.

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut être effectué avec un tarot ou un oracle. En raison des univers auxquels il se réfère, on peut bien sûr privilégier les supports qui mettent en avant les cultures néo-païennes et la mythologie germano-scandinave. Ainsi, on pourra se tourner vers des jeux tels que The Green Witch TarotThe Well Worn Path, The Hidden Path, ou encore le magnifique Tarot of Northern Shadows. Les jeux favorisant l'exploration de soi sont également parfaitement indiqués. On pensera par exemple à Madame Endora's Fortune Cards, Oracle of Shadows & Light ou Oracle of the Shapeshifters.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 19 juin 2016. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

Litha mythologie méthode de tirage tirage original tirage des sabbats

Ajouter un commentaire