La Prison de Mabon

Read this article in English.

Tirage spécial Mabon mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
C'est assez récemment que le dieu Mabon, fils de Modron dans la mythologie galloise, a donné son nom au sabbat qui célèbre l'équinoxe d'automne. Présenté comme étant l'homme le plus ancien que le monde porte, il est notamment le dieu de l'éternelle jeunesse et associé aux dieux solaires des autres traditions celtiques.

Selon la légende relatée dans le Mabinogion, il est enlevé à sa mère Modron (elle-même une incarnation de la Déesse Mère) alors qu'il n'est âgé que de trois nuits. Emmené dans un lieu dont nul n'a connaissance, personne ne sait rien sur sa disparition, pas même s'il est mort ou vif. Dans le conte narrant la quête de Culhwch pour conquérir sa bien-aimée Olwen, Culhwch se soumet à une série d'épreuves dont chacune lui permet d'accomplir la suivante. L'une de ces épreuves consiste à retrouver Mabon et à le libérer de l'endroit où il est supposément retenu prisonnier. Aidé par le roi Arthur et ses chevaliers, Culhwch interroge successivement plusieurs animaux. Chacun avoue ignorer où Mabon est emprisonné, et ne pas même savoir s'il est vivant ou non et renvoie Culhwch et ses compagnons vers un animal plus ancien que lui qui serait susceptible de les renseigner. Mabon est en effet l'homme le plus ancien que porte le monde car il était là avant tous les autres, et seul l'animal le plus ancien peut avoir connaissance de ce qui s'est passé. La troupe arrive enfin face au Saumon de Llyn Llyw, qui les mène à la prison où est retenu Mabon, en un lieu identifié comme étant Gloucester. En arrivant au pied de la prison, Culhwch et ses compagnons entendent des lamentations. Lorsqu'ils demandent qui se lamente, Mabon s'identifie. Les compagnons engagent la bataille et le libèrent.

Symboliquement, Mabon est né deux fois : la première fois de sa mère Modron, et la deuxième lors de sa libération par Culhwch. Bien qu'il soit un dieu, il aide les humains avec qui il entretient des relations paisibles. En cela, il se situe à cheval sur les deux Mondes (divin et humain), à l'image de ce qui se passe lors de l'équinoxe d'automne dont il est tardivement devenu un symbole. En effet, lui qui représente la lumière est enlevé pour être retenu dans une prison souterraine, et donc dans l'obscurité. Ici comme lors de l'équinoxe, les ténèbres l'emportent sur la lumière car elles l'atténuent.

Durant sa longue captivité, Mabon est emprisonné dans une prison souterraine et donc dans l'obscurité, qu'il est contraint à côtoyer et à accepter. Ce tirage introspectif spécialement créé pour l'équinoxe d'automne propose à chacun d'explorer sa propre part d'obscurité et de se libérer de la prison que constitue la peur qu'il suscite.

 

Le tirage
Après avoir mélangé puis coupé le jeu, on tire onze cartes que l'on dispose comme suit :

La Prison de Mabon

 

Lecture et interprétation
La lame 1 représente le consultant au sein de sa prison et la façon dont il appréhende ses propres ténèbres. Cette carte évoque Mabon enfermé dans sa prison de Gloucester et l'obscurité dans laquelle il a été plongé pendant sa très longue captivité.

Les lames 2, 3 et 4 sont le toit de la tour crénelée où est retenu Mabon. Elles montrent ce qui empêche le consultant d'harmoniser lumière et obscurité et les raisons pour lesquelles il a peur de son côté obscur.

Les lames 5 et 6 sont le premier mur de la prison. Elles mettent en évidence les difficultés que rencontrera le consultant au cours de son introspection.

Les lames 7 et 8 sont le deuxième mur de la prison. Elles illustrent les aides que recevra le consultant dans son introspection, les ressources personnelles dans lesquelles il ira puiser en vue de se « réconcilier » et d'accepter sa part d'obscurité.

Les lames 9, 10 et 11 forment le sol de la prison. Elles sont la manière dont le consultant peut apprivoiser ses propres ténèbres et harmoniser ombre et lumière au sein même de son être. Elles représentent ce qu'il tirera de son introspection. La lame 9 est ce qu'il est conseillé au consultant de mettre en œuvre pour y parvenir. La lame 10 est le point d'ancrage qui le lie à la fois à sa part de lumière et à sa part d'obscurité, ce à quoi il peut se rattacher pour conserver le subtil équilibre. La lame 11 prolonge la lame 10 en dépeignant ce que le consultant en tirera et en mettant en valeur les forces qui se développeront en lui grâce à cela. Elle est l'ouverture et constitue une forme de synthèse.

 

Remarques
Ce tirage en forme de tour crénelée fait référence à la prison dans laquelle Mabon est retenu captif. Au niveau de la structure, on remarque que le consultant est placé au centre et donc à l'intérieur des murs de la tour pour évoquer de quelle manière il se sent prisonnier de son côté obscur qu'il n'a pas encore réussi à « apprivoiser ». Le toit est ce qui l'empêche de voir la lumière, mais aussi ce qui provoque l'introspection puisque privé de lumière, il n'a pas d'autre choix que de s'y confronter. Les deux murs sont d'une part ce qui le retient et d'autre part ce qui le libère. Le sol représente quant à lui de manière plutôt logique ce qui permet au consultant de trouver un équilibre en trouvant un solide point d'ancrage.

On reprend donc la trame de la légende et sa portée symbolique en mettant en valeur le parfait équilibre entre lumière et obscurité que le consultant peut établir en lui-même de la même façon que le jour et la nuit sont équivalents lors de l'équinoxe d'automne. En cherchant à se réconcilier avec son côté sombre à ce moment de l'année, le consultant réactualise un mythe à titre personnel, en accord avec les cycles naturels du Monde.

 

Supports à privilégier
Ce tirage peut être effectué avec n'importe quel tarot ou oracle. Cependant, compte tenu de la thématique du tirage et de la légende dont il s'inspire, les jeux qui mettent à l'honneur les traditions celtiques sont particulièrement préconisés. Si l'on veut rester au plus près de l'univers gallois et du Mabinogion, on se tournera volontiers vers le « Llewellyn Tarot » de Anna-Marie Ferguson qui, comme son nom l'indique explore la mythologie galloise, et ce de façon admirable. La légende arthurienne, dont fait largement partie le Mabinogion, est également remarquablement mise à l'honneur toujours par Anna-Marie Ferguson dans « Legend: the Arthurian Tarot ».

Ces recommandations ne sont bien sûr en rien limitatives. Elles permettent seulement de profiter pleinement du tirage et du sabbat avec des outils qui leur sont particulièrement adaptés. Ce tirage peut tout à fait être effectué avec n'importe quel jeu du moment qu'il plaît au consultant. On essaiera toutefois autant que faire se peut de privilégier des jeux qui favorisent l'introspection et la connaissance de soi.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 21 septembre 2014. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

introspection Mabon Pays de Galles mythologie tirage des sabbats tirage original méthode de tirage Wicca

Commentaires (1)

Morrigann Moonshadow
  • 1. Morrigann Moonshadow (site web) | 04/04/2016
Triskèle, le dimanche 21 septembre 2014, à 09h02:
Bonjour Morrigann,

merci pour la légende et le tirage, je te souhaite un bon dimanche, amitiés.

Ma réponse, le dimanche 21 septembre 2014, à 13h51:
Bonjour Triskèle!

Merci pour ton passage et pour ton message!

Je suis heureuse que la légende et le tirage te plaisent! N'hésite pas à l'essayer, de même que l'autre! ;)

Très belle journée à toi,

À très bientôt,
Morrigann

Ajouter un commentaire