La Croix Celtique Traditionnelle

Explications rédigées par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
La Croix Celtique est une forme de tirage courante (parmi les plus utilisées au monde !), très utile lorsqu’il s’agit de répondre à une question ou d’y voir plus clair dans une situation complexe. Bref, c’est un classique incontournable ! L’une des raisons du succès de cette Croix Celtique est certainement sa capacité à aller plus en profondeur que le tirage en croix dans les réponses qu’il apporte. Ainsi, on obtient non seulement une réponse à la question posée, mais la vision proposée permet de mesurer l’ensemble de la situation en apportant un regard analytique sous plusieurs angles.  

Comme beaucoup de tirages – dont le tirage en croix et le tirage en trois cartes –, celui-ci connaît de nombreuses variantes, dont certaines qui seront présentées plus tard dans ces pages. La version la plus connue s’effectue en dix ou onze lames.  

Le modèle de la Croix Celtique a été élaboré par Authur Edward Waite afin de convenir parfaitement au tarot qu’il a mis au point avec les talents de l’illustratrice Patricia Colman-Smith (Rider-Waite Smith tarot). En voici ici la version dite « traditionnelle ». La version dite « moderne » sera présentée dans un prochain article.

 

Procédure
Mélanger, couper et rassembler les cartes. Étaler le jeu en éventail devant soi puis tirer onze cartes que l’on dispose comme suit :

La Croix Celtique TraditionnelleLes cartes sont lues ainsi

On retourne d’abord les lames 1 à 7 et on les interprète. Ensuite, on retourne les lames 8 à 11 pour avoir des précisions supplémentaires.

Carte 2 : elle couvre directement le signifiant et représente la situation qui l’affecte (celle que l’on examine).

Carte 3 : se positionne en travers de la situation. Elle montre quelles sont les forces qui influencent la situation.

Carte 4 : située à la base du tirage, cette carte représente les fondements de la situation, ses racines.

Carte 5 : le passé récent (les 6 ou 12 derniers mois).

Carte 6 : cette carte couronne la situation présente. Elle en indique donc la meilleure issue possible (c’est le meilleur potentiel de la situation actuelle).

Carte 7 : le futur proche (les 6 ou 12 prochains mois).

Carte 8 : le miroir. Cette lame montre comment le consultant se voit dans la situation ou par rapport à sa question, comment il se voit lui-même.

Carte 9 : l’image publique : comment les autres voient le consultant par rapport à la situation examinée et à la question posée.

Carte 10 : les peurs et les espoirs du consultant, ce dont il rêve sans oser l’avouer.

Carte 11 : l’issue de la situation, déterminée en fonction du chemin actuellement suivi par le consultant.

 

Quels supports privilégier ?
Ce modèle de tirage étant hérité directement de Arthur E. Waite, l’outil idéal reste le Rider-Waite-Smith tarot. Ainsi, on peut mélanger les arcanes majeurs et les mineurs si on le désire, ou effectuer un premier tirage avec les majeurs uniquement, puis couvrir avec les mineurs.

Bien évidemment, la Croix Celtique traditionnelle fonctionne très bien aussi avec un tarot de Marseille. Dans ce cas, on prend d’abord les lames majeures, puis on couvre (si on le souhaite) avec des mineures.

Ce tirage est également faisable avec la plupart des oracles, tels que le Belline ou la Triade, pour ne citer que ceux-là. À chacun de voir en fonction du support qui lui convient le mieux !

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 22 juin 2011. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

méthode de tirage tirage classique Croix Celtique tirage général répondre à une question analyser une situation

Commentaires (1)

Morrigann Moonshadow
  • 1. Morrigann Moonshadow (site web) | 01/04/2016
Babouchkaa, le vendredi 30 novembre 2012, à 08h56:
Bonjour à vous et merci pour ce partage!

Mais une question me taraude: quelle est la signification de la lame 1 (non mentionnée dans vos explications)?

Merci à vous! ;)

Ma réponse, le vendredi 30 novembre 2012, à 13h15:
Bonjour Babouchkaa,

Merci pour votre message.

En fait, la lame 1 est ce que l'on appelle le signifiant, c'est-à-dire qu'elle représente la situation que l'on examine ou la personne pour qui l'on fait le tirage. On peut soit la choisir au préalable (on sélectionne la lame qui, d'après ses significations, incarne le mieux la situation ou la personne), soit la tirer comme n'importe laquelle des autres cartes du tirage.

A bientôt,
Morrigann

Ajouter un commentaire