L'Étoile d'Eärendil

Endora's face

 

 

 

 

Tirage spécial Endora mis au point par mes soins. Reproduction interdite.

 

Introduction
J’ai conçu ce tirage pour « Madame Endora’s Fortune Cards » car celles-ci se prêtent particulièrement bien à ce type d’exploration. Bien sûr, il peut être effectué avec tout autre jeu, mais les résultats pourraient ne pas être aussi « spectaculaires ».

 

Objet
Obtenir un conseil lorsqu’on ne sait pas quelle attitude adopter face à une situation ou une personne.

 

Procédure
Mélanger, couper et étaler le jeu en éventail devant soi. Tirer cinq cartes que l’on place comme suit :

L'Etoile d'Eärendil

 

Interprétation
Carte 1 : représente la situation ou la personne à laquelle le consultant doit faire face.

Carte 2 : le consultant face à la situation ou la personne. La manière dont il aborde les choses, ce qu’il met déjà dans la situation.

Carte 3 : le but du consultant. Cette carte peut aussi indiquer l’issue probable ou une aide que le consultant peut recevoir pour régler au mieux le problème.

Carte 4 : l’Étoile. C’est la qualité, l’attitude ou le trait de caractère que le consultant devra mettre en avant pour régler le problème et atteindre le but décrit en 3.

Carte 5 : le défaut, la qualité, l’attitude ou le trait de caractère que le consultant devra éviter s’il veut résoudre sa situation.

 

Remarques
L’Étoile d’Eärendil. Ce tirage doit son nom à la mythologie tolkienienne. Selon la légende contée dans The Silmarillion, Eärendil embarque avec Elwing sur Vingilot, le bateau qu’il a construit et vogue dans le ciel. Il emporte avec lui le dernier Silmaril, joyau qui contient les derniers éclats de la lumière des deux Arbres sacrés de Valinor. Le trésor, fixé à la proue du bateau, brille tellement qu’il est visible de la terre et devient l’étoile qui sert de guide aux marins et qui ravive l’espoir de ceux qui luttent contre les forces des ténèbres. Cette étoile est la préférée des Elfes et correspond certainement à notre Vénus. On l’appelle aussi notamment Étoile du Matin, Étoile du Soir et Gil-Estel (Étoile de l’Espoir). Ce tirage s’inspire de ce conte car comme l’Étoile d’Eärendil en Terre du Milieu, il permet au consultant de trouver sa voie grâce à « son étoile ».

La structure du tirage est simple mais symbolique. Elle s’organise sur deux axes, le premier horizontal et le second vertical. L’axe horizontal incarne ce qui est, ce qui existe et est visible, palpable au moment du tirage : le Consultant est conscient de son problème (1), de la façon dont il l’appréhende (2) et de son but (3). Pourtant, cela n’empêche en aucun cas d’obtenir de nouveaux éléments ou de considérer les choses sous un autre angle. L’axe vertical concerne le consultant directement. Il représente certains traits de caractère qui lui sont propres et qui seraient susceptibles de remonter à la surface pour lui faire du tort (5) ou ceux qu’il lui serait judicieux de mettre en avant (4).

Les positions des lames concordent également avec leur portée divinatoire : la deuxième, au centre, montre l’élément auquel toutes les autres vont se rattacher lors de l’interprétation (consultant). La première la précède car elle met l’accent sur ce qui amène le consultant à poser sa question ; la troisième se trouve « devant » car elle est ce qui n’est pas encore atteint, ce que l’on poursuit. La quatrième couronne le consultant. C’est l’Étoile, car elle est ce qu’il devrait mettre en avant et représente la qualité, les valeurs ou l’attitude qui devrait le guider. La cinquième est en-dessous car elle est ce qui est caché au fond du consultant mais qui, si cela remonte à la surface, pourrait le retarder, le lester, voire même mettre fin à ses espoirs.

 

 

(© Morrigann Moonshadow, le 07 août 2011. Reproduction partielle ou totale strictement interdite.)

 

Accédez à tous les articles sur cet oracle

inspiration littéraire méthode de tirage tirage original tirage spécial Endora Madame Endora's Fortune Cards

Ajouter un commentaire